League of Legends

Entretien avec Riot France : « Notre ambition est de faire de l’e-sport une discipline qui dure des décennies »

Publié le  par Laureen Peers
Lors des phases finales des Playoffs des LCS EU qui se déroulaient le week-end dernier au sein de l'AccorHotels Arena de Paris, nous avons pu discuter avec Guillaume Rambourg, le directeur général de Riot France. Au programme de cette rencontre, l'avenir de LoL en Europe, les Jeux Olympiques, mais aussi ce que Riot va apporter avec ces nouveaux bureaux basés à Paris. À lire également
Interview de Nisqy : « Mon plan est de rester chez EnVyUs et de continuer à progresser »

Comment voyez vous le futur de la ligue européenne et que pensez-vous de ce qu’a annoncé H2K ?

Les Américains ont annoncé leur modèle qui culturellement leur correspond beaucoup, parce que le modèle de franchise dans le sport américain c’est le standard. Nous, en Europe, il n’y a pas beaucoup d’appétence avec ce modèle, d’un point de vue du sport traditionnel et culturel, donc forcement il faut qu’on réfléchisse sur un autre système. L’attente sous-jacente en Europe serait d’avoir un modèle de type promotion/relégation, mais pour le faire il faut déjà avoir suffisamment d’équipes de qualité pour créer deux divisions et qu’un ascenseur soit possible entre les deux niveaux. On va tout faire pour se rapprocher des attentes européennes, mais ça sera certainement par bout.
On veut faire une table ronde, où on est tous impliqués.
Concernant H2K, ça me surprend pas mal, parce qu’en fait toutes les équipes LCS sont au courant de manière régulière de notre vision pour la suite. On les implique dans les discussions au fur et à mesure qu’on itère de notre modèle et on attend leur retour, donc ils sont au courant. Après au-delà de ça, on empêche personne de déménager s’il le faut. Dans un monde parfait, on préfère que H2K reste, parce que ça nous permet de créer l’écosystème avec eux. On veut faire une table ronde, où on est tous impliqués. Á nouveau l’e-sport en Europe, on n'a pas l’arrogance de dire qu’il n’y pas que Riot Games qu’il l’a fait, c’est une somme de talents, il y a des équipes, des joueurs, y’a nous, y’a des diffuseurs, y’a plein de gens.


Est-ce qu’il y aura un jour une Coupe du Monde par nation ?

Ce sera possible un jour, c’est certain d’ailleurs on a fait dernièrement les Rifts Rivals où on a commencé un peu à créer une compétition entre les continents. Mais je pense qu’avant d’avoir une Coupe du Monde avec les pays, il faut déjà qu’il y ait des scènes fortes dans chaque pays avec une poule de talents et qu’il y ait un niveau compétitif fort à chacun d'entre eux et en plus de cela, il faut une attachée émotionnelle forte entre les fans et le pays en question. Quand on regarde la France par exemple, on a un petit français en finale de la coupe d’Europe, mais est-ce que ça suffit pour créer une équipe de France ? Peut-être pas forcément, mais à l’avenir il faut qu’on travaille là-dessus c’est sur. 

rift
Concernant les J-O, est-ce que vous êtes déjà en discussion avec les membres représentants de la France pour inclure l’e-sport en 2024 ?

Il n’y a pas de discussion formelle ou officielle toutefois, Tony Estanguet, a annoncé qu’à la rentrée il souhaitait faire un peu le tour de table avec les acteurs de l’e-sport, donc on est totalement à sa disposition pour en parler. J’ai aussi vu les déclarations de Thomas Bach, le président du CIO qui effectivement disait que les jeux vidéo se devaient d’être moins violents, moi je pense que le contre-argument, là-dedans, c’est qu’il n’y a pas une seule goutte de sang dans League of Legends, et que si on compare avec un combat de boxe ou du tir à la carabine, je pense qu’il y’a un débat à avoir, du moins une discussion saine et constructive à avoir.
il n’y a pas une seule goutte de sang dans League of Legends.
Après pour rentrer aux Jeux Olympiques, il y a différents critères, l’universalité de la discipline, l’accessibilité de la discipline et je pense qu’il y a quelques cases qu’on remplit déjà. Après il y a d’autres cases, telles que cette discussion par rapport à la violence, et nous somme une discipline jeune, donc il y a des dérives que nous allons devoir réguler à l’avenir.


De ce fait, il faudra donc créer des équipes nationales. 

Oui, c’est certain il va falloir développer ça. Il y a du travail, mais on est intéressé par cette discussion, car notre ambition est de faire de l’e-sport une discipline qui dure des décennies. Le prisme des Jeux Olympiques c’est parfait pour durer dans le temps.


Qu’est ce que vont apporter en plus les bureaux de Riot à Paris ? 

