Star Wars Jedi: Fallen Order

Star Wars Jedi: Fallen Order proposera un système de posture plus ou moins similaire à celui de Sekiro

Publié le   par Aymeric Vissuzaine
Frapper dans le mile semble une bonne solution, mais bien souvent, bloquer et parer les attaques semble une alternative fort convenable. À lire également
Star Wars Jedi: Fallen Order dévoile sa toute première séquence de gameplay
Maintenant que le prochain jeu des pères de Apex Legends et Titanfall 2 s'est montré plus en détail à travers du gameplay totalement inédit, à l'occasion de l'événement EA PLAY que tient l'éditeur du 8 au 9 juin, nous pouvons à présent détailler cela plus avec plus de précision. Parmi tout ce qui a été montré dans ladite séquence, d'une durée de 14 minutes, au milieu d'environnements forestiers somptueux, d'araignées immondes, et d'incroyables machines, c'est finalement un système de posture rappelant Sekiro : Shadows Die Twice qui s'est, notamment, démarqué.

Sous la barre de vie apposée sur la tête de chaque ennemi se trouve une seconde barre dite de défense, se rapprochant de la barre de posture utilisée dans Sekiro : Shadows Die Twice, tel qu'il est possible de le voir, ci-après, durant cet affrontement de Cal Kestis face à un Purge Trooper.


Comme vous pouvez le voir, le Purge Trooper bloque les attaques du protagoniste à de multiples reprises, mais chaque mouvement paré par l'ennemi diminue sa barre de défense. Une fois le compteur épuisé, celui-ci encaisse finalement des dégâts. Lorsque le droïde contre-attaque, Cal peut le bloquer et briser sa garde défensive pour ensuite lui infliger une lourde attaque. Grosso modo, chaque parade réussie permet d'abaisser la défense de son adversaire jusqu'à le rendre totalement vulnérable. Dans tous les cas, il faudra savoir faire l'équilibre entre l'utilisation du sabre laser, et celle des capacités liées à la Force. Réfléchir avant d'agir semble être de circonstance.


Il ne reste plus qu'à patienter sagement jusqu'à la sortie du titre. L'occasion semble également être la bonne afin de commencer à faire des théories sur les épreuves que va devoir surmonter le protagoniste. Toutefois, des informations supplémentaires seront partagées dès demain, lors de la conférence Xbox qui se déroulera à 22 heures.


Pour rappel, Star Wars Jedi: Fallen Order est un jeu d'action-aventure à la troisième personne intégralement jouable en solo, sans aucune notion de multijoueur, développé par Respawn Entertainment et édité par Electronic Arts. Cet opus est prévu pour publication le 15 novembre 2019 et sera disponible sur PC, Xbox One, ainsi que sur PlayStation 4. Il est d'ores et déjà possible d'ajouter ce nouveau jeu dans votre liste de souhait par l'intermédiaire de notre partenaire Instant Gaming qui vous permettra notamment d'acquérir le titre sur Origin à moindre coût dès lors que les précommandes y seront ouvertes - ces dernières permettront d'obtenir du « contenu cosmétique unique » pour le sabre laser et le compagnon droïde BD-1.
0
0
1
0
0
0

Ces articles pourraient vous intéresser

SWJFO
Star Wars Jedi: Fallen Order : Respawn approfondi le profil du compagnon droïde BD-1
Étant donné qu'une multitude de fans sont littéralement tombés sous le charme du compagnon droïde BD-1 de Cal Kestis, le protagoniste du prochain opus Star Wars de Respawn Entertainment, le studio a souhaité approfondir son profil en parlant de sa conception.
SWJFO
Star Wars Jedi: Fallen Order dévoile son univers dans une nouvelle bande-annonce épique
Dévoilé plus en détail ce samedi 8 juin dans une séquence de gameplay de quatorze minutes lors de l'EA PLAY 2019, Star Wars Jedi: Fallen Order partage à présent une bande-annonce épique condensant le tout.
SWJFO
Star Wars Jedi: Fallen Order n'aura aucun écran de chargement, le vaisseau spatial de Cal sera personnalisable
Malgré la révélation d'une séquence de gameplay assez imposante, près de quinze minutes, Star Wars Jedi: Fallen Order reste encore mystérieux sur de nombreux points. Des détails ont, toutefois, été éclaircis vis-à-vis du vaisseau spatial de Cal et des écrans de chargement.