Tests

Découverte de la souris CORSAIR M55 RGB PRO

Publié le   par Mathieu Vandenburie
Comme tout les équipementiers, CORSAIR travaille sur la constante évolution de ses produits. Après le Computex c'est au tour de deux de leurs souris, présentes sur le marché, d'être soumis à une évolution. Voici ici la nouvelle CORSAIR M55 RGB PRO. À lire également
Découverte de la souris CORSAIR NIGHTSWORD RGB

Caractéristiques

  • Capteur : Optique PAW3327
  • accélération : 30G
  • Dimensions : 124,4 (L) x 40(h) x 57,25 (l)
  • Switches : Omron (50 millions de clics)
  • Boutons : 8 configurables
  • Fréquence USB : 1000Hz
  • Câble USB : USB 2.0 Type-A de 1.8 m tressé
  • Poids : 86g
  • Couleurs :  Noir ou blanc
  • Prix : 49,99 €
  • Garantie : 2 ans
7



Unboxing

La CORSAIR M55 RGB PRO nous arrive comme à son habitude dans une boîte qui ne passe pas inaperçue, avec les couleurs habituelles que sont le noir et le jaune bien plus qu'omniprésents. Les boîtes CORSAIR ne manquent pas de charme si vous appréciez la couleur. Pour le reste c'est comme à l'accoutumée, une boîte bien rangée et compacte afin de ne garder que l'essentiel, une souris protégée par un plastique thermomoulée ainsi que sa notice d'utilisation.

5


physique de la souris

Pour une souris ambidextre et au prix d'un produit entrée / milieu de gamme gaming, la CORSAIR M55 RGB PRO garde un aspect solide et confortable tout en restant polyvalente. Trois grandes zones sont à répertorier sur cette dernière qui sont les flancs, le dessus ainsi que la zone de molette de la souris. Les flancs sont équipés de matières antidérapantes agréables au toucher et vous permettant de maintenir fermement votre souris.

3

Nous regretterons, cependant, que la texture et les formes aient tendance à récupérer facilement la poussière. Concernant la partie clic et ses switchs Omron nous restons sur quelque chose de classique. Performants, robustes et précis, ils restent une référence pour le matériel de ce type. La molette, quant à elle, est crantée et donne une impression de précision, sa texture ressemblant à un pneu est agréable et confirme le sentiment de précision et de confort. De plus, un bouton est disponible au-dessus de la molette afin de changer les DPI à la volée. Le mode de DPI choisi est représenté par une LED qui change selon la couleur et la configuration que vous aurez choisies au sein du logiciel ICUE

6

La prise en main est toutefois adaptée à tous les styles. Que vous soyez palm, claw ou fingertip vous trouverez facilement position sur cette souris. À noter qu'elle est assez petite et son côté ambidextre l'oblige à n'avoir aucune inclinaison des clics. C'est une position qu'il faut tout d'abord accepter et qui n'est pas tout le temps agréable lors de la première utilisation. Adaptée à tous les types de mains, il faudra cependant faire attention à sa taille et son poids qui sont assez faibles.


La couleur qu'il vous faut !

Comme la plupart des souris gamers actuellement disponibles sur le marché, la NIGHTSWORD RGB nous propose un format d'éclairage qui se veut atypique. Ici, une seule zone est éclairée et il s'agit du logo. Le logiciel permet de créer des profils adaptés à certains jeux pour tous les matériels CORSAIR. Il existe 17 modes d'éclairage répartis en trois phases : prédéfini, personnalisé et ligthing link

éclairage
 

ICUE pour tous

Il existe plusieurs logiciels de personnalisation chez CORSAIR, mais nous nous attarderons ici sur le logiciel ICUE. Ce dernier permet de faire les réglages techniques comme esthétiques de la souris et de tout autre matériel CORSAIR que vous possédez. Voici les différents menus :


