TCTD : The First Objective

 
Publié le 17 février 2014
par Florian Lelong
1
Vous avez pu avoir un long aperçu du talent de Brooks P. Weaver avec l'article TCTD : Into Dark Winter. L'histoire de Nick et Bronson est vraiment passionnante et j'avais hate de voir la suite! Heureusement, une suite est sorti aujourd'hui et je me hâte de vous traduire toute l'histoire!
[L'histoire qui suit est inspiré par le gameplay E3 et la démonstration du moteur Snow Drop publié à ce jour pour le futur hit Next-Gen de Ubisoft et Massive Entertainment intitulé Tom Clancy: The Division. (TCTD)]
( Un agent fait un feu de couverture en tirant à l'aveugle ) "Qu'est-ce que tu fais?" "J'ai presque fini!", crie un autre agent. "Allumes les!" [3 heures plus tôt]

PARTIE 1 : LE PLUS NOUVEAU PONT

Après avoir reçu ses ordres de rendez-vous avec les trois autres membres de son équipe, Nick savait que, compte tenu du peu de temps qu'il avait pour atteindre sa destination - un petit parc dans le Lower Manhattan, il devait traverser la ville en passant par le pont de Manhattan. Situé à 41 mètres au-dessus de l'East River et couvrant 448 mètres entre le Lower Manhattan et Brooklyn, les sept voies de circulation, deux lignes de métro et une passerelle pour les piétons et vélos étaient un challenge pour quiconque tentait de le traverser - surtout quand vous êtes à court de temps. Mais depuis qu'il a été construit au début des années 1900, ce qui en fait le "plus récent" pont suspendu traversant la rive Est, il reste l'un des itinéraires les plus directs qui mènent à la ville de Brooklyn.
Les ponts de Brooklyn, Manhattan et Williamsburg.
Il avait parcouru un nombre incalculable de fois auparavant, généralement avec son mountain bike, et de temps en temps par le métro, mais il n'avait jamais vu ce genre de "trafic" avant. La vue de tout cela était très décevant - comme une gueule de bois un lendemain de fête ou un coup de poing à l'estomac inattendu. Indépendamment de la façon dont il a été frappé par cette vue, son rythme cardiaque a été accéléré par la vue du paysage qu'il avait à traverser. Cet hiver sombre, quand il s'est installé, il a montré au monde à quels points les infrastructures qui nous entourent et que nous tenons pour acquises ne sont pas plus solide qu'un château de cartes. Véhiculé par les millions d'acheteurs lors du Black Friday, la propagation de la maladie a causé la panique et, à son tour, a provoqué l'arrêt généralisé des services de secours. Lorsque le réseau électrique est tombé en panne et d'autres services bien utiles, l'un des premiers effets a été l'arrêt de la circulation sur les trois ponts emblématiques, qui mènent dans et hors de la ville: le pont de Brooklyn, le pont de Williamsburg et le pont de Manhattan. Nick a été formé à traverser un pont comme le pont de Manhattan lors de sa formation de simulation tactique pour la Division, il savait qu'il y avait toujours la possibilité d'une confrontation. Quelqu'un vous coupe la route en changeant de voie de circulation sans signaler, un cycliste à vélo freine en plein effort ou quelqu'un arrête son véhicule brusquement sans raison. Il avait tout vu, mais il ne s'attendait pas à trouver ça!

