Découverte du clavier Mad Catz Strike 4

Comme nous le prouve la souris des nouvelles R.A.T, Mad Catz fais son retour dans le gaming après avoir fait faillite il y a plus de deux ans. Pour un renouveau nous nous attendons donc à découvrir du matériel adapté et optimisé pour les joueurs. Nous avons testé le nouveau clavier Strike 4, qu'en est-il vraiment ?
Découverte du clavier Mad Catz Strike 4
Publié le 26 juin 2019
par Mathieu Vandenburie
0

Caractéristiques 

Type : Mécanique
Switches : Cherry Red
Macro : non
Câble : 1.9 m tressé connectique USB
Dimensions : mm x mm x mm
Éclairage :  RGB Caméléon 16.8 millions de couleurs
Poids : 1.15 kg
Prix : 129,99 €


Unboxing

Le packaging du Strike 4 est assez ordinaire. Bien inséré et bloqué à l'intérieur de la boite, le clavier ne risque rien. À cela, venez ajouter la notice d'utilisation ainsi que les fameux autocollants Mad Catz et vous aurez fait le tour. Pas d'ouverture dans le carton pour le test comme nous pouvons trouver chez certains concurrents. Nous sommes au moins sûrs d'être le premier à mettre la main sur le clavier. 

5


Le châssis c'est la vie

Pour son retour en force Mad Catz nous propose un clavier avec un châssis solide et un look très peu conventionnel. Grâce à sa façade en aluminium et ses interrupteurs pouvant soutenir plus de 50 millions de frappes, on nous promet un matériel solide. Son aspect agressif allié à son châssis robuste font de lui un compagnon de bureau agréable et ancré. Les capuchons de touches sont un peu surélevés laissant apparaître les switches cherry MX Red. Ce sont d'ailleurs les plus répandues. Ces switches linéaires ne demandent qu'une force minime pour être activés, leur permettant de rester très silencieux et ainsi agréables pour la frappe comme pour le jeu.

On notera cependant que leur faible force d'activation alliée au châssis en aluminium très rigide du Strike 4 ne permet pas d'exploiter leurs potentiels au maximum. En effet, lors de l'utilisation, les capuchons viennent heurter le clavier donnant ainsi un rendu de rigidité et un bruit non négligeable. C'est ainsi 2 choix judicieux qui ne semblent pas être exploités de façon optimale. La police d'écriture des touches est différente, mais surtout plus épaisse, ce qui est loin d'être dérangeant pour l'utilisation finale. Pour finir, nous noterons qu'il vous est possible de faire suivre et sortir le câble par 3 zones différentes de votre clavier.

6


L'effet caméléon

Le rétroéclairage prend une part importante dans le choix d'un nouveau clavier. Afin de contenter les utilisateurs, chaque constructeur y met du sien pour proposer une expérience visuelle innovante que ce soit par le nombre de couleurs possible ou simplement les personnalisations. Pour le Strike 4 c'est ici presque un sans-faute. Si nous enlevons le problème lié à la configuration un peu difficile en passant par le logiciel, les Leds ainsi que les capots de touches un peu surélevés font leurs effets quant au rendu de l'éclairage RGB Caméléon. Avec pas moins de 18 préconfigurations possibles en y ajoutant celles qu'il vous sera possible de créer, vous ne pouvez que trouver l'éclairage idéal pour votre clavier. L'intensité lumineuse des touches n'est pas trop agressive. Pour le coup, cet effet caméléon reste très compétitif en regard de la concurrence et des évolutions récentes.

1


Logiciel

Ce n'est pas une nouveauté et comme tous les logiciels Mad Catz nous avons mis un certain temps avant de réussir à l'installer. Vous trouverez la procédure au dos du livret inclus au sein du packaging. Bien que le clavier soit l'un des derniers proposés par la marque nous constatons que les logiciels n'ont pas réellement évolué. Il propose toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin et est facile à prendre en main. Cela étant, il est un peu sommaire et paraît vite dépasser si l'on se réfère à ce que propose la concurrence sur des produits identiques. Il existe 3 profils enregistrables ainsi qu'un certain nombre d'options telles que les macros ou la gestion des taux de rapport USB. Vous devrez toutefois découvrir tout cela par vous-même à cause du monde d'informations.


