PUBG

PUBG : D'après Brendan Greene, il n'y a pas beaucoup de tricheurs dans le jeu !

Publié le   par Florian Lelong
La tricherie dans PUBG est un sujet brûlant dans la communauté, mais Brendan Greene, plus connu sous le pseudonyme de PlayerUnknown, affirme que le nombre de tricheurs dans le jeu est actuellement « très bas ». À lire également
PUBG souhaite s'inscrire à long terme sur la scène esport, en faisant jouer les femmes...
S'exprimant lors du PUBG Global Invitational, qui prend place à Berlin, Greene a déclaré : « En interne, je vois les chiffres et la situation n'est pas aussi mauvaise que vous pouvez le penser. Le nombre de tricheurs dans le jeu est vraiment faible. Nous déployons régulièrement de nouveaux systèmes et technologies sur le client, permettant de réduire considérablement le nombre de joueurs malhonnêtes. Nous souhaitons offrir un espace propre dans lequel tout le monde pourra jouer, surtout si c'est pour réussir dans l'esport. »

Ces tricheurs sont tout autant rencontrés par des joueurs occasionnels que professionnels comme peuvent l'attester une grande quantité de clips récupérés sur la plateforme Twitch. Le célèbre streamer Shroud en avait d'ailleurs fait les frais il y a quelques jours, rencontrant à plusieurs reprises au détour de quelques parties sur Sanhok, un joueur ayant la capacité de faire voler les véhicules... Shroud qui avait pris la décision de monter dans la voiture de ce dernier, pour jouir d'une vue imprenable sur l'île tropicale, s'était fait rattraper par les développeurs en se faisant bannir pour une période de 30 jours.

Certains joueurs avaient signalé que les problèmes de triche étaient grandement dus du fait que les régions ne soient pas verrouillées. Brendan Greene est, bien évidemment, contre l'idée, non seulement en raison des technologies disponibles sur le marché comme les VPN, mais aussi parce qu'il ne veut pas empêcher des amis issus de différentes régions de jouer les uns avec les autres.

Même si la concurrence sur le marché du battle royale se fait de plus en plus rude, Greene n'en est pas pour le moins inquiet. « Je pense que nous sommes bien positionnés face à la concurrence. J'ai adoré l'ascension fulgurante qu'a connue le battle royale en tant que genre. Je ne pensais pas que ce serait un genre à part entière quand je l'ai créé il y a cinq ans. Mais je me rends compte que Battlefield et Call of Duty - deux jeux auxquels j'ai joué pendant plusieurs années - créent des modes battle royale. J'espère juste que tous ceux qui entrent sur le marché essaieront d'y apporter leurs propres idées. »

Et, tandis que de nombreux éditeurs et développeurs envisagent encore d'incorporer ou non du battle royale dans leurs jeux respectifs, l'équipe de PUBG s'affaire à résoudre quelques-uns des problèmes qui divisent encore la communauté. Parallèlement à la triche, PUBG est confronté à quelques problèmes récurrents d'instabilité. Depuis que le jeu est officiellement sorti de son accès anticipé en décembre dernier, PUBG a connu pas moins de 18 mises à jour plus ou moins importantes, permettant à Greene d'affirmer qu'une réduction importante des problèmes rencontrés par les joueurs a été remarquée.

La physique douteuse des véhicules est quelque chose sur lequel les développeurs travaillent ardemment. « C'est très, très difficile à corriger », dit Greene. « Des personnes compétentes travaillent là-dessus. Bien que je ne puisse rien promettre pour le moment, nous verrons une nette amélioration à l'avenir. Malheureusement, si nous arrivons à faire cela, nous n'aurons plus l'occasion de voir de vidéos marrantes sur YouTube concernant tous ces bugs de véhicules. »

Pour rappel, PUBG est disponible sur PC pour la somme de 29,99 €, mais si vous souhaitez faire des économies, notre partenaire Instant Gaming vous propose le jeu à 14,62 €, soit 51 % de réduction.
2
0
0
0
0
0

Ces articles pourraient vous intéresser

PUBG
PUBG Mobile est banni en Inde causant l’interpellation d'au moins 16 joueurs
Le récent bannissement de la version mobile de PUBG dans certaines villes en Inde a déjà entraîné plusieurs arrestations de joueurs. Jusqu'à maintenant, c'est au moins seize interpellations qui ont été recensées.
PUBG
Brendan Greene quitte PUBG pour se consacrer à un nouveau projet
Celui qui a mis au monde l'un des battle royale les plus populaires va quitter le développement de PUBG pour travailler sur un autre projet, toujours au sein de PUBG Corp.
PUBG
PUBG réintègre la caisse de ravitaillement de joueur
La caisse de ravitaillement de joueur, ou Player Care Package en version originale, permet aux adeptes du battle royale de récupérer diverses récompenses. Cette dernière avait été supprimée suite à des bugs, mais les développeurs souhaitent la réintégrer.
PUBG
PUBG : Les développeurs vont modifier Erangel
Les développeurs du battle royale ont pris la parole quant aux modifications qui seront apportées prochainement sur les loots, étant donné que les dernières rumeurs laissaient présager que certains changements pourraient être mis en place.