PARTIE 2 : COLLECTE FOURNITURES

L'Agent 17 du SHD, Nick, avait déjà quitté son appartement. Les gens autour de lui étaient dans les affres de l'effondrement causé par la propagation de la maladie lors du dernier Black Friday. Nick savait que "Procéder avec précaution" n'était pas une simple procédure mais une règle de survie. Vêtu de son Go Bag, qui détenait la majorité de l'équipement spécialisé prévu uniquement pour les agents de la Division, était à court de 3 éléments importants - son fusil d'assaut et deux autres articles. Comme il se déplaçait parfois sur les débris qui bordaient les rues il se devait de porter une paire confortable de chaussures de randonnée, sa tenue lui a permis de rester au chaud, mais aussi lui a permis de maintenir une certaine liberté de mouvement. Léger manteau d'hiver sur un hoodie gris, pantalon cargo résistant à l'eau, un bonnet de laine pour couvrir la tête et les oreilles du froid hivernal et une paire de gants noirs qui ont été réalisée avec revêtement en caoutchouc pour l'aider à maintenir une prise stable sur presque toute arme ou type de surface, il a maintenu un profil bas car il se rapproche de ses armes cachées à six pâtés de maisons de son appartement.
Nick se promène dans les rues encombrées de Brooklyn, dans le sillage de Dark Winter.
En tant qu'agent tactique, un agent dormant, il a dû maintenir un mode de vie qui était tout sauf ce pour quoi il avait été formés ces quatorze derniers mois. Travailler comme facteur cycliste a voyagé entre Brooklyn et Manhattan plusieurs fois par semaine, Nick a été conditionnée à la fois pour la distance et la vitesse. Avec son travail "de jour", il a dû maintenir une vie privée. Sa petite amie, une conseillère financière qui traite avec des clients nationaux et internationaux, vivait avec lui pendant près de deux ans sans connaître sa véritable identité. Pour parfaire dans sa couverture, Nick gardait son Go Bag et autres équipements dans un endroit sûr dans son appartement. Mais il n'a jamais tenu d'armes dans son appartement - sauf un couteau de combat de qualité militaire dont, encore une fois, sa petite amie n'en soupçonnait même pas l'existence. Déjà à deux pâtés de maisons de son appartement, il ne pouvait plus faire marche arrière. Son objectif est désormais fixé, il doit rejoindre un magasin abandonné qui avait été construit au sommet d'un ancien tunnel de maintenance du métro. Se déplaçant discrètement afin de ne pas attirer l'attention, il tente en permanence de se déplacer aussi rapidement que possible, car il a vérifié la minuterie sur son téléphone de service qui l'avait initialement alerté de son activation et de l'objectif initial. Dix minutes passèrent et il arriva à la devanture. Écartant un ancien mannequin blanc et le fit tomber dans la rue, il n'a pas attendu pour voir si quelqu'un avait entendu le bruit. Déplaçant un autre qui était contre la porte d'entrée, il se faufila à l'intérieur afin d'être à couvert du froid. Dans l'arrière-boutique derrière des étagères métalliques qui avaient été vidés près d'un an plus tôt, il découvrit la lourde porte qui était recouverte d'un manteau de poussière, elle semblait ne pas avoir été déplacé depuis sa dernière visite quelques mois plus tôt.
Un magasin abandonné où Nick rassemble le reste de son équipement.
En descendant vers le tunnel de maintenance ci-dessous, les échos aléatoires de ses bottes frappant une flaque sur le sol cimenté pourraient être entendus. Malgré la faible quantité de lumière qui éclaire le tunnel, il arrive tout de même à voir où il devait mettre les pieds - une vingtaine de mètres à l'est de l'entrée de celui-ci. En approchant de la lourde porte d'acier, il écarta un morceau de métal qui recouvrait le clavier qui contrôle l'ouverture de la porte. Brossant la condensation qui s'est accumulée depuis la dernière fois qu'il avait verrouillé la salle six mois plus tôt, il entre ensuite le code:
"# 1-2-3-5-5-8 #"
Screeeech
Le son ressemblait à celui d'un freinage de métro avant un arrêt programmé. Même s'il était en dessous de la surface, il regarda autour de lui pour s'assurer que personne n'avait entendu le bruit. Ayant connaissance de l'importance de l'équipement qu'il était sur le point d'ouvrir à la fois petit et très difficile à trouver, il ne voulait rien laisser au hasard. Silence à nouveau. Une fois que la porte était ouverte, juste assez pour que Nick puisse se faufiler à l'intérieur, il alluma une lampe sur batterie qu'il avait installée sur un plan de travail de fortune. Sur ce plan, il y avait 2 coffres balistiques - un assez grand pour contenir son fusil et l'autre de la taille d'une boîte à tartine. À l'intérieur de la petite boîte se trouvaient sa Smart Watch et une paire de lentilles de contacts pour les yeux. Il avait caché ces deux éléments ici, avec son fusil et trois chargeurs de munitions, afin d'éviter la possibilité que quelqu'un cambriole son appartement pour rassembler tout son équipement spécialisé. Il mit alors ces lentilles de contacts et sa Smart Watch à son poignet. Il cligna des yeux et frappa ensuite la montre. En quelques instants, l'interface utilisateur (Shade Watch) était active et a commencé à fournir de l'information géographique et démographique sur le monde autour de lui. Contrairement à la porte métallique verrouillée par un clavier numérique, les coffres disposaient d'un verrouillage à scanner d'empreintes digitales. Nick retira son gant droit et plaça ses doigts sur les capteurs et presque instantanément, l'ouverture de la boîte se fit entendre par un petit "clic". Regardant vers le bas en fixant la carabine, son interface automatiquement a numérisé le fusil pour l'informer du modèle, la capacité de munitions et d'autres caractéristiques uniques.
Nick scanne son fusil à travers ses lentilles de contact.
Un chargeur était déjà dans le fusil et les trois autres ont été rangé dans l'extrémité droite de la boîte. Reprenant chaque chargeur et les plaçant à l'intérieur de son Go Bag, il rangea le fusil sur son épaule. Ferma les boîtes, il éteignit la lumière et sortit de la pièce - ferma la grande porte en métal derrière lui. Une minute après, il fermait la porte au sommet de celui-ci à l'arrière du magasin abandonné. Et en un rien de temps, le magasin était vidé et il est entièrement équipé pour reprendre la route vers son objectif.

