Gladius III Wireless : Test de la souris ASUS ROG

La souris Gladius II a subi certaines modifications et améliorations pour nous permettre de mettre la main sur ce nouveau modèle subtilement dénommé Gladius III. Sans comparatif avec son ancienne version, voici notre avis concernant la souris Gladius III Wireless.
Publié le 20.08.2021
par Mathieu Vandenburie
0

Caractéristiques

  • Type de souris : Droitier pour un design Asymétrique
  • Capteur : Optique PixArt PMW-3370 26000 DPI (paliers de 50dpi avec 4 niveaux programmables)
  • Profiles : 5 disponibles
  • Dimensions : (H) 45 mm x (L) 67 mm x (l) 126 mm
  • Interrupteurs : Omron
  • Boutons : 6
  • Fréquence d'interrogation USB : 125/250/500/1000 Hz
  • Câble USB : flexible(Paracord) Micro USB d'une longueur de 2 m/USB 2.0 PC 
  • Poids : 89 g (pour la version sans fil)
  • Batterie : 55 heures en RF 2,4 GHz et 85 h en Bluetooth
  • Logiciel : Armoury Crate
  • Couleurs : Noir
  • Garantie : 2 ans
  • Prix : 89,95 € (version filaire) / 99,95 € (version sans fil)
  • Compatibilité : Windows 10 / 8.1 / 8 / 7

Unboxing 

Le packaging comprend :
  • Souris Gladius III Wireless
  • 2 micro switchs
  • Câble de recharge 2M USB
  • Dongle USB
  • 4 PTFE de rechange
  • Des stickers
  • Guide de démarrage rapide
DSC04064

Châssis 

Les performances d'une souris ne se jouent pas tout le temps sur les technologies embarquées, mais également sur l'aspect ergonomique qui permettra de déterminer le confort d'utilisation du produit. 

Forme et prise en main

Lors de son déballage, nous sommes face à une souris qui se veut asymétrique, pour une utilisation favorite en main droite, mais également compacte et bombée. Le châssis dispose d'un design travaillé et épuré pour des finitions lissées et/ou chanfreinées. Un produit visuellement agréable, bien qu'assez sobre. 

DSC04075
Sa forme très bombée sur le dessus tend à faciliter une utilisation en palm grip (avec la paume) puisqu'elle vient épouser votre main. Toutefois, sa forme compacte et arrondie peut devenir contraignant si vous avez une grande main ou de grands doigts, allant vous pousser à l'utilisation en figertip. Néanmoins, dans la majorité des cas, cette souris saura s'adapter au style de grip voulu.

m7bpfDvjpeg

De plus, on note que les flancs de la souris sont équipés de zones antidérapantes qui viennent confirmer l'idée d'une utilisation polyvalente sans risque de voir glisser la Gladius III de vos doigts. Les clics, quant à eux, couvrent le tiers de la souris avec un corps légèrement incurvé pour une finition arrondie en milieu de périphérique. 

Pour revenir sur les flancs de la Gladius III Wireless, on note un aspect RGB atypique sur celui de gauche, avec une souris dont le châssis est finement découpé au laser afin de laisser paraître le nom de la marque ainsi que de la souris lors de l'utilisation du rétroéclairage ce qui ajoute du charme au périphérique. Quant au côté antidérapant, il s'agit simplement de saignées à même le plastique du châssis. 

DSC04081
La partie inférieure de la souris est équipée d'un bouton pour le changement de profil, celui d'appairage pour le Bluetooth, ainsi que le switch pour passer de la connexion 2.4Gh à Bluetooth. Un espace est dédié à l'accueil du dongle USB.

Pour finir, la souris profite d'un châssis entièrement en plastique, jouant simplement sur les finitions avec un corps lisse pour des boutons latéraux grumeleux. La Gladius III est une souris confortable bien qu'elle puisse initialement sembler imposante de par sa forme plutôt bombée. Côté poids, nous ne dépassons pas les 89g. Certes, elle ne fait pas partie des périphériques les plus légers, mais nous pouvons noter l'effort fait pas le constructeur qui propose un produit sans fil (généralement plus lourd à cause de la batterie) et surtout au châssis « plein », à un poids très acceptable.

DSC04076

Boutons

Si nous n'avons pas expérimenté la solution, il est possible de changer les commutateurs clics. Par ailleurs, le constructeur en fournit deux de rechange dans la boîte du produit ainsi qu'une pince permettant le retrait des anciens. Pour revenir sur la forme globale des clics, ils sont très finement incurvés et profitent de bordures arrondies pour venir faire corps avec les flancs de la souris. À l'utilisation, on notifie un clic plus bruyant que la normale sans pour autant devenir gênant, surtout si vous utilisez un casque. On retrouve en fin de clic et au centre de la souris le bouton de changement pour les DPI. Assez facile d'utilisation, bien que d'un rendu plus mou que le reste des boutons de la souris, on regrette simplement de ne pas avoir un second qui permettrait d'éviter les clics successifs en cas d'activation malencontreuse, pour revenir sur le profil de DPI actif préféré. De plus, aucun rappel du profil actif n'est disponible sur la souris.

