Rocket League

Rocket League a infligé 2700 années de ban en 12 mois !

Publié le   par Florent Pateau
Au début du mois d'août 2017, Psyonix avait annoncé vouloir prendre au sérieux les problèmes de toxicité dans Rocket League en intégrant un nouveau système de ban sanctionnant notamment le langage abusif utilisé par les joueurs. Un an après, la firme américaine fait le point sur l'efficacité de ce dernier. À lire également
Rocket League : La nouvelle mise à jour 1.49 ajoute la caisse Zephyr et corrige de...
Cela fait plus d'un an que les développeurs de Rocket League ont intégré à leur titre un système sanctionnant lourdement le langage abusif lors des parties. En effet, à l'époque, Psyonix avait expliqué que ce nouveau système reconnaîtrait une vingtaine de mots et leurs dérivés afin de bannir, dans plusieurs langues, les joueurs utilisant ces termes offensants. Basée sur quatre niveaux de sanction, cette technologie était conçue pour exclure les joueurs 24 heures, 72 heures, une semaine et, finalement, définitivement.

Mais dans un récent communiqué publié sur la page Steam du jeu, l'éditeur semble totalement satisfait de ce système, nommé Thor en interne. En effet, à l'occasion de son anniversaire, le petit logiciel conçu par les équipes de Psyonix, affiche de splendides chiffres qui, mis bout à bout, représentent une durée de ban de 2700 ans, 142 000 semaines ou même 86 210 000 000 secondes.

Si l'on en croit les chiffres communiqués, Thor aurait donc écarté 283 000 comptes différents du jeu lors de 520 000 exclusions. Ainsi, parmi ces 283 000 comptes bannis, près de 66 % auraient été sanctionnés une fois, tandis que les 34 % restants auraient été enregistrés comme récidivistes. Cependant, entre les 66 % de joueurs n'ayant qu'une seule et unique suspension et la statistique indiquant que 94,4 % des joueurs reviennent après un ban, ce système semble efficace et bien écarter une majorité de joueurs de leur comportement toxique. Par ailleurs, fait notable, 66 % des joueurs l'ont été en jeu tandis que 34 % l'ont été suite à l'utilisation du chat.

Bien entendu, les développeurs indiquent qu'ils continuent de travailler sur cet outil afin de garder un titre accessible à tous types de joueurs et à rester une licence grand public. Ils ajoutent également qu'un filtre de langage en temps réel devrait faire son apparition au cours des prochains mois.
Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur Rocket League ou rejoindre une communauté active pour partager d'agréables moments avec d'autres joueurs, nous vous invitons à rejoindre le Discord communautaire Rocket League de GAMEWAVE.
13
0
1
0
0
1

Ces articles pourraient vous intéresser

Rocket League
Rocket League : La mise à jour 1.58 ajoute la nouvelle liste d'amis et lance la saison 10
La nouvelle mise à jour 1.58 vient d'être déployée sur toutes les plateformes. Celle-ci apporte une refonte de la liste d'amis, ainsi qu'un nouveau mutateur pour la trajectoire des ballons dans les parties privées et locales. Elle ajoute également les récompenses de la saison 9 et donne aussi le coup d'envoi de la saison 10.
Rocket League
Rocket League : Dignitas arrache la victoire lors de la DreamHack Leipzig
Ce dimanche, le trio Turbopolsa, ViolentPanda et Yukeo a remporté le tournoi Rocket League de la DreamHack Leipzig devant les joueurs Renault Vitality, lors d'une finale de haut-vol après avoir écrasé la compétition en ne perdant aucun match.
Rocket League
Rocket League : La DreamHack Leipzig débute vendredi
Ce week-end aura donc lieu la DreamHack Leipzig, la première LAN dans le cadre du DreamHack Pro Circuit, une compétition en coopération entre Psyonix et l'organisateur suédois qui a pour but de stabiliser et d'entretenir la scène esport de Rocket League.
Rocket League
Rocket League : Savage! remporte la finale européenne de la Renegade Cup
C'est donc le trio composé des Anglais Bluey et Deevo et du Français Alpha54 qui remporte cette première saison de la Renegade Cup en Europe avec un quasi-sans-faute lors des phases finales.