PARTIE 3 : UN PONT EN HIVER

La vue du haut de la tour sud du pont de Manhattan était presque agréable. L'East River était calme, Battery Park semblait être intacte et Liberty Island, à cette distance, était aussi majestueuse comme elle l'avait été avant cet "Hiver". Mais ce moment disparu presque aussitôt qu'il était arrivé. Il termina la fixation de son gilet pare-balles sur mesure à la base de l'un des quatre cylindres qui retiennent les câbles de tension. Regardant vers le bas, attristé par la vue de toutes ces voitures qui avaient été abandonnés plus tôt dans la semaine, il a ignoré une alerte qui sonnait sur sa montre Smart Watch parce qu'il avait aperçu un individu qui commençait à se frayer un chemin sur le pont.
Vue sur les véhicules abandonnés sur le pont de Manhattan avec le pont de Brooklyn au loin.
En gardant les deux mains sur son fusil d'assaut, Nick bougea ses épaules pour ajuster son Go Bag. Ses instructeurs lui ont toujours dit ; "Sauf si c'est vraiment nécessaire gardez les deux mains sur votre arme!" C'était un ordre qui a été ancré dans sa tête. Pendant la formation qu'il avait endurée dans l'un des centres de formation de la Division, il avait reçu des instructions de deux groupes spécifiques de personnes. Le premier était des militaires qui avaient été sélectionné par les organismes secrets pour leurs techniques considérées comme étant de la "vieille école", ils ne sont pas "tech-friendly" mais savaient comment se battre et survivre avec très peu de matériel. D'autre part, le deuxième groupe était composé d'un mélange de jeunes militaires et de membres de milices privées. Ils n'avaient pas l'expérience du premier groupe dans leurs techniques de survie et des tactiques de combat mais ils avaient comme expérience ; l'expertise technologique. Mettre l'accent sur ​​les nouvelles techniques apportées par la Smart Watch que chaque agent de la Division disposaient était nécessaire pour pouvoir se sécuriser dans toutes les situations, tous les agents ont été formés à fond pour faire de cette technologie une partie essentielle de leur arsenal. Une fois atteint la bretelle d'accès au pont de Manhattan depuis Brooklyn, il a regardé l'avance pour voir ce qui semblait être une interminable file de véhicules abandonnés. Cette vue lui a rappelé sa dernière course de piste dans l'État de Washington - l'Orcas Island 50K . Il avait eu l'impression d'être tout petit: le chemin à parcourir était gigantesque et il se sentait comme une fourmi essayant d'escalader le mont Everest. Il se souvint de son ami, un facteur à vélo lui aussi, qui avait osé courir les 50k avec lui. Nick était du genre compétitif, il gagnait toujours dans les épreuves de force. En fait, son ami avait toujours été un peu jaloux. Ce jour-là, Nick était rentré à Brooklyn avec une médaille pour la deuxième place, son ami a eu la chance de pouvoir enfin se prélasser dans le fait que Nick n'avait pas gagné. "La deuxième place, hein ?" a demandé son ami. "Est-ce la distance ou la compétition était tout simplement trop difficile pour toi ?" Sur un genou derrière une voiture abandonnée, il envoya une impulsion pour s'assurer que la voie était sans danger sur le pont. Voyant que la voie était libre pour les cent prochains mètres, il repensa encore et comment il a surmonté la sensation de rabaissement. Il a mis l'accent plus sur la raison de la course. Le paysage, l'atmosphère de l'Orcas Island - il savait que c'était une occasion de faire quelque chose qu'il n'oublierait jamais. Et s'il était en deuxième ou vingt-deuxième position n'avait pas vraiment d'importance pour lui. Nick adore courir. Nick avait regardé son ami et a répondu naturellement. "Non. C'était une belle journée pour courir". Son ami le regarda de travers. "Qu'est-ce que ça veut dire? On dirait que tu as réellement apprécié une course de 50 km..." "50,3 km en fait." répondu Nick. "Et oui je l'ai fait. " "Bien-sûr mec... Personne n'aime courir une telle distance tu sais ? " "Tu ne peux pas savoir ce que j'aime. " a déclaré Nick. Remis debout, Nick a continué à travers la file de voitures jonchant le pont de Manhattan. "Personne n'aime courir une si longue distance." Il rit un peu de lui-même et fait du jogging sur la rampe. Pointant régulièrement avec son arme à feu, il s'est concentré sur la route et s'est déplacé à un rythme soutenu. Restant attentif et les yeux ouverts sur tout mouvement, il reste sur la partie supérieure du pont de manière à maintenir une position surélevée. De là où il se trouvait, il ne pouvait voir que des voitures et des bus de banlieue. Mais la partie inférieure de son interface utilisateur, que lui seul pouvait voir grâce à la technologie embarquée dans les lentilles de contacts, a détecté qu'un camion de livraison partiellement ouvert transportait des fournitures qui pourraient constituer ses rations. Comme il était sur la partie supérieure, il avait besoin de descendre sur la partie centrale afin d'approcher le camion. Puis, soudainement:
