PUBG

PUBG : Les médias indiens accusent le battle royale de rendre les enfants psychopathes

Publié le   par Florian Lelong
Dernièrement, des études ont été menées par des chercheurs de l'université d'Oxford afin de comprendre si les jeux vidéo, notamment violents, pouvaient avoir, ou non, une influence néfaste sur le comportement d'adolescents âgés d'une quinzaine d'années. À lire également
Apex Legends : Les munitions des armes ont des propriétés cachées
Sans réelle surprise, la recherche n'a pas démontré qu'il y avait lieu de s'inquiéter, même si certaines situations, comme une perte de sauvegarde, pouvaient amener à des sentiments de colère et des réactions démesurées.

Cependant, il semblerait que ces différents résultats n'aient pas été assimilés en Inde, où PLAYERUNKNOWN'S BATTLEGROUNDS, le titre de Bluehole, est considéré comme étant un problème majeur. En effet, ce battle royale, l'un des jeux vidéo les plus populaires dans le pays, surclassant même le phénomène Fortnite, semble avoir un impact important sur la santé mentale de ces utilisateurs, ou du moins, c'est ce que les autorités sanitaires indiennes laissent penser.

Navbharat Times, l'un des médias numériques les plus célèbres et influents de la plus grande démocratie du monde, faisait écho des dangers occasionnés par PUBG, indiquant que les enfants étaient « en train de devenir des psychopathes », du fait de leur grande dépendance à l'égard de ce dernier. Le journal continue en affirmant que « les enfants acquièrent un comportement très étrange les incitant à imiter les personnages issus du jeu ». C'est la raison pour laquelle, PUBG dans sa version mobile, a été bannie dans plusieurs régions de l'Inde et, aussi surprenant que cela puisse paraître, le gouvernement a même commencé à arrêter certains joueurs.

Alors que leurs voisins chinois avaient lancé diverses opérations afin de mettre fin aux activités des individus développant des programmes de triche pour le jeu du studio coréen, en Inde se sont bel et bien les joueurs qui sont arrêtés. Au début du mois de mars, de nombreuses villes indiennes se sont entendues afin d'interdire le titre dans leur juridiction, prétextant qu'il était addictif et prônait la violence. 

Plus de seize arrestations ont été recensées jusqu'à lors, suivant la section 188 du Code pénal indien, une peine maximale d'un mois de prison accompagnée d'une petite amende étaient appliquées...
Source : Navbharat Times
0
3
0
3
1
5

Ces articles pourraient vous intéresser

PUBG
PUBG : Les développeurs s'expriment sur l'évolution du matchmaking et du choix de carte sur PS4 et Xbox One
Maintenant que le cross-play est disponible pour les joueurs consoles, les développeurs souhaitent optimiser le matchmaking, mais aussi limiter les problèmes liés aux serveurs, tout en permettant un choix plus large lors de la sélection de la carte.
PUBG
PUBG Mobile se paye une mise à jour majeure nommée Halloweeks
Lorsque nous évoquons PUBG nous pensons tout de suite à la version PC, très populaire, mais aussi console, regroupant plusieurs millions de joueurs à travers le monde. Seulement, la déclinaison mobile de PUBG s'avère elle aussi particulièrement appréciée, c'est pourquoi les développeurs prennent soin de l'améliorer, semaine après semaine, comme avec la mise à jour 0.15.0, ajoutant une pléthore de nouveautés, ainsi qu'un mode en rapport avec Halloween.
PUBG
PUBG : La saison 5 modifie légèrement Miramar et ajoute des distributeurs automatiques
Une nouvelle saison démarre dans PUBG, et cette fois-ci, c'est Miramar qui a le droit à quelques nouveautés, comme les distributeurs automatiques ou une nouvelle version du sniper Win94, désormais exclusif à la carte désertique. Qui plus est, les joueurs pourront maintenant lancer des objets à leur coéquipier.