PUBG

PUBG : encore présent en 2040 ?

Publié le   par Benjamin Arthaud
Dernièrement la grande sortie de PUBG sur mobile, a permis à beaucoup plus de joueurs d'accéder au jeu, de façon gratuite, comparé à la version sur PC et Xbox One payante à l'acquisition. C'est une nouvelle forme pour jouer à un jeu de ce type, mais surtout un nouveau marché à conquérir pour le studio développant le jeu, qui souhaite d'ailleurs, encore vivre durant de longues années. À lire également
PUBG : La carte Codename: Savage bientôt disponible pour une nouvelle phase de test !
Effectivement, cette version mobile semble intéressante, malgré le fait que beaucoup de joueurs utilisent des cheats, ou simplement un émulateur pour pouvoir jouer avec souris et clavier. D'ailleurs, PUBG Corp. tente, par tous les moyens, de mettre fin à la triche sur leurs différents jeux dont celui-ci qui pose de nouveaux problèmes. Mais des modifications sur le système de matchmaking ont été réalisées. Ainsi, les personnes évoluant avec un clavier et une souris, via un émulateur, se retrouveront désormais dans des parties qui leur seront dédiées. Ce qui permet toujours aux joueurs d'évoluer sur mobile, mais avec des joueurs du même type d'outils informatiques.

PUBG présent pour encore deux décennies ?

En effet, dernièrement, le studio de développement a annoncé lors d'une interview à IGN, qu'il souhaitait supporter le jeu pendant 20 ans. Il est vrai que PLAYERUNKNOWN'S BATTLEGROUNDS a connu un énorme succès depuis son lancement l'année dernière, et alors qu'il était auparavant considéré comme naturel pour les titres réussis d'obtenir des suites, la tendance actuelle est de traiter un jeu comme un service et de le mettre à jour au fil du temps. Et il semble que les créateurs du jeu aient bien l'intention de le faire, et ceci pour très longtemps.

Il faut rappeler, que lors du dernier rapport de SuperData, une société d'analyse informatique, le chiffre le plus impressionnant est celui de PUBG qui en seulement huit mois a comptabilisé 714 millions de dollars. Il a dépassé les poids lourds récurrents comme Overwatch et Counter-Strike: Global Offensive en prenant la première place du classement mondial des jeux vidéo payants sur PC.
Nous voulons soutenir PUBG pour les 20 prochaines années. Nous voulons réellement développer une plateforme pour des modes de jeu différents, mais également pour l'esport. Nous sommes déterminés à soutenir le jeu pendant encore longtemps
Brendan Greene, Créateur et Directeur de PUBG
D'ailleurs, lors de l'entretien, Brendan Greene, plus connu sous le pseudonyme PlayerUnknown, a pris le temps d'expliquer aussi l'un des prochains contenu très attendu par les joueurs de PUBG, à savoir sa nouvelle carte 8x8 qui prendrait place dans la Mer Adriatique, et qui selon lui, sortira bien cette année.

Une question reste à se poser, à quoi ressemblera PUBG en 2040 ?

Sinon, si vous ne possédez pas encore le jeu sur PC, vous pouvez toujours l'acquérir à 21,99 € grâce à notre partenaire Instant Gaming !
6
5
10
2
3
5

Ces articles pourraient vous intéresser

PUBG
PUBG : Le cross-play bientôt disponible entre les joueurs PS4 et Xbox One
Lors de l'Inside Xbox en amont de la gamescom, nous avons appris que le battle royale PUBG proposera une expérience cross-play pour ses joueurs console, tout en annonçant l'arrivée de la Saison 4 et de nouveautés qui en découlent.
PUBG
PUBG : « Il n'y a jamais eu de meilleur moment pour y jouer » selon l'un des développeurs
À l'occasion du lancement de la quatrième saison sur PC, nous avons eu la possibilité d'échanger avec Brian Corrigan, Studio Director, et ce dernier nous a livré quelques informations sur cette dernière. Pourquoi avoir choisi Erangel, quels sont les plans pour le futur et quelle est l'importance de cette nouvelle saison ? Brian Corrigan nous dit tout.
PUBG
PUBG : Une nouvelle arme et un nouveaux véhicule débarquent sur Xbox One et PS4
Après une batterie de test, cette nouvelle mise à jour est disponible sur Xbox One et PS4. Celle-ci ajoute, entre autres, une nouvelle arme, le Deagle, et un nouveau véhicule, le BRDM-2.