_FLASH_...BOOM !
Il se mit à couvert, regarda de l'autre côté du pont. Une explosion a eu lieu près d'un groupe de voitures, mais il y avait quelque chose de plus. Il a regardé et entendu comme des coups de feu. envoya une impulsion, il constata que trois inconnues attaquaient ... un agent.
Une explosion sur le pont.
Il savait qu'il devait agir. Continuer sa route revenait à abandonner son poste. Mais voyant qu'il y avait une meilleure couverture en dessous, sans être vu par ses ennemis, il a rapidement essayé de se descendre près d'un autre camion de livraison qui n'était pas loin de sa position actuelle dans le couloir central du pont. S'agrippant à l'un des grands tubes disposé sur la longueur du pont afin de l'utiliser comme support pour l'aider à descendre. "Non", cria un homme au loin.
BOOM... BOOM !
Deux explosions se sont produites successivement. Pris au dépourvu, Nick a perdu prise et est tombé brusquement sur le côté gauche du toit du camion. Toujours à la recherche du lieu de l'explosion, les coups de feu avaient cessé. Une fumée noire commençait à s'étendre sur le site et tout le monde semblait être mort ou gravement blessé, son interface ne détecta plus aucun mouvement. Mais il avait besoin d'en être sûr, et sa technologie ne permettait pas un balayage précis sur une longue distance.
De la fumée noire s'élève sur le pont
«Merde» s'exclama Nick. "Réfléchis. Réfléchis." Abaissant son fusil, il ouvrit son interface sur sa Smart Watch afin de vérifier sa carte. Lança un balayage de la zone devant, il a découvert quelque chose qui n'était jamais venu auparavant lors de sa formation - un statut de «classé». «Qu'est-ce que...» alors qu'il secouait sa montre, il la frappa contre la base en Kevlar de son Go Bag - une technique fréquemment utilisée par le "premier" groupe d'instructeurs. "C'est impossible." Il regarda la carte à nouveau pour vérifier si la technologie fonctionnait correctement... Serrant les dents, il vérifia la zone, devant lui, encore une dernière fois. L'horloge numérique, qui décomptait le temps restant de son objectif sur son interface utilisateur, l'a aidé à prendre une décision: "5:37:00 RESTANT." "Faut se bouger" Il savait qu'il devait se mettre à couvert de la lumière directe du soleil qui a brillé sur le toit du camion de livraison. Comme il a supposé auparavant, il aurait une meilleure chance d'approcher dans les ombres entre les voitures. Il descendit du camion brutalement et se déplaça en position tactique pour garder une liberté de mouvement avec sa tête et son arme prête à faire feu. Se souvenant de ses 50 km, il traversa les voitures comme si elles étaient des obstacles dans une course. Fermant les portes des voitures se trouvant sur son chemin, se déplaçant autour des caisses et des valises qui étaient tombés sur la route - il savait que le temps était précieux et découvrir ce qui avait causé l'explosion était sa première mission en tant qu'agent de la Division. Vingt mètres avant d'atteindre le camion, une alerte a été déclenchée sur sa Smart Watch pour l'informer que quelqu'un est encore en vie près du site de l'explosion. La signature affiche deux messages:
"Non infecté"
"AGENT SECTION 11"
Il grimpa sur la partie supérieure en s'aidant du camion tout en activant instinctivement sa compétence de soin pour soigner l'agent blessé. Une fois que la compétence de soin avait atteint l'autre agent, son interface utilisateur s'est mise à jour pour lui indiquer la position exacte de l'autre agent. Trouvé inconscient, Nick porta l'agent. Il le mit en lieu sûr, loin de la fumée noire et attend la fin du soin prodigué par sa compétence de soin. Agent 11, Chris, repris connaissance. Ouvrant les yeux, Chris les leva vers son sauveur; "Merci beaucoup, Agent 17," dit Chris. Le regardant, nick lui demande "Alors tu as un nom ou agent 11 ça te va?" "Agent 11 c'est cool mais tu peux m'appeler Chris" En repensant à sa propre formation, Nick ne se souvenait pas, pas même ses instructeurs, avoir fourni son nom de famille. Pour cette raison, il n'a pas demandé Chris pour son nom et il a donné son prénom. "Je suis Nick" a-t-il dit. "Et ne m'appel pas 'Agent 17 '." "Très bien," dit Chris. Les deux agents se levèrent et commencèrent à quitter la région. Intitulé le long de la partie