Pokémon L'île solitaire de l'Armure : Un DLC qui laisse à désirer

GameFreak propose cette année son premier Pack d’extension pour Pokémon Épée et Bouclier. Jusqu’ici, la saga Pokémon n’aura bénéficié que de versions complémentaires qui sortaient un an après les nouveaux jeux de la saga principale, mais le 17 juin 2020, nous avons pu tester le premier DLC de ce nouveau pack à 30 € : L’île solitaire de l’armure. Qu'en est-til vraiment ?
Pokémon L'île solitaire de l'Armure : Un DLC qui laisse à désirer
Publié le 29 juin 2020
par Nutsinette
0

UN SCÉNARIO POUR ÉTIRER LA DURÉE DE VIE

Arrivés tout droit de Brasswick, nous débarquons à Isolarmure, notre nouveau terrain de jeu. À peine un pied posé à la gare, nous sommes interpellés par notre nouveau rival, Saturnin dans Pokémon Bouclier, Sophora dans Pokémon Épée, qui nous demande de ne surtout pas nous rendre au Dojo de la Maîtrise. Évidemment, nous allons donc rejoindre Mustar, maître de ce dojo, pour commencer notre aventure à Isolarmure.

6_02_p03_04

Après nous avoir offert un nouvel uniforme, Mustar nous demandera alors de compléter des épreuves pour rejoindre l’équipe du dojo. Si la première épreuve qui nous demande de poursuivre des Ramoloss est plutôt rafraîchissante, les épreuves suivantes auront rapidement un goût de déjà-vu : chercher des objets, remporter un combat, entraîner un Pokémon…

Au total, le scénario proposé par Mustar et son équipe pourra occuper 3 bonnes heures de jeu, une durée de vie relativement courte pour un contenu payant. Et GameFreak a bien dû le comprendre, car la première partie de ce pack d’extension est volontairement allongée par des étapes obstacles, comme faire monter un Pokémon du niveau 5 au niveau 60 ou encore compléter le PokéDex.

Ne comptez pas faire de combats de dresseurs, vous n’en trouvez pas sur Isolarmure. Par contre, vous pourrez vous amuser à chercher les 150 Taupiqueurs d’Alola enterrés à divers endroits de l’île.

De plus, en attaquant ce DLC en "post-game", le jeu étant sorti depuis plus de 7 mois et la majorité des joueurs l’ayant alors terminé, nous avons cette sensation de vivre l’aventure à Isolarmure en décalé, trop tard : notre équipe est trop puissante face aux Pokémon sauvages de niveau 10 qui peuplent l’île, et les personnages ne s’étonnent jamais que nous soyons Maître de la Ligue de Galar, nous parlant toujours de Tarak. Petit ajout d’ailleurs pour le lore de cet opus, Tarak aurait entraîné son équipe sur Isolarmure avant de devenir Maître avant nous.

DE NOUVELLES “TERRES SAUVAGES” À EXPLORER

Une des nouveautés notables de Pokémon Épée et Bouclier était les Terres sauvages, ces grands espaces ouverts où la caméra peut tourner à 360 degrés. La première partie du pack d’extension reprend ce mécanisme, et toute l’île solitaire de l’armure est à explorer librement. Les qualités de ces zones ouvertes sont toujours les mêmes : liberté de mouvement et de caméra, sensation de quasi-open-world, Pokémon qui apparaissent ou se cachent dans les herbes… Un gameplay toujours agréable, comme nous l’avions constaté dans notre test du jeu en novembre 2019, mais répétant de fait les mêmes erreurs : météo qui change brusquement d’une zone à l’autre, apparitions de certains Pokémon ou éléments du décor au dernier moment, impression de grands espaces vides…

D'ailleurs, l’accès à Isolarmure est possible dès l’arrivée dans les Terres sauvages durant le scénario principal, et on a l’impression que c’est exactement le moment où le joueur est censé y aller, afin de parcourir l’île du DLC en parallèle de son aventure principale à Galar, pour s'entraîner et prolonger le jeu.

Globalement, les environnements de cette nouvelle île sont plutôt réussis et variés : îles, lagons, plages, grottes, forêts, plaines... Cette carte détaillée éditée par BlendSkill vous le prouvera.

EbTBbRJXQAEONqs

DE NOUVEAUX PERSONNAGES ET POKÉMON ATTACHANTS

Notre aventure à Isolarmure nous permet donc de rencontrer Mustar et sa femme Apia, gérants du Dojo de la Maîtrise, ainsi que de nouveaux rivaux, Saturnin et Sophora. Nous sentons que les personnages sont réellement travaillés, que ce soit leurs expressions faciales ou leur caractère qui amène une touche d’humour rafraîchissante.

Au niveau des Pokémon, il y a de quoi être moins enthousiastes. Si les nouveaux légendaires, Wushours le petit ourson, et les deux versions de son évolution Shifours, sont réussis, le reste a de quoi laisser le joueur sur sa faim.

GameFreak nous a promis l’ajout de nouveaux Pokémon, mais le pluriel n’est possible que parce qu'en plus des légendaires deux Pokémon exclusifs sont à retrouver dans le DLC : Ramoloss de Galar, qui a une place particulière dans le scénario, mais qui a déjà été offert aux joueurs il y a quelques mois, et son évolution Flagadoss.

