LawBreakers

Le démarrage de LawBreakers n'inquiète pas Cliff Bleszinski

Publié le   par Nathan Castel
La grande majorité des retours sur le nouveau FPS compétitif de Boss Key Productions ne présage que du bon : les notes du jeu sont remarquables, et même les critiques sur Steam sont très positives. Cependant, le jeu a eu un démarrage plutôt lent : pour le moment, moins de 2000 joueurs y jouent, ce qui n'est pas encore assez pour atteindre le top 100 de Steam. À lire également
LawBreakers est disponible !
Mais ce n'est pas ce qui inquiète Cliff Bleszinski, game-designer de Gears Of War mais aussi co-fondateur de Boss Key Productions. C'est dans une interview accordée à Eurogamer qu'il explique son point de vue :
C'est un marathon, pas un sprint ! Je préfère que Lawbreakers soit un jeu sans trop d'engouement au début puis qui se fait lentement une bonne communauté au fur et à mesure qu'un jeu que les gens attendent énormément mais qui n'est finalement pas à la hauteur de leurs espérances. C'est d'ailleurs pour ça que je pense que les critiques de LawBreakers sur Steam sont si positives.
- Cliff Bleszinski, co-fondateur de Boss Key Productions
Pour bien expliquer ses propos, Cliff Bleszinski a appuyé sa théorie en prenant comme exemple un monument du jeu vidéo actuel :
Nous allons continuer à faire parler du jeu, à soutenir notre produit. Regardez le phénomène de League of Legends : avant d'être un standalone, ce n'était qu'un simple mod de Warcraft 3, qui s'est lentement mais surement frayé un chemin parmi les grands noms du jeu vidéo ! Et je préfère vraiment que notre jeu fasse pareil, plutôt que les gros titres Triple-A réunissant "un billion" de joueurs le premier mois, puis dont les chiffres baissent de façon exponentielle...
- Cliff Bleszinski, co-fondateur de Boss Key Productions

Le game-designer a ensuite avoué qu'il regrettait d'avoir fait une alpha publique, puisqu'elle ne représentait pas le produit fini :
Si je pouvais revenir en arrière, je n'aurai pas autorisé la diffusion d'une alpha publique, car elle a déçu les attentes de beaucoup de joueurs, donc nous devons maintenant travailler trois fois plus afin de récupérer ces personnes désenchantées.
D'après lui, l'annonce initiale du jeu en free-to-play n'a pas vraiment aidée au démarrage non plus :
Les joueurs de FPS ont un regard très méfiant sur les free-to-play ! Ils s'attendent à des ventes d'armes et de bonus supplémentaires, et ils sont lassés des microtransactions dans les jeux à 60 euros.
Et il sait aussi que sa réputation personnelle en tant que game-designer peut avoir un impact sur la réception du jeu, même s'il est certain d'une chose :
Une grande partie de mon audience est composée d'enfants de 15 ans qui ne savent pas qui je suis, ce que j'ai fait, ou qui s'en fichent.
Enfin, Cliff Bleszinki a annoncé que Boss Key préparait beaucoup de nouvelles choses pour LawBreakers, tels que de nouveaux personnages, des nouvelles cartes ou encore des modes de jeu.
LawBreakers est disponible en deux éditions depuis le 7 août sur Steam et sur PS4.

0
0
0
0
0
0

Ces articles pourraient vous intéresser

LawBreakers
LawBreakers est désormais gratuit sur Steam!
LawBreakers est un FPS édité par Nexon et développé par Boss Games, précédemment vendu au prix de 29.99 $ sur le marché Steam et désormais disponible gratuitement.
LawBreakers
Nexon met en cause PUBG pour l'échec de LawBreakers
Sorti le 8 août dernier, LawBreakers s’est rapidement vu éclipsé par d’autres titres. L’éditeur Nexon fait un bilan très décevant de son FPS, déjà tombé dans l’oubli.
LawBreakers
Nouveau week-end gratuit pour LawBreakers et 50% de réduction sur steam !
Un mois et demi à peine après son dernier week-end gratuit les développeurs du studio Boss Key ont décidé de reconduire cette opération pour leur jeu LawBreakers, du jeudi 9 jusqu'au dimanche 12 novembre.
LawBreakers
Les 48 joueurs de LawBreakers pourront bientôt s'affronter dans des matchs compétitifs !
LawBreakers, le FPS édité par la société sud-coréenne Nexon, devrait très prochainement proposer un système de matchs compétitifs lié à un classement, comme l'avait promis Cliff Bleszinski, le fondateur et développeur du studio Boss Key, au début du mois de septembre.