Test de Death Stranding : Hideo Kojima nous a-t-il livré le jeu de l'année ?
Publié le
par Corentin Rimbert
16 072
points

Test de Death Stranding : Hideo Kojima nous a-t-il livré le jeu de l'année ?

La dernière production d'Hideo Kojima était attendue par de nombreuses personnes, et les critiques ne sont pas unanimes. Après avoir pris le temps d'explorer en profondeur Death Stranding, qu'en est-il vraiment ?
Death Stranding partage sa bande-annonce de lancement à l'occasion de la Paris Games Week À lire également
Death Stranding partage sa bande-annonce de lancement à l'occasion de la...
Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous tenons à vous informer, si vous n'avez pas encore tenté l'aventure, que ce test est garanti sans spoil de l'histoire et de certaines choses pouvant s’avérer être d'agréables surprises. Nous évoquerons ici les points forts de Death Stranding, mais aussi ses points faibles, puisque Hideo Kojima n'a, malheureusement, pas rendu une copie parfaite.

DEATH STRANDING™_20191109010818

Avant de commencer

Depuis son annonce, en décembre 2015, et sa sortie, le 8 novembre dernier, les images partagées par Hideo Kojima et son studio de développement ont été très nombreuses, mais Death Stranding restait toujours assez énigmatique et mystérieux, même si l'objectif global du titre s'est peu à peu dévoilé. De plus, l'affirmation que Death Stranding est un jeu multijoueur, sans avoir de contact direct avec les autres joueurs, pouvait nous interpeller, mais nous comprenons vite ce que le développeur japonais a voulu faire. 

Comme vous devez le savoir, le personnage principal n'est autre que Sam Porter Bridges, sur lequel nous n'avons que très peu d'informations. L'un des objectifs sera également d'en savoir plus à son sujet. Lorsque la partie débutera réellement, Sam aura pour rôle de livrer des marchandises à divers endroits, avec pour missions de reconnecter les villes entre elles.

Un démarrage timide et poussif

La première heure de jeu de Death Stranding est on ne peut plus spéciale, puisque vous passerez 90 % de votre temps à visionner des cinématiques, qui sont obligatoires pour le reste de l’histoire, et seules quelques minutes à faire connaissance avec le gameplay, assez atypique. Néanmoins, il ne faut surtout pas négliger ces cinématiques, puisqu'elles permettent de placer, petit à petit, le contexte, et faire connaissance avec les différents personnages qui, pour certains, vous accompagneront durant un long moment. Une fois l'élément déclencheur atteint, les choses vont accélérer, et vous aurez, enfin, la possibilité de vous aventurer dans l'environnement de Death Stranding. 


Un accompagnement qui dure, pour ne pas perdre le joueur

Hideo Kojima avait prévenu, son bébé fait partie d'un nouveau genre. Et pour que les joueurs ne soient pas perdus, il n'a pas hésité à les inonder d'informations. Ainsi, certaines mécaniques que vous aurez comprises seul vous seront parfois expliquées par la suite. Néanmoins, certaines doivent être lues avec attention, pour ne pas être égaré dans un moment crucial et devoir perdre du temps. Tout se fait de manière naturelle, et bien qu'en apparence compliqué, l'ensemble se trouve relativement simple. De plus, si jamais une information vous échappe, ou que vous ne l'avez pas comprise, il sera toujours possible d'y revenir, via un menu, regroupant toutes les aides données par les personnages qui vous accompagnent.

Un gameplay plutôt frustrant

Le gameplay de Death Stranding ne plaira, assurément, pas à tous les joueurs. Très vite, les balades peuvent devenir ennuyantes et rébarbatives, malgré, lors des premières heures de jeu, une envie d'en découvrir toujours plus. Lorsque vous êtes à pied, chargé comme une mule, vous aurez un sentiment désagréable de ne pas savoir contrôler Sam, qui titubera et tombera à maintes reprises. Bien évidemment, Sam tombera s'il est trop chargé et que vous avez décidé de courir, mais votre voyage vous séparant de votre lieu de livraison peut paraître interminable si vous ne faites que marcher, malgré le lancement de temps à autre d'une chanson pour vous accompagner, émanant de la très réussie bande originale. Cependant, des moyens de locomotion viendront s'ajouter au fur et à mesure de votre aventure, pour que les voyages ne soient plus aussi longs et frustrants, et ceux-ci procureront un plaisir certain.

DEATH STRANDING™_20191110221446
Autre gros point négatif dans le gameplay, les rivières. Ces dernières sont abondamment présentes, mais s'avèrent être plus dangereuses que l'on ne pourrait le croire. Il faudra, pour certaines, obligatoirement créer un passage ou être muni d'un véhicule pour les franchir, auquel cas vous perdrez l'équilibre, et les marchandises que vous portez seront endommagées. 