DSC04078
Les boutons latéraux sont faciles d'utilisation pour une activation amortie et légèrement arrondie. À l'égal des clics, les switchs sont bruyants sans que cela devienne gênant. Cependant, la souris ayant tendance à favoriser l'utilisation en fingertip (du bout des doigts) il se peut que le bouton le plus éloigné soit plus difficile d'accès dans cette situation.

DSC04089

Molette

Facile et rapide d'utilisation, la molette de la Gladius III Wireless profite d'un roulis agréable, mais également précis avec des crans tout aussi légers que marqués. Avec un rendu audio très faible, la molette ne dispose pas d'activation horizontale. 

Capteur

Comme vous le savez depuis que nous écrivons sur l'ensemble des nouveaux produits de constructeurs endémiques, les capteurs de souris deviennent de plus en plus durs à tester. Si, au début, ils faisaient une différence notable quant à l'utilisation du produit, à présent, c'est bien plus une guerre de DPI et de lissage. ASUS annonce, avec la Gladius III, un capteur optique de 19 000 DPI pouvant aller jusqu'à 26 000 DPI. L'aspect essentiel de ce type d'information est de comprendre que la plage basse en DPI permettra un confort d'utilisation ainsi qu'une bonne précision. Rien à signaler lors de l'utilisation. 

DSC04084
Pour finir, la partie inférieure de la souris dispose de patins chanfreinés en PTFE pour optimiser la glisse, à condition d'utiliser également un tapis de souris adapté. Pour notre cas, nous utilisons le Rog Scabbard II. Qui plus est, nous rappelons que les capteurs optiques ne doivent pas être utilisés sur des surfaces réfléchissantes ou du verre sans quoi les performances seraient altérées.

Armoury Crate, le logiciel complet

Comme il est souvent possible de le voir avec l'ensemble des constructeurs, le logiciel Armoury Crate est fédérateur de l'ensemble des produits de la marque. Son utilisation est complète bien que plus contraignante qu'un logiciel attitré au simple périphérique. Sans trop entrer dans les détails, il est possible de modifier l'éclairage, les calibrations ainsi que l'ensemble des paramètres de vos périphériques ASUS, mais également de l'environnement qui les entoure. On note également que ASUS en profite pour ajouter un feed de ses actualités à son logiciel. 

Zones RGB

La souris étant assez sobre, elle ne dispose d'un rendu RGB que sur le logo ROG, sur la molette ainsi que sur le flanc gauche, qui dispose des inscriptions en découpe laser. Il est ainsi possible de régler le RGB sous différents effets de bases, voire de l'activer dans le but de notifier l'état de batterie du périphérique. 

Sans-fil

Annoncée avec 55 heures en RF 2,4 GHz et 85 heures d'autonomie en Bluetooth, la Gladius III Wireless profite en premier lieu d'une polyvalence qui se veut rare dans le milieu des périphériques sans-fil. Quelle que soit l'utilisation, nous n'avons pas été déçus du résultat. La souris ne décroche pas, se connecte assez facilement et dispose d'une autonomie plus que raisonnable puisque, après 2 semaines d'utilisation, nous ne l'avons toujours pas rechargée. Attention toutefois, les dongles USB de ROG se ressemblent tous. Concernant la connectique filaire, bien que vous ne l'utilisiez pas souvent, le câble « Paracord » est très flexible tout en laissant une bonne maniabilité du périphérique. 

Si vous souhaitez acquérir la Gladius III Wireless, vous pouvez la retrouver sur Amazon pour la somme de 95,99 €.
Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !

Conclusion

Si la Gladius III Wireless ne fait pas étalage d'un ensemble de technologies de pointe comme l'ensemble de ses concurrents, elle se contente de répondre au mieux aux attentes des joueurs. Avec une bonne autonomie, différents modes de connexion, une ergonomie notable et de bonnes performances globales, la Gladius III Wireless, bien qu'un peu chère, fait preuve d'un bon rapport qualité-prix comparé à ses concurrentes.
  • Châssis et ergonomie
  • Performances
  • Logiciel
  • Finitions
  • 3 modes de connexion
  • Pas de rappel DPI sur la souris
  • Clics plus bruyants que la normal
17
Châssis 8
Logiciel 10
Performances 9
Qualité-prix 9
Fonctionnalités 8
Autonomie 9
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

Boutique Fortnite 17 septembre 2021
Fortnite 17 septembre 2021

Boutique Fortnite 17 septembre 2021

Retrouvez la liste des skins, pioches, danses et planeurs présents dans la boutique Fortnite du 17 septembre 2021.
Boutique Rocket League 16 septembre 2021
Rocket League 16 septembre 2021

Boutique Rocket League 16 septembre 2021

Retrouvez la liste des skins, explosions de but, châssis ou roues du marché noir ou non présents dans la boutique d'objets de Rocket League du 16 septembre 2021.
Valheim : Oblitérateur et pierre de tonnerre, comment les obtenir ?
Valheim 16 septembre 2021

Valheim : Oblitérateur et pierre de tonnerre, comment les obtenir ?

La pierre de tonnerre et l'Oblitérateur (Obliteratowith en anglais) sont deux nouveaux objets dans Valheim. Nous vous expliquons comment les obtenir.

0 commentaire