surélevée, sud-ouest du pont - en face de l'endroit où Nick avait initialement commencé la traversée du pont - les agents ont commencé à courir devant un groupe de bus de banlieue abandonnées. "Au fait, que fais-tu par ici ?" demande Nick. "Je pensais que j'étais le seul à venir de cette région." "Tu l'es probablement", a déclaré Chris. "Mais comme nous sommes chargés de prendre toutes les initiatives que nous pensons nécessaire afin de restaurer les infrastructures vitales, j'ai pris l'initiative de mettre en place ce que j'appelle le lieu TECH ou Tactical ExChange Hub." Une fois que Nick explique son objectif, Chris lui a demandé de s'arrêter un moment. Ils se sont mis à l'abri derrière un SUV BMW noir, Chris prit son sac et commença à vérifier que tout son équipement était encore intact. "Alimentations, trépieds, des chargeurs de munitions. Bon. J'ai encore assez pour deux drones." Nick a mangé la moitié d'une barre de céréales et une gorgée d'eau de la bouteille qu'il a tirée de son propre Go Bag. "Donc, ces TECH permettront aux agents de réapprovisionner leur équipement?" "Non ce n'est pas leur but. Chaque station détient suffisamment de matériel de communication et des logiciels qui vont informer tous les agents près de dix fois plus - fournir encore plus de clarté à travers leur Smart Watch. ", explique Chris. "Très bien, nous devons y aller. La fumée noire se voit de loin et va attirer du monde.", dit Nick. "D'accord," dit Chris. Ils reprirent leur route avec leurs fusils toujours prêts à tirer, Nick a demandé: "Après l'explosion, j'ai lu un statut étrange sur mon interface. Pourquoi la technologie que tu as installée est marqué comme «classé»?" "J'ai intentionnellement donné cette classification car je travaille toujours sur la mise en place du réseau TECH. Une fois son installation tout au long de Brooklyn et Manhattan, je vais ouvrir le réseau de façon à ce que d'autres agents puissent l'utiliser", dit Chris. En continuant le long du pont, ils ont finalement pris la vue de l'autre côté. La zone autour de la voûte qui a marqué le début du pont de Manhattan sur le côté sud de Manhattan était presque identique à la congestion du trafic qui s'était accumulée sur le côté de Brooklyn. La plus lourde congestion a été au centre du pont, tandis que les points d'entrée et de sortie étaient dégagés. Nick a imaginé que c'était parce que les gens ont compris le goulot d'étranglement qui avait eu lieu sur le pont et l'ont évité. Ou peut-être, pensait-il, c'est parce qu'ils ne pensaient pas du tout, mais qu'ils ont réagi à l'instinct. Plus il y pensait, moins il voulait essayer de comprendre les actions des millions de personnes qui avaient tenté de fuir la ville le jour du Black Friday. Vers la fin de leur voyage à travers le pont, Nick a demandé, "Alors qu'est-ce qui se passe avec votre matériel pour drone? Je ne savais pas que nous y avions accès". "J'étais dans le groupe formé pour traiter les drones et autres matériels de soutien, comme des minis-tourelles. En fait, les drones peuvent être convertis en mini-tourelles avec seulement quelques modifications", a expliqué Chris. "Alors, tu devais être activé de toute façon?" a demandé à Nick. "Il y a environ une semaine. J'avais un appartement sur le côté supérieur est, de sorte que la zone soit déjà couverte de TECH. J'avais déjà terminé, je voulais étendre le réseau dans Brooklyn. J'ai pensé que ça ne serait pas mal étant donnés que les vendeurs au marché noir et des Dark Zones réapparaissent", a déclaré Chris. Nick demanda de s'arrêter car il crut voir l'activité devant. Après vérification ce n'était rien, et il a signalé avec un geste approprié de la main pour continuer. Fournissant une couverture derrière eux, Chris a continué sa discussion. "La seule façon de commencer d'arrêter cette menace est la communication et la coordination constante." Bien que Nick le trouvait barbant, il a compris que Chris était d'une grande importance pendant cette crise. «Alors, comment t'ont-ils pris en embuscade là-bas?" demanda Nick. À la sortie du pont de Manhattan, ils ont procédé avec précaution dans une formation tactique serrée. «Je mettais un des TECH est sur le dessus de la tour sud du pont. Je suppose que je n'étais pas assez discret", a déclaré Chris. Nick se souvenait qu'il avait ignoré une alerte que son interface utilisateur avait donné juste avant de descendre vers le bas de la passerelle. Se sentant embarrassé, il ne dit rien. Les deux ont continué leur chemin ensemble. "Merde me manque café", a déclaré Chris en passant devant un taxi qui arborait une annonce sur le dessus de celui-ci pour un Starbucks.