Nous noterons aussi que de nombreuses imperfections dans les collisions vous feront chuter, ou vous empêcheront de passer. Parfois, un simple caillou cause chez Sam la même réaction qu'un rocher haut d'un mètre, et vous oblige à le contourner ou à l'escalader pour pouvoir passer. Outre ces petits problèmes, qui sont pratiquement les seuls bugs rencontrés, il faut souligner que le gameplay est très intuitif, et simple de compréhension.

Ainsi, même si vous n'êtes pas un adepte des jeux vidéo, vous comprendrez très vite les mécaniques tout en vous y sentant très à l'aise. 

Des combats réussis

Dans la même lignée, si les premiers combats sont assez énervants, faute de pouvoir se défendre qu'avec vos marchandises, une fois que vous aurez avancé dans l'histoire, ces situations deviendront une vraie partie de plaisir. En effet, même si l'ambiance générale de Death Stranding est plutôt calme, et de temps en temps angoissante, avec l'apparition des Échoués, vous aurez à vous battre contre d'autres humains. Que ça soit contre les MULES (voleurs de marchandises) ou dans d'autres situations propres à l'intrigue, les phases de combats sont particulièrement appréciables, une fois les armes adéquates en mains. Alors qu'il est possible de passer par la manière douce, en se faisant discret, nous prenons un malin plaisir à débouler pour employer la manière forte, et profiter de ces mécaniques, qui ne sont certes pas très poussées, mais très réussies. 

Des personnages attachants

Les innombrables bandes-annonces et cinématiques partagées par Hideo Kojima ces trois dernières années nous présentaient un casting cinq étoiles, avec la participation de Norman Reedus, Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Margaret Qualley, Guillermo del Toro, Nicolas Winding Refn, Troy Baker ou encore Lindsay Wagner pour ne citer qu'eux. Comme il fallait s'en douter, leur présence est sans aucun doute un gros plus dans Death Stranding. Norman Reedus, que nous pouvons voir dans la série The Walking Dead, qui campe le rôle principal de Sam, est le meilleur choix possible. Sa facilité pour interpréter un personnage en retrait, solitaire avec ses sentiments nous permet facilement de nous attacher à lui, et donc de vouloir continuer l'histoire pour en savoir plus à son sujet. 

Le reste du casting est naturellement moins mis en avant, mais reste l'une des principales forces du titre, chacun ayant, à un moment ou à un autre de l'histoire, son moment de gloire. Bien que le scénario soit intéressant, mais plat par endroits, ce dernier est sublimé par les personnages (et les acteurs), ayant, pour certains, une histoire touchante, à l'instar de Léa Seydoux qui interprète Fragile. Chaque fois que l'histoire est sur la pente descendante, et que nous commençons à nous ennuyer, l'intrigue redémarre de plus belle.

Le BB, votre compagnon de voyage

Bien que ça ne soit pas un personnage à part entière, votre BB, signifiant « Brise-Brouillard » sera votre plus fidèle compagnon de voyage. Ce dernier vous permettra de repérer les Échoués, ces menaces invisibles qui vous causeront du tort si elles vous attrapent. Néanmoins, il faudra prendre soin de ce BB, puisque son niveau de stress (causé par de nombreuses choses), peut très vite vous stresser vous aussi. Dès qu'il se mettra à pleurer, il faudra alors le câliner pour le rassurer. S'il n'est pas nécessaire de garder sa jauge de confort au maximum, il ne faut pas non plus la négliger, étant donné que si elle se vide complètement, vous ne pourrez plus compter sur son aide. Il faudra ainsi attendre d'aller dans votre chambre privée pour régénérer cette barre, vous laissant seul face à la menace des Échoués.

D'ailleurs, lorsque vous quitterez cette chambre, Sam branchera automatiquement le BB à votre combinaison, lançant alors une cinématique, où nous voyons, à travers le BB, l'un des personnages principaux. Cela vous donnera envie d'en savoir encore plus sur ce personnage, qui apparaîtra sous d'autres formes durant votre aventure, mais aussi sur ce BB, qui est unique et différent des autres. 

Même si ses pleurs pourront très rapidement vous énerver, il faudra prendre grand soin de ce BB, puisque ce dernier est votre meilleure arme contre les Échoués, qui apparaîtront très souvent durant votre périple et vous donneront du fil à retordre.


