Test de Cyberpunk 2077 : Bienvenue à Night City

Après huit ans de développement et quasiment autant de teasing, Cyberpunk 2077 est enfin disponible. CD Projekt RED nous avait promis une expérience qui ne nous laisserait pas indifférents, mais qu'en est-il vraiment ?
Test de Cyberpunk 2077 : Bienvenue à Night City
Mis à jour le 20 janvier 2021
par Corentin Rimbert
0
Annoncé en 2012 par CD Projekt RED, qui travaillait alors encore sur The Witcher 3, Cyberpunk 2077 a vu le jour huit ans plus tard, en décembre 2020. Cependant, nous devions normalement l'accueillir plus tôt dans l'année, en avril, mais il a été reporté en septembre puis en novembre. Le studio polonais avait souhaité le reporter à plusieurs reprises afin qu'il soit totalement prêt pour sa sortie, ce qui n'a pas vraiment été le cas, étant donné que le titre est victime de nombreux bugs en tout genre. 

Après avoir pris le temps de découvrir Night City et son monde ouvert en profondeur, lequel nous permet une grande liberté dans une ville futuriste et ô combien dangereuse, nous vous proposons notre test afin de lister ses points forts et ses points faibles, garanti sans spoiler. Le but est ici de vous encourager ou non à découvrir de vous-même cette expérience qui ne vous laissera pas insensible.

cyberpunk

L'histoire de Cyberpunk 2077

Comme vous devez le savoir, dans Cyberpunk 2077 nous incarnons un personnage nommé V, que vous pouvez personnaliser selon vos envies. V est un habitant de Night City, une mégapole futuriste où les corporations font la loi, alors que les technologies sont abondamment présentes, dans tous les domaines. Très vite, vous serez amené à faire un braquage hautement risqué, qui marque le coup d'envoi de l'histoire. Pour vous sauver la vie, vous devrez vous implanter une relic, qui est une puce contenant le construct (l'âme) de Johnny Silverhand. C'est le point de départ de toute l'histoire du jeu, puisque votre objectif sera de vous "débarrasser" de l'ancienne star du rock, puisque plus le temps passe, plus le construct vous tue.

Une personnalisation de A à Z

CD Projekt nous avait promis une personnalisation poussée, et n'a pas menti. Dès le lancement du jeu, il vous sera demandé de créer votre personnage, et vous aurez le choix pour tout ou presque. Allant du sexe en passant par les cheveux, les yeux, la peau, les tétons ou encore les ongles, vous pourrez créer le personnage dont vous avez envie. Cependant, ce processus de personnalisation ne s'arrête pas là, puisque durant toute votre partie, vous aurez l'occasion de choisir la tenue vestimentaire de V, qui aura son importance, mais aussi lui ajouter divers implants via les charcudocs, les chirurgiens de Night City. De ce fait, moyennant de l'argent, vous pourrez augmenter les capacités de votre personnage pour qu'il s'adapte à votre façon de jouer, ce qui est ici un très bon point.

perso
Ce n'est toutefois pas tout. Cyberpunk 2077 étant un RPG, vous aurez le droit à des points de compétence, pour améliorer plusieurs axes. Là encore, l'impact sur le gameplay n'est pas insignifiant et se voit notamment si vous privilégiez certaines choses, comme pour le piratage.

Le gameplay & les promesses de CD Projekt

Maintenant que les bases sont posées, entrons dans le vif du sujet. CD Projekt nous avait promis de nombreuses choses pour Cyberpunk 2077. Que ce soir pour les PNJ, le système de choix et de conséquences, le passif qui aurait une importance et une multitude d'autres choses, le studio voyait grand. Trop peut-être.

Un passif peu impactant

Avant de débuter l'histoire, vous allez devoir choisir entre trois « familles », pour vous créer un passif, à savoir Corpos, Gosses des rues et Nomades. Malheureusement, même si l'idée est très bonne et, parfois, se trouve intéressante dans le jeu, CD Projekt n'a pas été au bout de la chose. En effet, l'introduction du jeu est différente selon le parcours choisi, mais très vite les trois se rejoignent. Le passif ne nous offre malheureusement qu'une vingtaine de minutes de différence. Le reste de la partie, il n'est guère plus influent. Vous pourrez seulement en profiter lors de quelques dialogues pour obtenir des informations, ou pour vous rendre dans certains lieux. Si cela reste quelque chose d'appréciable, nous regretterons que CD Projekt RED ne soit pas allé plus loin dans son idée, notamment lors de l'introduction.

Des PNJ décevants

Encore une fois, les promesses autour des PNJ étaient nombreuses et nous nous attendions à découvrir une ville de Night City vivante où les choses ne se passent jamais deux fois de la même façon, avec des PNJ évolués. Si la ville est bel et bien vivante, où le plaisir de se balader est bien réel, vous vous retrouverez très vite avec un sentiment de redondance. 

