Vulcan II Max : Test du clavier ROCCAT

Le clavier Vulcan étant une référence pour ROCCAT, déjà décliné en de multiples versions, celui-ci vient à présent combler les adeptes de format full avec sa version Max que nous avons eu en test et dont voici notre avis.

Vulcan II Max : Test du clavier ROCCAT
Publié le 15 décembre 2022 à 13:30
par Mathieu Vandenburie
0

Caractéristiques

  • Dimensions : L =  463 mm / l = 236 mm / H = 33,5 mm 
  • Format : Full
  • Poids : 1 040 g (sans repose-poignets) 1 300 g (sans repose-poignets)
  • Câble de recharge : x2 câble USB 2.0 tressé de 1,8 m
  • Couleurs : Blanc ou noir
  • Technologie : Anti-ghosting: N-Key (NKRO) 100 % anti-ghosting
  • Switch : Titan II Optique rouge (linéaire) / Titan II Optique marron (tactile)
  • Logiciel : ROCCAT SWARM
  • Prix : 229,99 €

Unboxing

Voici ce qui vous attend à l'ouverture du clavier ROCCAT Vulcan II Max :
  • Clavier gamer ROCCAT Vulcan II Max
  • Repose-poignets amovible
  • Guide de démarrage rapide
_DSC7695

Châssis

Design

ROCCAT conserve la base robuste du Vulcan, mais dit adieu à la face supérieure en aluminium brossé pour laisser place à un aspect grenaillé. Loin d'être inintéressante, cette méthode apporte un peu de fraîcheur au produit qui, sous son format blanc et combiné aux coins chanfreinés et brillants, ne laisse pas de marbre. 

_DSC7696
Sa configuration plein format offre un clavier complet bien qu'assez compact dans l'ensemble, puisque dépourvue de touches macro, sans compter le repose-poignet. Ce dernier, en caoutchouc souple et transparent, laisse passer le rétroéclairage situé en partie basse du clavier, où il vient s'y clipser aisément, ce qui permet cet agréable rendu RGB. 

DSC07882
À l'arrière du châssis, nous retrouvons un ensemble de patins en téflons ainsi que deux pieds amovibles permettant d'incliner le clavier. Pas de folies ici, ROCCAT conserve des particularités communes aux périphériques du genre et au confort immuable.

Pour finir, et non des moindres, le clavier est équipé d'un très gros câble d'alimentation assez rigide et non amovible. Sous prétexte d'intégrer deux USB-A qu'il faudra connecter sur des ports 2.0 afin d'alimenter le nouveau système d'éclairage. Néanmoins, un seul devrait être suffisant si vous disposez de ports 3.X. Bien que conquis par le rendu RGB qui est sans appel, le câble est difficile à manipuler et prend de la place, tant sur le bureau qu'au niveau des connectiques de votre ordinateur, même dans le cas d'une connexion simple. 

_DSC7701

Fonctions

L'intérêt principal des claviers grand format est d'éviter les raccourcis multitouches pour se focaliser sur des actions à la volée. Le Vulcan II Max est, dans un sens, légèrement différent puisqu'il ne propose pas un panel complet ou, du moins, configuré différemment.

DSC07886
Il dispose d'un pavé numérique, de touches multimédia, mais fait l'impasse sur les macros seulement accessibles par le biais d'une combinaison de touches. La partie multimédia se situe dans la zone supérieure droite du clavier et est composée de trois boutons et d'une molette. Sans revenir sur la commodité d'un tel système, notons qu'il est seulement envisageable de modifier le rétroéclairage de ces touches et non leur fonction première.  

DSC07887

Aucune touche macro à la volée, mais un assortiment de raccourcis activables avec la touche FN, où les macros se situent sur les touches « INSER », « SUPPR »... C'est un coup à prendre, n'en déplaise aux adeptes des macros en touches uniques, ils permettent aux joueurs occasionnels de ne pas s'encombrer de touches supplémentaires très souvent inutiles tout en laissant un accès aux utilisateurs aguerris.

