PUBG

PUBG : Les développeurs de la version mobile partent en guerre contre les émulateurs

Publié le   par Florent Pateau
Depuis de nombreuses semaines, PUBG Corp. tente, par tous les moyens, de mettre fin à la triche sur leur jeu. Mais avec la récente arrivée de PUBG sur mobile, les équipes en charge de cette version se heurtent à une nouvelle plaie, les émulateurs. À lire également
PUBG : La carte Codename: Savage bientôt disponible pour une nouvelle phase de test !
Disponible depuis bientôt un mois, la version de PUBG dédiée aux mobiles semble avoir séduit un bon nombre de joueurs, esquivant au passage les craintes quant à la performance de ce jeu réputé si difficile à faire fonctionner sur ordinateur, et dont les performances sur Xbox restent critiqués. Cependant, même si une majorité d'utilisateurs semble satisfaite, certains adeptes ont pu remarquer que quelques-uns de leurs adversaires avaient une visée et des déplacements bien plus aisés qu'un joueur mobile lambda.

En effet, certains joueurs ont trouvé une manière de remporter des « Winner Winner Chicken Dinner » en s'offrant un net avantage sur tous les autres survivants. Alors que la majorité des utilisateurs jouent, comme le souhaitent les développeurs, avec leur téléphone et son écran tactile, d'autres ont trouvé un moyen d'utiliser leur clavier et souris, notamment par le biais d'émulateurs, afin de tourner les parties à leur avantage !

Cependant, ces pratiques, déplaisent fortement à PUBG Corp. qui a décidé de prendre les premières mesures contre ces joueurs avantagés afin de ne pas gâcher l'expérience des adeptes du titre. Pour cela, c'est via le Twitter de PUBG MOBILE que les équipes en charge du jeu ont expliqué faire des modifications sur le système de matchmaking. Ainsi, les personnes évoluant avec un clavier et une souris, via un émulateur, se retrouveront désormais dans des parties qui leur seront dédiées. Dans le cas où un joueur utilisant ce même combot se retrouverait dans un groupe avec un, deux ou trois autres joueurs, toute l'équipe se retrouverait également sur les parties dédiées aux personnes utilisant ce type de logiciels.
Ce changement dans le système de parties de PUBG semble être une excellente alternative qui, a contrario d'une suspension des comptes, permet la cohabitation de deux types d'utilisateurs sur un seul et unique titre. Un choix, qui leur permet par ailleurs de laisser la communauté de joueurs évoluant sur navigateur dépenser quelques euros sur la boutique si ils le souhaitent. Il faudra désormais voir si cette solution mise en place règle définitivement le problème et rendra tout son équilibre aux parties de PUBG MOBILE.
23
4
10
1
0
4

Ces articles pourraient vous intéresser

PUBG
PUBG fête ses deux ans et offre une casquette à ses joueurs
Le battle royale, qui est l'un des jeux les plus populaires depuis ces derniers mois, souffle en ce samedi 23 mars sa deuxième bougie, et pour l'occasion les développeurs offrent une casquette spéciale à tous les joueurs.
PUBG
PUBG : La mise à jour #27 ajoute une nouvelle arme et un nouveau Passe du survivant
Une nouvelle mise à jour a été déployée sur les serveurs de test, ajoutant une nouvelle arme, mais aussi un nouveau Passe du survivant où 60 récompenses sont à récupérer.
PUBG
PUBG améliore son matchmaking
Suite aux retours des joueurs se plaignant d'un matchmaking parfois incohérent ou trop long, les développeurs ont retravaillé ce dernier et publié un petit patch visant à l'améliorer.
PUBG
PUBG Mobile est banni en Inde causant l’interpellation d'au moins 16 joueurs
Le récent bannissement de la version mobile de PUBG dans certaines villes en Inde a déjà entraîné plusieurs arrestations de joueurs. Jusqu'à maintenant, c'est au moins seize interpellations qui ont été recensées.