PUBG

PUBG sanctionne les joueurs français de Sans Domicile Fixe !

Publié le   par Corentin Rimbert
L'équipe française Sans Domicile Fixe, qui avait réussi à se qualifier pour les Contenders de la PUBG Europe League, a finalement été rattrapée par leurs actes de tricheries. En plus d'une disqualification, les quatre joueurs qui composent l'équipe sont bannis de compétitions pour les trois prochaines années. À lire également
CSGO : FaZe se renforce avec AdreN et YNk
Dernièrement la scène esport française de PUBG a été au cœur d'une affaire de triche, puisque l'équipe Sans Domicile Fixe a avoué avoir triché lors de la PUBG Europe League, après que certains joueurs aient vu leur compte se faire ban, avec en tête de gondole Nicolas "THZ" Debytere, joueur le plus connu de la line-up. Les faits reprochés étaient d'avoir utilisé un radar, qui indiquait la position de leurs ennemis, et leur donnait donc un avantage certain sur ces derniers.

Après avoir étudié leur cas, mais aussi celui d'autres joueurs professionnels, l'équipe de PUBG esport a communiqué sur le sujet, et les sanctions ne sont pas légères, comme il fallait s'y attendre. En effet, après avoir enquêté et être sûr que les programmes illégaux avaient bien été utilisés par les joueurs suspectés ils ont indiqué dans un tweet les sanctions qu'ils avaient pris.

De ce fait, l'équipe SDF, qui avait réussi à accrocher la 13e place et donc de se qualifier pour les Contenders a été logiquement disqualifiée. Néanmoins, si la structure le souhaite, elle pourra inscrire une nouvelle line-up lors de prochains tournois.
L'équipe Sans Domicile Fixe perdra sa place pour les Contenders League parce que ses joueurs ont triché lors des qualifications pour la PUBG Europe League. Cependant, l'organisation sera autorisée à prendre part aux prochains événements avec de nouveaux joueurs, puisque nous n'avons aucun soupçon que l'organisation était au courant des activités de tricherie des joueurs.
- PUBG  Esports Team.
Concernant les différentes sanctions, les quatre membres de l'équipe ont une interdiction totale de prendre part à des compétitions pendant les trois prochaines années. Kevin "Sezk0" Guerra et Aurelien "Houlow" Delelis sont sanctionnés pour avoir utilisé ce fameux radar, tandis que Vincent "Fr_Steph" Fayon et Nicolas "THZ" Debytere sont quant à eux suspendus pour avoir joué en pleine connaissance de cause. Effectivement, ces deux derniers étaient au courant de l'utilisation de ce programme interdit, mais n'ont pas agi en conséquence, puisqu'ils ont même bénéficié de ces aides durant certaines parties. Vous pouvez retrouver la liste des 12 joueurs qui ont été sanctionnés ici.

C'est donc une triste fin pour la seule line-up française engagée dans cette compétition, toutefois cela devrait servir de leçon à tous les joueurs professionnels qui tenteraient le diable pour décrocher une qualification dans un tournoi majeur. Il faut aussi féliciter l'équipe de PUBG esport, qui a pris des sanctions exemplaires, afin de prouver qu'ils avaient bien l'intention de s'installer comme un cador dans l'esport.
70
12
9
3
15
27

Ces articles pourraient vous intéresser

PUBG
PUBG : La mise à jour #29 débarque sur PC avec un tas d'améliorations et ajustements
Le mercredi 15 mai une nouvelle mise à jour a été proposée sur les serveurs de test de PUBG, après une semaine, cette dernière a été, finalement, déployée sur les serveurs officiels. Les joueurs PC auront donc l'occasion de découvrir le rééquilibrage de Vikendi, ayant pour objectif de la rendre plus populaire. D'autres améliorations de gameplay ont également eu lieu, comme le parachute ou la mini-carte.
PUBG
Les battle royale sur mobile ont rapporté plus de deux milliards de dollars
Il ne s'agit pas d'un secret, le genre battle royale est particulièrement apprécié par un très grand nombre de joueurs, et ce, même sur smartphone et tablette. D'ailleurs, cette plateforme s'avère très lucrative, avec, sur ses cinq meilleurs titres, plus de deux milliards dollars de gains d'enregistrés.
PUBG
PUBG Mobile sort sous un nouveau nom en Chine, sans la présence de sang
Le gouvernement chinois est très strict quant à l'autorisation, ou non, de rendre disponibles certains jeux sur son territoire. PUBG Mobile faisait partie de ceux étant en sursis, notamment suite à son aspect très violent, ainsi qu'aux microtransactions.