PARTIE 4 : MODIFICATIONS ET AFFRONTEMENTS

Avec le pont de Manhattan derrière eux et Lower Manhattan devant, ils ont fait leur chemin à travers la voûte. La zone au-delà fourni de multiples points d'entrée pour les sept voies de circulation qui pourraient passer le pont de Brooklyn. Nick, toujours en tête l'équipe des deux agents, pensa combien il n'a pas regretté le trafic, mais il l'a une pensée pour tous ces gens qui vaquaient à leurs occupations quotidiennes. Laissant échapper un léger sifflement, Chris et Nick se mettre à couvert derrière un groupe de voitures de police abandonnés qui étaient stationnées près de ce qui était autrefois une barricade sur la périphérie de la voûte. Un petit groupe d'hommes armés et trois femmes portant des combinaisons noires a traversé la rue à une cinquantaine de mètres plus loin. "Il y a un vieil entrepôt à quelques pâtés de maisons d'ici que j'ai raté lors de ma dernière venue par ici hier", a déclaré Chris. "_Nous avons le temps d'y aller pour que je puisse installer une station TECH sur le toit." Nick vérifia que le groupe s'est bien éloigné vers l'ouest. Réticent à la proposition de Chris, Nick dit, "Ok. Mais nous avons besoin de plus de temps. Cette petite escarmouche sur le pont nous a pris plus de temps que je le pensais. Et je ... " "_Je suis reconnaissant pour le temps «extra» qu'il t'a fallu pour me tirer de là, 17", a déclaré Chris criant à Nick. "Je ne voulais pas dire ça de cette «manière»", a déclaré Nick. Avec un sourire sur son visage, Chris a dit: «_Je sais je voulais juste rire avec toi. Je marque le point. ". Roulant des yeux, Nick fit un geste en direction de l'entrepôt et Chris le suivit. Comme l'analyse l'a indiqué, le chemin de l'entrepôt a été atteint sans problème. En arrivant sur le site en un temps record, les deux agents ont oublié leur mésentente et approche le bâtiment avec prudence.
Nick et Chris abordent l'entrepôt avec prudence.
"Oh, j'avais oublié ça" a déclaré Chris en pointant du doigt un café et un magasin attaché à l'entrepôt. "Prenons 5 minutes et réapprovisionnons-nous ici. Je suis à court de nourriture et d'eau, et je ne veux pas être à court de fournitures si vite", a déclaré Nick. "Tout à fait", a déclaré Chris. "allons-y", a déclaré Nick. Devant l'entrée principale, Nick a remarqué qu'une chaîne et un cadenas avaient été placé sur les poignées de porte. Il demanda à Chris de la forcer. «Je vais te couvrir. Fait la sauter», a déclaré Nick. "Tout de suite", a déclaré Chris et il sortit son pistolet silencieux. Une fois la serrure forcé, Chris retira les chaînes et les jeta hors de côté. La porte était maintenant ouverte. "Porte forcé", a déclaré Chris. "On y va", a déclaré Nick après avoir assuré la couverture. Une fois à l'intérieur du magasin, il était évident qu'ils n'étaient pas les premiers à y être entré depuis le début de la pandémie. Mais ce qui a été laissé debout a été organisé et étiqueté de manière assez détaillée. "Prends tout ce que tu peux", a déclaré Nick. "Je fais la même chose." "Bien compris", a déclaré Chris en attrapant quelques bouteilles d'eau, un sachet de fruits secs et une boîte de céréales. Quand Nick finit de prendre des fournitures, Chris s'est approché de lui en fermant le fermeture éclaire de son Go Bag. "Tu sais si ce lieu est tenu par des personnes ?" a demandé à Chris. "Regarde cette façon», a déclaré Nick en montrant les étiquettes. "Je parie qu'ils sont dans l'entrepôt. Tu veux toujours installer un TECH là ?" "Désolé de le dire mais, oui. Les poutres en acier feront amplifier le signal et solide murs de briques permettront de protéger le bâtiment de la destruction - ces murs pourraient supporter des explosions", a déclaré Chris. "On en fait plus des comme ça de nos jours." "Très bien, mais nous restons discrets. Pas de bruit. Compris ? " "Compris", a déclaré Chris. Sorti du marché et vers l'entrée du côté de l'entrepôt, Nick a envoyé une impulsion pour analyser le bâtiment. Elle détecte trois signaux sur la 4ème des 7 étages, Chris décide alors de trouver un chemin qui leur ferait contourner les signaux. Une fois à l'entrée sur la toiture, Chris a ouvert la porte lentement et Nick a assuré la couverture. Partant sur une poutre d'acier dans le centre du toit qui a soutenu un petit réservoir d'eau maintenant vide, Chris a commencé à tirer sur les fournitures dont il a besoin de son Go Pack. En les plaçant dans des endroits spécifiques, il a regardé Nick. «Six minutes, c'est tout ce qu'il me faut», a déclaré Chris. Hochant la tête pour marquer son accord, Nick se mit à un genou et surveilla le toit. Il regarde aléatoirement vers la porte sur le toit et constate qu'il y a une échelle, il a également remarqué que celle-ci a été fixée sur le côté du bâtiment. Restant