On souhaite, en premier lieu, en faire plus pour nos joueurs actuels, ils ont beaucoup d’attente par rapport au fait d’avoir plus de contenu francophone, qu’on parle plus de la scène française, mais aussi l’histoire des ces joueurs, de ces cosplayeurs, il y a beaucoup de choses à raconter et à mettre en avant.
Il faut trouver plus de joueurs en France.
Premièrement, faire des évènements communautaires, mais aussi trouver plus de joueurs en France, car pour en faire une discipline qui dure des décennies, il faut qu’on démocratise la chose, donc je pense qu’on a un travail éducationnel à faire qu’on n'a pas forcement bien fait par le passé, pour expliquer à des joueurs classiques en quoi consiste League of Legends. Puis une troisième chose, ça serait de développer, un écosystème compétitif, où tout le monde trouve sa place avec des gens qui jouent pour le fun entre amis, des semi-pros qui ont l’envie de se développer et de s’améliorer, et enfin il y a le haut de l’iceberg avec les joueurs professionnels. 

og

La finale de ces playoffs était castée par O’Gaming et avec la création de Riot France, est-ce que ce seront des casteurs de Riot ou ceux de O’Gaming qui animeront les prochaines compétitions ?

Il y a plusieurs options possibles, on n'a strictement rien arrêté. Il faut déjà qu’on clarifie quel sera le modèle de nos futures compétitions françaises. On a beaucoup d’idées, puisqu’on pourrait créer une coupe de France, un championnat de France, on pourrait même créer un circuit ATP comme au tennis. Il faut déjà qu’on arrête ce modèle pour qu’on puisse réfléchir à comment on le produit et avec qui, comment. En ce moment, la réflexion qu’on a, c’est pourquoi l’e-sport en France, qu’est ce que c’est exactement qu’on souhaite améliorer et faire. La partie avec qui et comment viendra donc en temps voulu.
0
0
0
0
0
0

Les dernières actualités

League of Legends
Riot sanctionne deux dirigeants après qu'ils aient promu un site de paris sportif
Quelques mois après le scandale de l’équipe Tainted Minds qui était accusé de ne pas respecter les conditions de vie de ses joueurs. L’OPL revient sur le devant de la scène après que deux propriétaires d’équipe soient accusés de promouvoir des sites de paris sportifs.
League of Legends
Klaj, l'ancien support de Fnatic et du PSG eSports rejoint une équipe espagnole
Avec la fin des Worlds et la saison 8 en approche, le temps des transferts des joueurs est venu. Même si de nombreuses annonces seront faites à partir du 20 novembre en raison des fins de contrats, d'autres joueurs déjà considérés comme Free Agent ont été recrutés.
League of Legends
Comment les sons utilisés dans League of Legends sont-ils créés ?
Ne vous êtes-vous jamais demandé comment sont créés les sons que vous pouvez entendre lorsque vous jouez à League of Legends ou un tout autre jeu ? Dans tous les cas, l'équipe audio se doit d'être créative pour la création de certains d'entre eux !
League of Legends
Ambition veut un skin Samsung Galaxy de Jarvan
Quelques semaines après l’exploit, du côté des fans, les spéculations vont bon train concernant les personnages qui recevront le skin de l’équipe championne du monde de la saison 7. C’est dans une émission SBS qu’Ambition évoque ses premières idées pour son skin de Champion du Monde.

Ces articles pourraient vous intéresser

CSGO
electronic et seized échangent leurs places
Il y a presque 3 semaines, le coach Natus Vincere Mikhaylo "Kane" Blagin annonçait que Denis "seized" Kostin avait été placé sur le banc des remplaçants par l'organisation ukrainienne. Pour pallier à ce départ, c'est le jeune talent russe Denis “electronic” Sharipov qui fait son arrivée au sein de la line-up.
CSGO
Steel chez Liquid pour clore la valse des transferts au Brésil
L'équipe Immortals qui avait terminé seconde du Major de Cracovie en juillet dernier est désormais de l'histoire ancienne. Avec les départs prématurés de kNgV-, LUCAS1 et HEN1en septembre, de Boltz il y a quelques semaines et maintenant de Steel, il ne reste donc plus aucun joueur de l'ancienne line-up brésilienne.
Rainbow Six: Siege
Rainbow Six: Siege sera gratuit ce week-end !
À l'occasion de la sortie de la mise à jour majeure de Rainbow Six: Siege, Ubisoft vient d'annoncer que son célèbre jeu de tir sera disponible gratuitement ce week-end sur PC et consoles.
CSGO
Une clause de rachat à 1 million de dollars pour les anciens Immortals CS:GO
Le Brésil n'en finit plus d'occuper les gros titres de l'actualité de la scène e-sportive Counter-Strike depuis le 10 septembre dernier avec les menaces de mort portées par Vito "kNgV-" Giuseppe à l'encontre de Pujan "FNS" Mehta. À l'heure où la tendance est à la stabilisation des équipes, le trio Immortals placé sur le banc depuis les derniers événements est toujours en recherche d'une structure apte à les accueillir.