Reconstruisez le monde avec les autres joueurs

Comme l'avait annoncé Hideo Kojima en amont de la sortie de Death Stranding, il s'agit d'un jeu multijoueur. Cependant, vous ne rencontrerez aucun autre joueur, mais vous apercevrez des traces de leur passage. En effet, nous pouvons, lors de nos parties, laisser toute sorte de choses afin d'aider les autres joueurs, allant d'un simple panneau à un véhicule en passant par une échelle. La chose la plus intéressante imaginée par le développeur japonais n'est autre que la construction de routes, par exemple. Chacun de leur côté, les joueurs peuvent construire un bout de route, dans le but de reconnecter plus facilement les points d'intérêts. Bien évidemment, cela n'est que facultatif, mais le faire s'avère particulièrement utile et agréable.


Une longue durée de vie, qui aurait pu être abrégée 

S'il y a bien une chose sur laquelle les joueurs s'accorderont, c'est pour dire qu'avec Death Stranding, nous en avons pour notre argent. Alors que de trop nombreux jeux sont terminés en quelques heures, Hideo Kojima nous a réservé plusieurs dizaines d'heures (au moins 40 en traversant le jeu sans perdre de temps) de plaisir. Cependant, ce total aurait largement pu être réduit, sans les nombreuses répétitions auxquelles nous sommes confrontés.

DEATH STRANDING™_dodo
Outre les répétitions dans le fait de livrer des marchandises dans tout le pays, certaines scènes se répètent, même après les avoir visionnées plusieurs fois. Par exemple, après avoir rejoint une ville pour la première fois, si celle-ci souhaite être reconnectée au réseau, une cinématique se lance, et cela sera le cas pour toutes les fois où l'action sera effectuée. De même, lorsque vous serez dans votre chambre privée, lieu vous permettant, entre autres, de vous reposer ou de vous doucher, et que vous effectuez certaines actions, les mêmes cinématiques seront jouées, du début à la fin de votre partie. Tout cela mis bout à bout, nous pouvons facilement perdre plusieurs dizaines de minutes.

DEATH STRANDING™_20191111001916
Finalement, concernant le scénario, dont nous ne rentrerons pas dans les détails, il aurait également pu être tronqué de plusieurs minutes. Bien évidemment, l'ensemble reste positif, mais l'histoire n'aurait pas été amoindrie si certains passages avaient été plus brefs.

Avec une année 2019 mitigée en termes de sorties jeux vidéo, Death Stranding se place aisément en haut de la liste, et est un sérieux prétendant au titre de « Jeu de l'année ». Néanmoins, Hideo Kojima nous a pondu un titre qui ne plaira pas à tous les joueurs, mais il est difficile de dire à qui il est réellement destiné, le seul moyen de le savoir étant de le tester.
N'hésitez pas à utiliser notre code créateur « GAMEWAVE » si vous appréciez le contenu que nous vous proposons sur Death Stranding.

Conclusion

Death Stranding propose une expérience de jeu qui ne vous laissera pas insensible. Ses nombreux points forts nous donnent envie de nous lancer pleinement dans l'aventure et d'en savoir plus. Malgré quelques longueurs, l'histoire est l'une des meilleures de ces deniers mois, et est digne d'un bon film. Il faudra tout de même parfois s'accrocher pour ne pas abandonner, mais le résultat est très concluant et Hideo Kojima nous signe, pour sa première production en solo, une œuvre vidéoludique très qualitative.
17
  • Des paysages magnifiques
  • Une bande originale de qualité
  • Un gameplay innovant...
  • Un casting cinq étoiles
  • Une histoire prenante
  • Problèmes de collisions
  • Une certaine répétitivité
  • ... mais parfois frustrant
1
0
10
0
0
1

Ces articles pourraient vous intéresser

Death Stranding : Metacritic supprime plus de 6400 notes négatives
Death Stranding

Death Stranding : Metacritic supprime plus de 6400 notes négatives

Suite à plusieurs mauvaises notes données de la part de certains joueurs, ou personnes n'aimant pas le succès de Death Stranding, le site Metacritic a effectué une suppression importante d'avis, qui a rehaussé la note du titre d'Hideo Kojima.
Death Stranding : La prochaine mise à jour vous permettra de supprimer les véhicules et d'agrandir les sous-titres
Death Stranding

Death Stranding : La prochaine mise à jour vous permettra de supprimer les véhicules et d'agrandir les sous-titres

Kojima Production a récemment annoncé qu'une mise à jour allait être implantée, dans le but de corriger certains soucis, comme les véhicules qui pouvaient vous bloquer la route, et des sous-titres trop petits.
Death Stranding : Hideo Kojima parle d'une possible suite
Death Stranding

Death Stranding : Hideo Kojima parle d'une possible suite

Quelques jours après la sortie de la version PlayStation 4 de Death Stranding, Hideo Kojima évoque déjà la possibilité d'une suite aux aventures de Sam Porter Bridges.

0 commentaire