PUBG partage ses plans anti-triche et annonce avoir progressé sur le sujet en 2021

Véritable victime des tricheurs, PUBG va l'être encore plus en passant free-to-play. Cependant, les développeurs ont amélioré leur logiciel anti-triche et leur technique ces derniers mois et les premiers résultats sont encourageants.
 
Publié le 13 décembre 2021
par Corentin Rimbert
0
À la suite de l'annonce du passage de PUBG en free-to-play, transition qui aura lieu le 12 janvier 2022, les développeurs ont tenu à s'exprimer sur un sujet très important, la triche dans le battle royale. Ainsi, toute cette année 2021, de belles améliorations ont été faites, ce qui a permis de réduire drastiquement ce genre d'utilisateurs, notamment grâce à la mise en place de Zakynthos (solution anti-triche propre à PUBG), permettant de bannir 28 % de tricheurs en plus par rapport à 2020, mais aussi de gagner du temps pour la prise de décision.

Pour que cette progression se poursuive l'année prochaine, et au-delà, les développeurs vont améliorer, encore et encore, Zakynthos, notamment en analysant automatiquement des logiciels de triche avec un apprentissage automatique, afin d'être encore plus performant. Les matchs compétitifs seront également plus surveillés alors que les interdictions matérielles devraient être plus nombreuses. D'ailleurs sur ce dernier point, l'objectif est de prendre des sanctions le plus rapidement possible, sans pour autant punir un joueur qui n'a pas triché, ce qui arrive, malheureusement, de temps en temps. Le client sera également renforcé, pour éviter d'être exploité par certains joueurs afin d'utiliser des hacks de vitesse ou encore de faire voler les voitures. 

Si ces derniers mois le nombre de cheaters a baissé, notamment grâce à ces nouvelles mesures, les développeurs s'attendent évidemment à en voir débarquer de nouveaux avec le passage en free-to-play. Ils ont plusieurs cartes dans leurs manches, et plusieurs axes sur lesquels se concentrer, mais pour ne pas donner de pistes aux concepteurs de ces logiciels de triche, ils ne sont pas entrés dans les détails. Les plateformes consoles seront également touchées par une amélioration des solutions anti-triche.
La bataille contre les tricheurs continuera de plus belle lorsque PUBG passera en free-to-play, mais nous sommes farouchement déterminés à mettre tout en œuvre pour que non seulement vous soyez informés de l’évolution de nos solutions antitriche, mais que vous en ressentiez également les effets !
Espérons que Krafton arrive à gérer les vagues de cheaters, et que le battle royale ne devienne pas un Warzone bis, qui est lui gangrené par ces joueurs malveillants.
Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux1 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon1

Ces articles pourraient vous intéresser

PUBG propose des récompenses Prime Gaming
PUBG 24 janvier 2022

PUBG propose des récompenses Prime Gaming

Les récompenses Prime Gaming sont de retour pour les joueurs de PUBG. Retrouvez toutes les récompenses disponibles pour le battle royale.
PUBG Mobile : Codes d'échange
PUBG 17 janvier 2022

PUBG Mobile : Codes d'échange

Retrouvez une liste de tous les codes d'échange actifs et disponibles sur PUBG Mobile, vous permettant de récupérer de nombreux bonus pour personnaliser vos armes et personnages.
PUBG attaque en justice Free Fire pour plagiat
PUBG 17 janvier 2022

PUBG attaque en justice Free Fire pour plagiat

Les créateurs de l'un des battle royale les plus populaires du monde ont attaqué en justice ceux de Garena Free Fire, un autre battle royale sur mobile, pour plagiat, celui-ci ressemblant un peu trop à PUBG.

0 commentaire