Une centaine d’anciennes créatures ont été ajoutées au Pokédex, ce qui n’a pas manqué de raviver de vieilles rancœurs, le fameux Pokédex Gate qui avait secoué la communauté quand Épée et Bouclier avaient été annoncés avec moins de la moitié des Pokémon existants disponibles.

DE NOUVEAUX OBJETS À TROUVER

Parmi les nouveautés, quelques objets viennent s’ajouter au jeu, comme la Branche Galanoa et le Bracelet Galanoa qui permettent de faire évoluer la nouvelle version de Ramoloss. On pourra aussi découvrir le Charme Exp, qui est une alternative au Multi Exp, permettant de gagner de l’expérience plus facilement, et diminuant encore la difficulté du DLC.

C’est aussi le retour des Noigrumes, ces baies qui nous servaient à fabriquer des balls dans la deuxième génération de jeux Pokémon, Or et Argent. Pour certains, ce serait le présage d’une version Let’s Go Johto...

Pour finir, l’île solitaire de l’Armure nous offre plusieurs dizaines de nouveaux vêtements qui raviront les fans de boutiques Pokémon.

Où sont les nouveautés de gameplay ?

Finalement, les seules nouveautés apportées par ce DLC se comptent à peine sur les doigts d’une main. Nous pouvons citer la Maxi-Soupe, qui n’est pas une alternative au curry, mais permet de donner la possibilité de Gigamaxer à un Pokémon qui n’en était pas capable contre 3 Maxi-champis qu’il faudra chercher sur l'île. Une nouveauté pratique pour les évolutions finales des Pokémon starters - Pyrobut, Gorythmic et Lezargus - qui ont le droit à leur propre forme Gigamax dans ce DLC.

L’autre nouveauté qu’on retrouve au Dojo de la Maîtrise, c’est le NigoMix 3000, un robot qui peut nous apprendre de nouvelles capacités contre des objets particuliers.

Enfin, il est désormais possible de demander au premier Pokémon de notre équipe de nous suivre et donc de marcher derrière nous, ce qui est une fonctionnalité appréciée par les joueurs, mais pas réellement nouvelle, celle-ci étant possible depuis Pokémon Jaune, en 2000.

Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !

Conclusion

Bien que le fait de retourner vivre de nouvelles aventures à Galar soit agréable, la première partie du Pack d’Extension Pokémon, l’île solitaire de l’armure, ne montre pas de réelle ambition et n’améliore pas vraiment le jeu de base. En reprenant le concept réussi des Terres sauvages, il reprend également ses erreurs. On peut aussi déplorer un manque de surprise et d’idées, tout le contenu ayant déjà été dévoilé via des trailers, les joueurs habitués n’auront rien de plus à y trouver que 3h de jeu supplémentaires et un nouveau joli légendaire. Pour apprécier ce premier DLC, il faut prendre son temps, et naviguer entre les quêtes principales et les quêtes annexes qui allongent la durée de vie d’une aventure qui aurait pu être intégrée en post-game dans le jeu. N’oublions pas, pour finir, que dans ce Pack d’Extension à 30€ viendra s’ajouter une deuxième partie, Les terres enneigées de la couronne en automne 2020, qui semble s’annoncer plus généreuse. Laissons donc une deuxième chance à ce premier Pack d’Extension Pokémon.
9
  • Isolarmure entièrement en mode “Terres sauvages”
  • De belles musiques, dans la continuité du jeu de base
  • La présence de quêtes annexes pour allonger la durée de vie du DLC
  • Un scénario court, linéaire et pas très immersif
  • Une sensation de mauvais timing quand on fait le DLC en post-game
  • Pas de vraies nouveautés, et des ajouts limités
Smiley tranquille5 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon1

Ces articles pourraient vous intéresser

Pokémon Épée et Bouclier : Un nouveau trailer dévoile une zone des Terres enneigées de la Couronne
PKMN Épée/Bouclier 15 septembre 2020

Pokémon Épée et Bouclier : Un nouveau trailer dévoile une zone des Terres enneigées de la Couronne

Les joueurs de Pokémon Épée et Bouclier vont bientôt pouvoir découvrir les Terres enneigées de la Couronne grâce à une nouvelle extension. Afin d'en savoir plus sur cette zone, Nintendo a publié un nouveau trailer mettant donc en avant ce prochain DLC.
Pokémon Épée et Bouclier : La date de sortie du DLC Les terres enneigées de la Couronne aurait fuité
PKMN Épée/Bouclier 26 août 2020

Pokémon Épée et Bouclier : La date de sortie du DLC Les terres enneigées de la Couronne aurait fuité

Plusieurs fuites ont vu le jour concernant la prochaine extension de Pokémon Épée et Bouclier, Les terres enneigées de la Couronne. En plus d'une probable date de sortie, plusieurs Pokémon ont été listés. Voici tout ce que vous devez savoir.
Pokémon Épée et Bouclier : L'île Solitaire de l'Armure est disponible
PKMN Épée/Bouclier 17 juin 2020

Pokémon Épée et Bouclier : L'île Solitaire de l'Armure est disponible

L'extension L'île Solitaire de l'Armure est désormais disponible dans Pokémon Épée et Bouclier.

0 commentaire