Que ce soit leurs dialogues, leur physique ou même leur tenue vestimentaire, le studio n'a pas ajouté beaucoup de diversités aux PNJ. L'une des premières choses qui nous a marqué lors de notre première visite des rues de Night City est que nous croisions souvent les mêmes PNJ, lesquels avaient très souvent la même réaction lorsque nous essayions d'interagir avec eux. Qui plus est, leur réaction lorsque nous roulons vite près d'eux ou que nous tirons n'est pas toujours la plus réaliste. Ils peuvent d'ailleurs rester recroquevillés sur eux-mêmes pendant de nombreuses minutes après une fusillade, au lieu de fuir.

Les PNG alliés, qui nous accompagnent lors de certaines missions, ne sont pas exempts non plus de tout reproche. C'est d'ailleurs plus ou moins les mêmes que nous pouvons faire. Entre les phrases répétitives qu'ils peuvent parfois nous lancer, leur gestuelle en inadéquation avec la scène ou encore nous mettre des bâtons dans les roues, ils sont souvent davantage des boulets que des alliés. Par exemple, lors des phases de combat, il n'est pas rare de les voir se balader sans nous aider à vaincre les ennemis, ce qui, dans des situations difficiles, est quelque peu énervant.

Néanmoins, il est important de noter que les liens que nous créons avec certains PNJ alliés sont l'un des points forts de l'immersion du jeu. Nous reviendrons dessus plus tard.

Une IA moyenne

Pour finir dans cette partie, nous pouvons mentionner l'intelligence artificielle, qui est souvent aux fraises. Entre le NCPD (la police), très facile à semer, les problèmes liés aux PNJ mentionnés ci-dessus, ou un dysfonctionnement total de l'IA lors des missions (les ennemis vous repèrent parfois sans aucun angle de vue) il est difficile de trouver des points forts ici. Cependant, nous avons déjà eu affaire à bien pire. CD Projekt propose ici une IA quelconque, qui aurait tout de même mérité plus de perfection pour répondre aux attentes exigeantes.

png_reactif

Des gunfights et combats plutôt positifs

Après avoir mis en avant plusieurs défauts, il est évidemment temps de parler des choses positives de Cyberpunk 2077. Si au début les combats vont paraître difficiles, puisque vous n'avez pas d'armes d'un haut niveau, après quelques heures de jeu, des points de compétence distribués et des armes plus puissantes achetées, ces derniers seront plus plaisants. Surtout, vous pourrez les aborder de plusieurs façons, que ce soit en optant pour la discrétion ou en fonçant dans le tas (la première possibilité étant cependant conseillée pour profiter pleinement du jeu). Équiper une arme d'un silencieux vous encouragera encore plus à prioriser la furtivité, d'autant plus que les combats au corps à corps avec les katanas sont des plus jouissifs.

Tout au long de votre partie, vous aurez de nombreux combats à remporter, avec des ennemis souvent vingt fois plus nombreux que vous. Toutefois, CD Projekt a tout fait pour limiter la répétition de ces affrontements, notamment avec des environnements différents, même si, avec les missions secondaires, la redondance se fait ressentir. Plus vous avancerez dans Cyberpunk 2077, plus vous ferez en sorte de vouloir améliorer vos armes, ce qui n'est pas le cas dans tous les jeux. Le studio nous encourage grandement à utiliser le piratage pour rester discret, et nous sommes très vite pris au jeu.

Qui plus est, l'arsenal d'armes disponibles est assez conséquent et est fait pour tous les types de joueurs et n'importe quelle situation. Nous avons très vite l'envie de mettre la main sur des armes de qualité supérieure, ou d'améliorer celle que nous avons en notre possession. CD Projekt signe ici un sans faute, qui plaira à la plupart des joueurs.

enfant_violent

Une conduite soporifique

La conduite dans Cyberpunk 2077 aurait pu être mieux appréhendée. Certains véhicules, les plus sophistiqués, seront très agréables à conduire à Night City et ses environs, permettant de contempler les magnifiques paysages, mais d'autres seront plus difficiles à manœuvrer, notamment la première voiture de V. Les motos, quant à elles, procurent un véritable plaisir, surtout dans les badlands, qui proposent des plans magnifiques.

Qui plus est, les stations de radio intégrées aux véhicules permettent, en plus, de profiter d'une bande sonore agréable et très réussie. Un véritable plus lors des longues balades en voiture.

Une histoire prenante de bout en bout

Il est souvent difficile de proposer un scénario qui nous tient en haleine du début à la fin du jeu. CD Projekt a globalement réussi son affaire avec l'histoire principale de Cyberpunk 2077. La relation entretenue avec certains personnages et la possibilité de trahir ou non d'autres permet une immersion totale dans le rôle de V. Le système de choix et conséquences est plutôt bien ficelé et nous fera, parfois, prendre des décisions qui auront été murement réfléchies. Contrairement à certains jeux, nous sommes ici totalement concernés par l'histoire, qui aurait même mérité d'être un peu plus longue. De plus, vous pouvez vous amuser à lancer une nouvelle partie en prenant d'autres choix, afin d'avoir une histoire qui diffère. Notez également que plusieurs fins sont disponibles, dont certaines ne se débloquent qu'en fonction de certaines actions effectuées plus tôt, offrant une jolie rejouabilité.