  • Accueil : c'est ici que tout commence. Vous pouvez y trouver vos différents profils et matériels.
  • Tableau de bord : il vous permet de regarder les actions attribuées à vos matériels, mais aussi de connaitre les informations sur vos composants (GPU - CPU - RAM...) Vous trouverez ici les températures, l'utilisation et bien d'autres informations que vous choisissez d'afficher ou non.
  • Éclairage instantané : si vous souhaitez éclairer de façon instantanée, sans aller trop loin dans les réglages, votre souris.
  • Réglages : vous retrouverez dans cet onglet toutes les configurations allant du paramétrage du logiciel ICUE aux réglages des taux de transfert ou luminosité de votre souris.
  • Profils : c'est l'endroit où vous créez vos profils selon vos envies ou en adaptation avec les jeux et applications que vous désirez.
  • Action : dans cet onglet vous pouvez régler toutes les configurations liées à vos boutons. Qu'il s'agisse de macro, de lancer une application depuis un bouton précis ou simplement d'en désactiver un, tout se gère ici.
  • Effets d'éclairage : plusieurs configurations possibles. Vous choisissez simplement le style d'éclairage.
  • DPI : plusieurs profils sont réalisables. Cet onglet vous permet de choisir les DPI que vous souhaitez utiliser, changer leurs couleurs et les activer ou désactiver.
  • Performances : permet de régler et configurer le pointeur.
  • Calibrage de surface : c'est ici que vous pourrez calibrer votre souris selon le tapis que vous utilisez. Pour cela rien de plus simple, suivez les indications du logiciel.


En jeu

C'est lorsque l'on se penche plus en détail sur l'utilisation du capteur optique que l'on reconnait son aspect entrée / milieu de gamme. Le capteur optique PAW3327 est développé en conjonction avec PixArt dont la qualité et la précision pour ce type de matériel ne sont plus à prouver. Cependant, bien que les DPI soient configurables de 200 à 12400, ces derniers ont un pas de seulement 100 DPI. La nouvelle tendance les concernant est de pouvoir obtenir un pas de 1 DPI afin d'adapter la précision au maximum à vos envies. De ce fait nous ressentons le manque de paliers en jeu lorsque l'on a l'habitude de changer avec précision ses DPI. Il ne faut néanmoins pas oublier que cette souris reste bien plus que performante pour le prix proposé.

2

Son faible poids de 89 grammes peut par ailleurs être difficile à maîtriser selon vos habitudes. Après des tests sur League of Legends et Monster Hunter: World le capteur suit parfaitement les mouvements et ne décroche pas. Nous avons toutefois noté qu'il manquait légèrement de précision et qu'il nous a souvent fallu changer de configurations de DPI avant d'obtenir la combinaison optimale. Nous rappelons aussi qu'il ne faut pas utiliser de supports réfléchissants ou transparents lors de l'utilisation d'un capteur optique.

Conclusion

La souris CORSAIR M55 RGB PRO est une très bonne souris si l'on s'attarde au rapport qualité-prix. Avec une conception solide et des composants alliant précision et robustesse, cette souris ne vous laissera pas de marbre. Le logiciel ICUE permet une configuration exemplaire et typique de CORSAIR. Son côté ambidextre lui donne une symétrie parfaite et appréciable. Nous noterons cependant que son faible poids et ses DPI n'ayant qu'un pas de change de 100 peuvent entraîner une difficulté à adapter cette souris à vos envies. Si vous passez outre cela, elle reste une excellente souris à un prix conseillé de 49,99 € et abordable. La finition est exemplaire et le matériel qualitatif, une nouvelle réussite pour CORSAIR.
  • Ambidextre
  • Texture agréable
  • Logiciel ICUE
  • Bonne prise en main
  • Switchs Omron
  • Poids non adaptable et d'origine assez faible
  • DPI par pas de 100
0
0
0
0
0
0

Ces articles pourraient vous intéresser

CoD: MW
Call of Duty: Modern warfare : Le mode Escarmouche bénéficie de 5 minutes de gameplay en 4K
Le mode Escarmouche a été présenté il y a quelques jours par Activision et de nouvelles images ont récemment été partagées par Infinity Ward, nous montrant davantage ce que proposera ce mode en 2v2.
Overwatch
Overwatch : La file d'attente par rôle débarque en septembre
Après que le blocage sur la composition 2-2-2 ai été dévoilé, pour l'Overwatch League, c'est maintenant au tour des parties rapides et compétitives d'être impactées par la file d'attente par rôle, arrivant début septembre sur les serveurs live.
Overwatch
Overwatch League : La composition 2-2-2 sera bloquée et obligatoire
La composition deux tanks, deux attaquants et deux supports vas revenir sur la scène compétitive, comme nous l'apprend une fuite malencontreusement faite par Blizzard, indiquant au passage que cette composition sera obligatoire.