accroupi, il se dirigea vers le bord du toit et baissa les yeux. Des balcons métalliques, reliés par des escaliers, étaient à chaque étage. "Plan B", a déclaré Nick tout en continuant sa couverture. «C'est bon», a déclaré Chris. "J'ai fini" «Très bien, partons d'ici», dit Nick. Déjà près de la porte, Nick fit signe à Chris de se dépêcher. Suivant les ordres, Chris est arrivé quelques instants plus tard et les deux ont commencé à faire leur chemin de retour vers le premier étage. Sur l'escalier, entre le cinquième et le quatrième étage, tous deux reçurent une alerte. Sans rien dire, ils s'arrêtèrent net tous les deux. Trois autres personnes entraient dans le bâtiment, et de ce que Chris pouvait détecter, ils étaient armés. "Merde", a déclaré Nick. "Nous ne pouvons pas aller par là. Ils seront sur nous dans vingt secondes. " "J'ai une idée", a déclaré Chris. "Par là." Ils Ouvrirent la porte et sortirent au quatrième étage, le moindre bruit pouvait être entendu à l'autre extrémité du couloir. Doucement la porte se referma derrière eux, ils n'ont pas remarqué l'alarme silencieuse qui s'est enclenchée. "Merde. Qu'est-ce qui se passe ", a demandé à Chris. "Je ne sais pas ...", a déclaré Nick. Des coups de feu s'écrasèrent dans le couloir dans leur direction. Nick reçut une balle dans les mollets, Chris le pris sur son épaule et le déposa dans la pièce la plus proche. En tirant à l'aveugle, Chris cria à son partenaire ; "Tu vas bien?" "J'ai déjà été mieux", a déclaré Nick. "Tiens bon jusqu'au bout" a demandé Chris qui a continué à tirer des rafales dans le couloir. Nick essuya le sang et vérifia l'arrière de son mollet. "C'est moyen... Garde les occuper pendant que je me soigne", dit Nick. l'échange de tir du groupe à l'extrémité opposée de la salle, tous portant des combinaisons noires, semble être sans fin. Chris a fait ce qu'il pouvait pour les repousser. En rechargeant son arme, il eut une idée. "Change de place avec moi», cria Chris. Nick, ayant à peine fini de fixer le garrot autour de sa jambe, est allé aider Chris. Sa jambe était encore tendre, mais son adrénaline a contribué à masquer la douleur. "Gardez-les occupés. Je sais ce qu'il faut faire. " En équilibre sur sa jambe, Nick a fait des tires de couverture aveuglément. Il toucha un des hommes, il avait entendu un bruit sourd quand sa victime heurta le sol. Il continuait à faire feu jusqu'à ce qu'il ait vidé son chargeur actuel, il baissa les yeux sur ce que Chris faisait. "Nous n'avons pas beaucoup de temps, il reste six minutes! Que fais-tu ?" "J'ai presque fini", a hurlé Chris. "Allumes les!" "Allez en Enfer!", a déclaré Nick. Après avoir déchargé son fusil, il se plaça contre le mur derrière la porte, regarda sa Smart Watch et activa la compétence (ligne 2) Option 2: MINES CHERCHEUSES - deux fois . Tenant une mine dans sa main, il la libéra tout en saisissant son pistolet. la glissière se bloqua sur le dessus du pistolet, il dit juste assez fort ; "Merde, il est enrayé." Roulant vers les ennemis, Nick jeta un regard à Chris et lui fit un petit clin d'oeil et libéra une seconde mine. Un bruit sourd se fit entendre, c'était l'explosion de la première mine. Deux autres bruits sourds se firent entendre, les coups de feu ont commencé à devenir moins soutenu. Nick vérifia à nouveau ce que Chris faisait. Dans ses mains, Chris a modifié un drone en une mini-tourelle. La seconde mine a explosé et ils savaient que c'était leur chance. Fournissant une couverture, une dernière fois, Nick a tiré dans le couloir tandis que Chris s'est faufilé derrière lui. Plaça la mini-tourelle à l'extrémité de la salle juste hors de la vue de l'entrée de l'escalier, il a activé l'appareil, puis plongé dans la chambre d'en face. Nick l'a rapidement suivi. "Plan B", a déclaré Nick. "Le balcon. Allez!" Chris se dirigea sur le balcon. Frayant son chemin vers le premier étage, il regarda régulièrement Nick pour s'assurer qu'il se déplaçait dans les escaliers sans tomber. Nick avait sauté dans les escaliers après Chris, les rampes l'ont aidé à rester debout. Quand ils arrivaient en bas, ils pouvaient toujours entendre la mini-tourelle faire son travail. Ils se cachèrent derrière un taxi New-Yorkais garé en face du supermarché et Chris envoya une impulsion en direction de la mini-tourelle. Elle avait finalement arrêté de tirer et Chris voulait s'assurer que c'était à cause que toutes les menaces avaient été éliminés. "Alors ?", demanda Nick. "Secteur sécurisé.", déclara Chris. "Partons." Ils sortirent de la zone du mieux qu'ils pouvaient, tout en maintenant une formation tactique, Nick en profita alors pour demander; "Tu veux toujours un café ?" En passant devant le café fermé, Chris dit; "Je pense que je vais me contenter d'eau pour le moment. "