Néanmoins, et nous y reviendrons dans la partie logiciel, les raccourcis FN recommandés par le constructeur sont loin d'être intuitifs. Prenons pour exemples les touches « IMPR », « ARRÊT » et « ATTN » qui sont doublées respectivement des fonctions « CPU », « GPU » et « RAM » dont l'utilité nous échappe encore

_DSC7721
Enfin, le clavier nous parvient en simple filaire et sans possibilité de connexion annexe pour le doux prix de 229,99 €. Même en prenant en compte l'inflation ainsi que l'évolution du marché, le Vulcan II Max est un peu cher en comparaison de la concurrence, sauf si vous êtes un inconditionnel du RGB proposé par ROCCAT

DSC07885

RGB

Sublime, c'est le seul terme qu'il faut retenir pour l'évolution proposée par ROCCAT concernant ses nouveaux switchs et le fameux éclairage RGB AIMO HD. Déjà conquis par le retour visuel, ROCCAT propose en prime l'intégration de Dual LED, seulement sur certaines touches, permettant de mettre en avant le raccourci secondaire. Pour exemple, avec les touches FX allant jusqu'à « ATTN », nous constatons que l'appuie sur FN augmente l'éclairage des actions liées. Cela peut s'apparenter à de la fioriture, or le rendu saura trouver preneur chez les adeptes du rétroéclairage atypique

_DSC7708

Notons tout de même que l'éclairage double des touches mériterait d'être mieux scindé, pour réduire l'éclairage principal de la même touche, bien qu'il soit efficace. Rappelons que c'est cette technologie qui oblige l'utilisation de double USB-A et qu'en l'absence d'un Pass through (USB disponible sur le châssis du clavier), nous sommes en droit d'espérer une compensation à la hauteur de notre perte. 

DSC07873

Pour finir, les configurations se font directement à l'aide du logiciel Swarm selon un large panel de possibilités, bien que celui-ci ne soit pas des plus intuitifs. 

ROCCAT_Swarm_SOmfCkqSW3

_DSC7749

Performances

Switches

Nous retrouvons les fameux switchs titans, de réalisation maison, mais sous une forme différente de ceux disponibles sur la série Vulcan Pro. À l'achat, voici ceux accessibles :
  • TITAN II OPTIQUE ROUGE
    • Linéaire
    • Point d'actionnement 1,4 mm
    • 3,6 mm distance de déplacement
  • TITAN II OPTIQUE MARRON
    • Tactile
    • Point d'actionnement 1,8 mm
    • 3,6 mm distance de déplacement
_DSC7725
Les interrupteurs TITAN II sont compatibles avec la plupart des capuchons de touche tiers à montage croisé afin d'apporter plus de personnalisation. Pour notre cas, le clavier est équipé de switchs rouges. Difficile de ne pas tomber amoureux du confort de frappe et d'utilisation des interrupteurs ROCCAT.

Tout comme les Vulcan Pro, le II Max est un réel plaisir à utiliser tant pour jouer que travailler. La frappe est agréablement amortie avant de profiter d'un rebond suffisant permettant l'activation d'une autre touche sans trop d'effort. Avec un cliquetis présent, mais léger, il reste globalement silencieux à l'utilisation, pour un clavier mécanique. À cela vient s'ajouter la forme des keycap, incurvés pour les touches internes et bombées sur celles du bas. Votre doigt y trouve un accueil adapté et ne manquera pas de glisser sur les touches d'à côté, améliorant ainsi la précision. 

_DSC7747

Pour finir, notons que les interrupteurs changent entre la version Vulcan Pro et II Max pour essayer de compenser les erreurs des premières versions. Lors de notre test du Vulcan Pro, nous avons remarqué des difficultés d'activation de switchs pour les maîtres d'animaux suite au dépôt de poil entre le keycap et la zone d'activation, obligeant un entretien régulier. Pour le moment, aucun problème de ce genre n'est à déclarer. Bien sûr, nous ne manquerons pas de vous faire savoir si cela évolue.

En outre, quoi que nous puissions dire, la disposition particulière des Titans est propice à la captation de poussière ou autres indésirables. Nous conseillons donc d'en prendre le plus grand soin et de penser à le souffler ou nettoyer régulièrement pour éviter tout amas ou problème. Prenez en compte qu'il peut s'agir d'une contrainte selon le type d'utilisateur que vous êtes.

