Grand Theft Auto V

GTA Online voit deux logiciels de triche bloqués par la justice américaine

Publié le   par Florent Pateau
Les logiciels de triche sont très certainement la hantise de nombreux développeurs de jeux vidéo. C'est notamment le cas des équipes de Rockstar qui, par le biais de Take-Two Interactive, ont décidé d'aller en justice pour bloquer deux logiciels aidant les tricheurs sur GTA Online. À lire également
GTA V : Le tomahawk de Red Dead Redemption 2 est désormais disponible dans GTA Online !
Il est désormais chose commune de voir des développeurs de jeux vidéo s'armer lourdement contre les tricheurs et les créateurs de logiciels permettant ce type de pratiques illicites. Alors que certaines équipes travaillent sur l'amélioration des systèmes anti-triche, comme Valve qui est plus efficace que jamais dans le traitement des sanctions ou Rainbow Six qui tente d'exclure les tricheurs de son système de parties, d'autres studios, à l'instar de PUBG en Chine qui a récemment permis l'interpellation de 141 hackers, tentent d'aller en justice pour régler leurs problèmes de triche.

Et c'est désormais le cas pour les développeurs en charge de GTA Online qui, par le biais de la maison mère de Rockstar Games : Take-Two Interactive, ont fait prononcer une injonction provisoire à l'encontre de logiciels aidant les joueurs à tricher sur le mode multijoueur de Grand Theft Auto. Selon les informations rapportées par l'agence de presse Reuters, l'action lancée en justice ciblerait notamment un développeur habitant dans l'État de Géorgie aux États-Unis. David Zipperer, de son vrai nom, serait en effet créateur et le vendeur d'outils connus sous les noms Menyoo et Absolute, permettant aux utilisateurs du jeu Grand Theft Auto V de profiter de nombreux avantages qui ne sont normalement pas permis, mais également de dégrader l'expérience des autres joueurs.

Alors que les estimations annoncent que le hacker américain aurait coûté, au minimum, la somme de 500 000 $ à la firme américaine, le juge Louis Stanton, en charge de la procédure a indiqué que cette sanction servirait l'intérêt public et qu'il était important de souligner que de tels logiciels causaient des dommages irréparables à un jeu, décourageant les achats et impactant sa réputation. Le juge de la cour fédérale de district a également indiqué qu'il espérait que cela allait encourager Take-Two à investir plus dans les jeux vidéo, ce à quoi l'entreprise a ajouté qu'elle allait continuer à poursuivre en justice ces créateurs pour éviter de nouvelles perturbations sur ses jeux.

Ces articles pourraient vous intéresser

Grand Theft Auto V
GTA V : C'est fait, le titre de Rockstar dépasse les 100 millions de copies vendues
Rockstar va conclure cette année 2018 avec le sourire, puisque le studio vient d'annoncer avoir vendu plus de 100 millions d'exemplaires pour Grand Theft Auto V, sorti en 2013.
Grand Theft Auto V
Les 10 jeux les plus vendus sur PS4 et Xbox One ont été dévoilés
À l'instar de Nintendo qui a mis à jour la liste des 10 jeux les plus vendus sur sa dernière console, la Nintendo Switch, le classement a également été publié pour les consoles PS4 et Xbox One.
Grand Theft Auto V
GTA Online : 300 000 $ offerts et des nouvelles apparences pour trois voitures !
Alors que Rockstar est en pleine campagne publicitaire pour le très attendu Red Dead Redemption 2, l'éditeur n'en oublie pas pour autant les joueurs de GTA Online, proposant à ces derniers 300 000 $ gratuits au cours de la semaine du 8 au 15 octobre...
Grand Theft Auto V
GTA V se vend toujours comme des petits pains
Sorti pour la première fois en septembre 2013, GTA V reste un succès commercial immense, puisque cinq ans après sa sortie, il reste l'un des jeux les plus vendus chaque mois.