PARTIE 5 : À TOUTE VAPEUR

À quelques centaines de mètres, les deux agents ralentirent enfin leur rythme. Chris activa sa compétence de soin pour aider Nick à guérir ses blessures. Une fois son état de santé revenu à 100%, Nick le remercia; "Je suppose que maintenant on est quit ?" "On est bon", à déclaré Chris. "On dirait que nous avons encore 1h et 33 minutes pour atteindre notre objectif - Et d'après mes calculs nous devrions avoir une petite avance." "Nous allons rendre ça possible.", dit Nick en pointant en direction de Madison Square Park à 11 pâtés de maisons._" Suivant Nick de près, Chris continua à maintenir une couverture pendant qu'ils se frayaient un chemin à travers les ruelles et rues que leur a données l'itinéraire le plus rapide pour atteindre leur objectif. "Je vais devoir faire retourner là-bas car la tourelle pourrait facilement être reconvertie en drone.", fit savoir Chris tout en continuant son jogging au côté de Nick. "Que dirais-tu de laisser cette tourelle pour un autre agent, hein ?" s'exclama Nick. "Tu as d'autres tâches plus importantes à te soucier maintenant." En arrivant à l'entrée du parc, les arbres procurèrent une couverture suffisante pour pouvoir se reposer enfin.
En arrivantau parc, les agents scrutent le site d'activité.
"Nous avons encore 20 minutes jusqu'à ce que le reste de l'équipe soit arrivé. Prenons les côtés du parc en continuant le scanning d'activité jusqu'à ce que les autres agents arrivent, ok ?" à déclaré Chris. Secouant la jambe et sautillant sur place pour ne pas raidir à cause du froid, Nick donna un petit coup de main à Chris. Quelques instants plus tard, Chris scrutait la partie ouest du parc tandis que Nick avait couvert la partie est. Se déplaçant parallèlement l'un vis-à-vis de l'autre l'extrémité nord à l'extrémité sud. "Merde... les torpilles... En avant toutes!" marmonna Chris à la radio. Nick, ayant à peine compris ce que Chris avait dit, à demandé; "Répète? Chris, c'est quoi?" "Oh pardon. J'ai dit; - Au diables les torpilles, en avant toutes!" Nick ne dit rien. "En avant toutes! ? Amiral Farragut ? Tu n'as jamais entendu ça avant ?_", demanda Chris. "Bien sûr que j'ai déjà entendu ça mais je n'ai aucune idée de qui est l'Amiral Farragut... l'Histoire n'a jamais été mon point fort.", à déclaré Nick. Roulant des yeux, Chris était sur le point de répondre quand ils eurent une alerte leur indiquant que les agents se rapprochaient au nord et à l'ouest. "Tiens ta position, ils arrivent.", déclara Nick. "Bien reçu!"
Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

The Division peut être récupéré gratuitement
The Division 01 septembre 2020

The Division peut être récupéré gratuitement

Ubisoft met à disposition de sa communauté The Division, premier du nom, gratuitement le temps d'une semaine.
The Division : Le film arrivera finalement sur Netflix
The Division 11 juin 2019

The Division : Le film arrivera finalement sur Netflix

Comme vous le savez, la conférence de l'E3 2019 a débuté depuis le 9 juin, et c'est Microsoft qui a ouvert le bal. Ce lundi 10 juin c'était au tour d'Ubisoft de faire ses annonces, avec son lot de surprises, dont un film inattendu...
The Division est gratuit ce week-end !
The Division 07 septembre 2018

The Division est gratuit ce week-end !

Comme souvent, Ubisoft propose à ses joueurs un jeu gratuit afin de le promouvoir. Après Rainbow Six: Siege, c'est au tour de The Division d'être gratuit ce week-end.

1 commentaire

Avatar Sagah
0
0
Sagah
Le 17/02/2014 à 14:30
Toujours aussi intéressant, excellent travail.
répondre