_DSC7770

Fonctionnalités

Le retour du fameux Easy-Shift [+] qui permet d'associer une deuxième fonctionnalité à de nombreuses touches du clavier. Il peut s'agir de touches de raccourci, de macros, de commandes multimédias, mais pour que cette fonction soit disponible, le mode jeu doit être activé. Pour affecter Easy Shift à un bouton, il suffit d'ouvrir le logiciel Swarm, accéder à l'affectation touche/bouton et sélectionner le bouton auquel vous souhaitez affecter la fonction. Sur le Vulcan II Max il est automatique intégré à la touche MAJ.

ROCCAT_Swarm_wasy1GBkxh

Logiciel

Idéal, performant et intéressant à sa sortie, le logiciel ROCCAT SWARM ne semble recevoir aucune amélioration technique. S'il permet de configurer l'intégralité du clavier en commençant par les raccourcis, le rétroéclairage ou même les macros, c'est un réel supplice à l'utilisation. Très peu d'aide à la compréhension est disponible, les encadrés de choix sont difficilement lisibles et les menus sont parfois imbuvables.

Bien sûr, il reste tout à fait possible de configurer votre clavier sans y passer des heures. Toujours est-il que la motivation peut rapidement vous faire défaut, perdu dans les méandres de possibilités vous cantonnant à des choix primaires là où il pourrait développer bien plus. 

ROCCAT_Swarm_WII2M502WF

Fondamentalement, le logiciel permet d'obtenir ce que vous souhaitez de votre clavier et parfois même bien plus à condition de bien vouloir y porter attention. ROCCAT embarque un nombre conséquent de technologies au sein de son périphérique qu'il serait dommage de laisser pour compte par la simple appréhension d'utilisation de SWARM. Un point que nous espérons voir évoluer à terme pour s'associer au grandiose des claviers de la marque.

Conclusion

Déjà conquis par sa version classique, le Vulcan II Max devient le clavier référence de la marque en format full. Les switchs ROCCAT sont toujours aussi agréables et « moelleux » à l'utilisation en jeu qu'à l'écrit grâce à son rebond maîtrisé. Disposant d'un châssis robuste au design professionnel, ce dernier est sublimé par un nouveau rendu RGB, grâce à leur premier système Dual LED, qui demande tout de même l'utilisation de deux ports USB 2.0 selon l'éclairage voulu.

Le Vulcan II Max est l'un des plus beau et confortable compagnons de bureautique et de jeu du moment. Les quelques défauts qui l'accompagnent ne suffisent pas à entacher le tableau, mais peuvent tout de même être un frein à l'achat selon les attentes de chacun. En effet, son prix est plus élevé qu'à l'accoutumée pour une utilisation unique en filaire.

Finalement, nous le recommandons à celles et ceux qui portent un intérêt particulier au rendu RGB, sans quoi nous conseillons de vous tourner vers des périphériques plus abordables, bien qu'il soit difficile de se passer des switchs Titan.
  • Design et finitions
  • Format
  • RGB d'exception
  • Interrupteurs mécaniques et optiques TITAN II polyvalents
  • Repose-poignet
  • Logiciel peu intuitif et veillissant
  • Prix
  • Double USB de connexion et câble épais
  • Pas d'alternative sans-fil
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

Pet Master : Liens des tours, spins et coins gratuits
Pet Master 02 février 2023

Pet Master : Liens des tours, spins et coins gratuits

Retrouvez les liens Pet Master du jour vous permettant de récupérer des tours, spins et coins gratuitement.
Coin Master : Liens des tours, spins et coins gratuits
Coin Master 02 février 2023

Coin Master : Liens des tours, spins et coins gratuits

Retrouvez les liens Coin Master du jour vous permettant de récupérer des tours, spins et coins gratuitement.
MEDION : un retour en force sur le devant de la scène
Actualités 02 février 2023

MEDION : un retour en force sur le devant de la scène

Section de Lenovo depuis 2011, Médion est un fabricant allemand de produits électroniques grand public. Dans le but de toucher une population plus axée sur la compétition, la marque propose une série de produits nommés MEDION ERAZER, tous dédiés aux joueurs exigeants souhaitant du matériel haut de gamme intégrant des technologies de pointes. Aujourd'hui, le constructeur propose d'intégrer les RTX 40 à ses PC portables.

0 commentaire