No Man's Sky

No Man's Sky : Selon son développeur, il est préférable de se taire après un lancement difficile

Publié le   par Corentin Rimbert
Sean Murray, co-créateur du studio Hello Games, en charge du développement de No Man's Sky, s'est exprimé sur l'importance des discours, et la façon de les faire, après la sortie d'un jeu qui a été assez chaotique, comme ce fut le cas pour son titre. À lire également
Borderlands 3 veut rendre le multijoueur plus accessible
Il y a presque trois ans, en août 2016, est sorti No Man's Sky, un titre s'annonçant grandiose, prometteur et plein d'espoir suscitant un grand intérêt, et ce bien avant sa sortie. Seulement voilà, lors de son lancement, ce dernier a grandement déçu la communauté, et No Man's Sky a subi moult critiques négatives, et le nombre de joueurs a très vite diminué. Dans ce genre de situation, pour tenter d'apaiser les choses, les développeurs ont bien souvent pour habitude de s'exprimer sur le futur du titre, en partageant les plans pour les mois suivants, que ça soit directement aux joueurs ou via la presse spécialisée. Toutefois, selon Sean Murray, cela n'est pas forcément la meilleure politique à adopter.

Effectivement, comme ce dernier l'a indiqué à nos confrères de GamesRadar, Hello Games a fait le choix de rester silencieux, préférant se concentrer sur le développement de leur titre, en l'améliorant et en essayant d'écouter et comprendre la communauté.
Nous avons passé presque deux ans sans parler à la presse, et environ trois mois sans rien dire à la communauté. Cela était vraiment difficile. Je me suis assis tellement de fois en écrivant ce qui semblait être le billet parfait pour expliquer la situation quant au développement et la feuille de route. Mais je voyais que cela n'avait aucune crédibilité.
Avec le temps, nous remarquons que No Man's Sky a ouvert le bal des jeux à fort potentiel qui ont finalement connu une sortie en demie-teinte, pour ne pas dire ratée. Sean Murray liste, entre autres, des titres tels que Sea of Thieves, Fallout 76 ou encore, plus récemment, Anthem, et estime que s'ils veulent éviter les mauvaises critiques et travailler tranquillement, il faut arrêter de communiquer à tout-va, et se focaliser sur le développement en lui-même, plutôt que la communication.
Depuis, un certain nombre de jeux sont sortis, ont eu un lancement plus que mitigé, mélangeant beaucoup de joueurs et problèmes nombreux. Et je peux voir EA, Microsoft ou Bethesda essayer d'apaiser les joueurs en leur parlant, mais pour le bien ou le mal, ça ne marche pas vraiment. Vous voyez cela tout le temps quand un grand éditeur parle à la communauté et essaie de résoudre le problème, puis s'embrouille, prenant de plus en plus de place dans sa tête.
Il est vrai qu'une bonne stratégie de communication ne sera que bénéfique, toutefois, il faut aussi que les équipes en charge du développement proposent des améliorations notables, pour réjouir la communauté, au risque que celle-ci ne diminue drastiquement. Chose qu'a réussi à faire Hello Games, en proposant il y a un an sa mise à jour majeure, Next, amenant une pléthore de nouveautés, qui a été très bien accueille et a suscité un regain d'intérêt à No Man's Sky, à tel point que la barre des 100 000 joueurs a de nouveau été franchie, deux ans après la seule et unique fois.

Pour rappel, une nouvelle mise à jour importante est prévue pour les semaines à venir, puisque Beyond sera lancé cet été. Cette dernière devrait proposer une toute nouvelle version du multijoueur avec une expérience sociale complètement retravaillée. Aucune date de sortie n'a été partagée, mais le studio devrait prochainement communiquer dessus. En attendant, No Man's Sky est disponible sur PC et PlayStation 4 depuis août 2016 et depuis juillet 2018 sur Xbox One. Par ailleurs, si vous ne possédez pas encore votre copie et que vous souhaitez l'acquérir à moindre coût, sachez que notre partenaire Instant Gaming vous le propose pour la somme de 18,79 € sur PC.
38
7
4
0
0
1

Ces articles pourraient vous intéresser

No Man's Sky
No Man's Sky : Selon Sean Murray, les joueurs « ont souvent raison » par rapport aux problèmes présents en jeu
Les débuts difficiles de No Man's Sky semblent avoir amélioré la perception de Sean Murray, et plus particulièrement sa relation avec la communauté, prenant grandement en compte les avis des joueurs.
No Man's Sky
No Man's Sky : Un joueur y joue, en moyenne, 45 heures
Après des débuts compliqués, le titre d'Hello Games a, peu à peu, remonté la pente pour se construire une solide communauté. Ainsi, entre la première et la dernière année, le nombre d'heures consacrées à No Man's Sky par les joueurs a presque doublé.
No Man's Sky
No Man's Sky : Près de 80 % des joueurs le critiquant n'y avait jamais joué
Tout le monde s'accordera à dire que le titre d'Hello Games a connu un lancement quelque peu compliqué, dû à certains manques du studio. Toutefois, une grande partie des critiques émanait de personnes n'ayant jamais joué à No Man's Sky, selon Sean Murray.