La relation que nous entretenons avec Johnny Silverhand fait bien évidemment partie des points forts de l'histoire. La dernière partie de l'intrigue est même assez émouvante selon les choix que vous faites. Le fait que ce soit Keanu Reeves qui campe le rôle du rockeur est logiquement un plus pour le rendu final. Ses interventions sont très souvent pertinentes, apportant une touche d'humour ou en tentant de vous convaincre de faire ou ne pas faire certaines actions. Il peut s'avérer être un véritable allié dans votre aventure. 

Il est également important de mentionner la bande-son générale, qui vient sublimer le tout. Un gros point fort qui n'est pas étranger à cette immersion.

L'un des seuls défauts à relever est, durant les dialogues, l'intonation de la voix qui n'est pas forcément en adéquation avec la situation (en VF), mais qui reste au second plan puisque ces scènes restent assez rares.

night_city

Un potentiel mal exploité

Pour finir sur l'expérience de Cyberpunk 2077, qui provoque plusieurs sentiments lorsque l'on y joue, nous pourrons peut-être parler de la frustration. Parce que le résultat final est globalement satisfaisant, et ce malgré la multitude de bugs et le manque d'optimisation. Nous sentons que les développeurs avaient besoin de temps supplémentaire pour finaliser certains points, pour en faire une expérience parfaite. Le monde ouvert est très bien géré, avec des zones magnifiques sortant du lot, mais Night City aurait mérité d'être encore plus ouvert, notamment dans la verticalité. 

L'aspect RPG, de son côté, est quasi parfait, puisqu'il conviendra parfaitement aux néophytes et aux plus expérimentés, sans jamais être un frein dans la progression du jeu, bien au contraire. Très vite, nous comprenons qu'il faut prendre le temps de se créer un équipement pour pouvoir rivaliser avec ses ennemis, sans que cela soit une contrainte. Le gameplay reste malgré tous les bugs une réussite, même si CD Projekt aurait pu prendre davantage de risque pour certaines choses, notamment la conduite ou les gunfights, bien que ces derniers soient bons. L'IA et les PNJ peuvent, peut-être, venir gâcher le tableau, puisqu'ils sont en dessous du reste.

fin
En bref, Cyberpunk 2077 est un jeu qui mérite d'être joué par tous les amateurs de mondes ouverts. Les points positifs font facilement oublier les points négatifs, mais les nombreux bugs viendront très vite vous rappeler que Cyberpunk 2077 n'est pas (encore) parfait. Il deviendra sans aucun souci LA référence du genre, à condition que les développeurs corrigent les problèmes et apportent du contenu pertinent en 2021, comme ils nous l'ont promis.
Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !

Conclusion

Tantôt satisfaisant, tantôt frustrant, CD Projekt nous pond avec Cyberpunk 2077 un jeu qui ne laissera personne indifférent. Ses points forts, à l'image de son arc narratif et l'immersion totale dans Night City viennent facilement faire oublier les différents bugs, même si nous en attendions davantage de la part du studio polonais. Avec le temps, l'un des jeux les plus attendus de ces dernières années pourrait bien devenir une référence, tant le ressenti global est positif malgré les défauts. La copie n'est pas parfaite, mais reste bien au-dessus de la moyenne.
17
  • L'histoire
  • La sensation de liberté...
  • L'immersion
  • La diversité des armes
  • La bande-son
  • Night City
  • Les bugs
  • ... Même si de nombreux endroits ne sont pas accessibles
  • L'IA et les PNJ
Smiley tranquille1 Smiley heureux1 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

Cyberpunk 2077 : Microsoft revoit ses conditions de remboursement
Cyberpunk 2077 24 juin 2021

Cyberpunk 2077 : Microsoft revoit ses conditions de remboursement

Avec le récent retour de Cyberpunk 2077 dans la boutique du PlayStation Store, il semblerait que le géant Microsoft ait décidé de revoir ses conditions de remboursement « sans condition » concernant le jeu.
Cyberpunk 2077 est de nouveau disponible sur le PlayStation Store
Cyberpunk 2077 21 juin 2021

Cyberpunk 2077 est de nouveau disponible sur le PlayStation Store

Nous vous l'avions annoncé il y a quelques jours, Cyberpunk 2077 est enfin de retour dans le PlayStation Store, après plus de six mois d'absence dans la boutique de Sony.
Cyberpunk 2077 : MàJ 1.23, tous les détails de la mise à jour
Cyberpunk 2077 17 juin 2021

Cyberpunk 2077 : MàJ 1.23, tous les détails de la mise à jour

Retrouvez le patch notes et les détails de la mise à jour 1.23 de Cyberpunk 2077, déployée ce 17 juin sur toutes les plateformes.

0 commentaire