Cela étant dit, nous noterons que la notice nous notifie les raccourcis à l'aide de la touche "FN" afin de pouvoir changer le système d'éclairage ou simplement utiliser les raccourcis multimédias. Pour un clavier de cette gamme et se voulant compétitif face à la concurrence nous aurions pu nous attendre à des touches dédiées pour le multimédia. À noter que les raccourcis ne sont visibles que sur la notice du matériel, pensez donc à la garder si vous avez tendance à oublier facilement, d'autant plus qu'il en existe pas moins de 36. Bien entendu, certains sont notifiés à l'aide d'une icône sur quelques touches de ce clavier.

4


En jeu et à l'écrit

Quel que soit le jeu ou le style, le clavier Strike 4 donne tout ce qu'il a sans s'épuiser. Comme dit plus haut, le rendu rigide des switches ne sublime pas l'écrit et peut parfois devenir un peu trop bruyant si vous ne portez pas de casque. L'absence de repose poignet, alors que les capuchons sont surélevés, peut devenir problématique si vous l'utilisez avec les pieds. L'inclinaison importante donne un angle au poignet qui ne permet pas de travailler longtemps sans trop le fatiguer. La touche entrée peut aussi se révéler peu ergonomique selon vos habitudes. Celle-ci est plus petite que les claviers habituels afin d’accueillir la touche étoile au-dessus d'elle. Il nous arrive fréquemment d'appuyer par inadvertance sur cette dernière en voulant valider avec entrée. On finit toutefois par prendre l'habitude après un certain temps d'adaptation. Pour finir, il réagit fidèlement à toutes vos frappes et les switches cherry MX Red restent d'un confort exemplaire si nous omettons le problème lié au châssis.

3
Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !

Conclusion

Le Clavier Strike 4 est sur le papier un excellent produit. Avec un châssis en aluminium, un look agressif, une police d'écriture un peu plus grosse et des switches cherry MX Red, l'utilisateur sera comblé en termes de rigidité de clavier, mais aussi de confort de frappe. Cependant son principal défaut reste sa simplicité pour un prix conseillé de 129 €. La rigidité du tout donne un clavier assez bruyant et une frappe sèche. Le logiciel est performant, mais ne semble pas avoir évolué en comparaison de la concurrence. En ajoutant l'absence de port USB et Audio, le clavier Strike 4 est donc un produit assez commun, bien que l'éclairage caméléon améliore son esthétisme.
  • Châssis Solide
  • RGB Caméléon très réussi
  • Switches agréables
  • Pas de port USB/jack
  • Pas de repose poignet
  • Prix
  • Logiciel dépassé
  • Assez bruyant
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

Fortnite : Les pièces XP, où les trouver ? - Saison 4
Fortnite 01 octobre 2020

Fortnite : Les pièces XP, où les trouver ? - Saison 4

Retrouvez l'emplacement de toutes les pièces d'XP cachées sur la carte de Fortnite pour la saison 4 du chapitre 2.
VALORANT : l'Agent Stealth et une application mobile en fuite
VALORANT 01 octobre 2020

VALORANT : l'Agent Stealth et une application mobile en fuite

De nouvelles fuites viennent donner quelques indices sur le futur de VALORANT, avec le possible leak d'un prochain Agent. Les traces d'une application mobile ont aussi été trouvées.
Magic the Gathering : Voyage au cœur de Zendikar
Magic The Gathering 01 octobre 2020

Magic the Gathering : Voyage au cœur de Zendikar

C'est le 21 septembre 2020 que Wizards of the Coast présente sa nouvelle extension, la Renaissance de Zendikar, aux adeptes et novices du mythique jeu de cartes à collectionner, Magic The Gathering. Nous en découvrons aussi un peu plus sur l'histoire et les protagonistes de ce plan qui était depuis, longtemps, oublié.

0 commentaire