LawBreakers

Sur la piste du FPS à sensation de l'année

Publié le   par Dany Petit
La comparaison avec Overwatch semble inévitable et pourtant, LawBreakers est un jeu unique qui se décrit comme étant le FPS le plus nerveux qu’on puisse trouver. Influencé par les MOBA et la génération e-sport, nul doute que LawBreakers saura faire sa place. À lire également
LawBreakers est disponible !
Créé par le studio Boss Key Productions, l’actuel studio du très acclamé Cliff Bleszinski qui était le co-designer d’Unreal Tournament, LawBreakers voit timidement le jour sur Steam. On le sait déjà, le but de Cliff Bleszinski n’est pas d'en faire un best-seller, même si c’est toujours un objectif pour un studio, mais d'en faire un jeu de niche qui attirera une communauté axée sur l’e-sport. C’est tout de suite ce que nous fait penser LawBreakers au premier démarrage.

20170813114121_1
Donc LawBreakers est un pendant de ce qui se fait actuellement en FPS compétitif, fort proche d’un Overwatch ou encore d’un Paragon. J’irai jusqu’à dire qu’il est beaucoup plus joli que ces derniers graphiquement, tout en gardant cet équilibre qui vous permet de rester dans une foulée d’images par seconde plus que respectable. Vos premiers pas seront un peu déroutant autant les modes de jeux sont nombreux, enfin disons complets.

En détail, les différents modes que vous retrouverez un jeu :

Surcharge
Dans ce mode, il faudra s’emparer d’une batterie et la maintenir chargée dans votre base, la première équipe ayant réussi à maintenir la charge à 100 % pendant 20 secondes marquera le point. La partie sera gagnée après 3 Surcharges réussies. 

Soumission
Contrôlez 3 zones dans l’arène, chaque fois que vous contrôlerez les 3 zones en même temps, vous marquerez le score. Il faut un total de 16 points pour remporter la partie. Attendez-vous à des prolongations en cas d’ex æquo. 

Blitz-ball
Récupérez une balle mise en jeu au centre de l’arène et traversez le but qui se trouve dans le camp adverse pour marquer. Il faut atteindre un score de 8 pour remporter la partie. Certainement l’un des modes favoris du jeu, nerveux et tellement intuitif. 

Transmission
Battez-vous pour le contrôle du transmetteur et rapportez les données top secrètes dans votre base sous peine d’être le looser de la game. Votre unique objectif est de gagner avant les autres, 3 téléchargements complétés vous mèneront à la victoire. 

Occupation
Dans ce mode, fort proche de Soumission, vous devrez contrôler une unique zone, empêchant l’équipe adverse de marquer des points. La zone se réinitialise après un certain temps et réapparaît à un autre endroit. La première équipe à marquer 200 points gagne la partie. 

Retour sur le jeu

Autant de modes qui vous feront passer vos soirées sur LawBreakers, vous remémorant la grande période d’Unreal Tournament en ajoutant des combats plus aériens. En effet, vous n’aurez pas souvent l’occasion de toucher le sol, toutes les classes de personnages possèdent des aptitudes qui défient la gravité. C’est aussi le maître mot du jeu, des combats intenses et aériens. 

Même si on peut le comparer facilement à Overwatch, LawBreakers est quand même largement différent. Plus rapide, plus nerveux et un rien moins équilibré que le porte-étendard e-sport de Blizzard. Après avoir traversé les maps de long en large, vous aurez vraiment l’impression qu’elles sont petites, un problème causé par les déplacements des caractères. Ils se déplacent vite, parfois trop vite, et manquent de précisions. Cependant, l’adrénaline aidant, vous n’aurez aucun mal à vous défaire de vos ennemis. Ne pensez pas tout de suite à devenir le roi des headshots, avant d’en faire un ; il faudra déjà apprendre à viser le corps. 

20170813114116_1
On notera que le titre, au départ prévu en Free-To-Play, s’est paré d’une boutique en interne vous permettant d’acheter des détails cosmétiques pour vos personnages. Rassurez-vous, on est loin d’un Pay-To-Win, ce ne sont vraiment que des achats cosmétiques vous permettant de personnaliser l’apparence de vos avatars. Il en va pour tous les goûts, des pieds jusqu’au bout du canon. 

Pour jouer à LawBreakers, il faudra oublier tout ce que vous avez appris en ayant joué à Call of Duty ou Titanfall par exemple, même si les mouvements sont similaires, les angles d’attaques et de vues sont en tout point différents. On peut même dire que la technique est vieillissante, mais c’est ce qui fait son charme et c’est d’un plaisir fou. On se retrouve avec des combats exploitant la verticalité comme le faisait si bien un Quake 3 Arena de son temps. 

Tout comme dans Overwatch, les personnages sont dotés d’une attaque « Ulti » qui se charge au cours de la partie. Elle est propre à chaque personnage et se révèle toujours bien utile en cours de partie. On se retrouve de nouveau confronté à la verticalité dans l’utilisation de cette attaque et parfois c’est déroutant lorsqu’on est sur une carte qui se joue en environnement clos. Il faudra bien juger le bon moment pour l’utiliser, mais ne tardez pas trop, la mort est à vos trousses. Les ennemis arrivent de partout, derrière, devant et sur les côtés, mais aussi en haut et en bas !

20170811113400_1
LawBreakers se prend vite en main, proposant une courbe d’apprentissage qui a le mérite de le rendre accessible aux plus néophytes même si le gameplay aura tendance à être déconcertant pour ceux qui sont habitués à des FPS horizontaux. Son attrait dans l’e-sport est certain et je ne serai pas surpris de voir apparaître des compétitions de LawBreakers, à condition que la sauce prenne chez le grand public. En même temps, pour la modique somme de 24,99 €, vous avez accès à un jeu qui ne démérite pas face à la concurrence et qui saura se faire envier tous les jours pour que vous y passiez votre défoulement quotidien.

Conclusion

LawBreakers est une surprise qui était attendue. Au-delà de son changement business modèle qui partait d’un free-to-play à une offre payante, nous ne devons pas le prendre mal, car il fait partie de ces jeux qui ont réussi à offrir aux joueurs ce qu’ils avaient promis avant leur développement. LawBreakers saura nous rendre nostalgique, nous retrouvons les sensations qu'offraient Unreal Tournament à l'époque et c'est un réel plaisir.
16
  • Similitudes avec Unreal Tournament
  • Nerveux à souhait
  • Gameplay facile à prendre en main
  • Les combats en anti-gravité, c’est cool !
  • 9 classes de personnages
  • Cartes un peu trop petites
  • L'équilibrage est à revoir
0
0
1
0
0
0

Ces articles pourraient vous intéresser

LawBreakers
LawBreakers est désormais gratuit sur Steam!
LawBreakers est un FPS édité par Nexon et développé par Boss Games, précédemment vendu au prix de 29.99 $ sur le marché Steam et désormais disponible gratuitement.
LawBreakers
Nexon met en cause PUBG pour l'échec de LawBreakers
Sorti le 8 août dernier, LawBreakers s’est rapidement vu éclipsé par d’autres titres. L’éditeur Nexon fait un bilan très décevant de son FPS, déjà tombé dans l’oubli.
LawBreakers
Nouveau week-end gratuit pour LawBreakers et 50% de réduction sur steam !
Un mois et demi à peine après son dernier week-end gratuit les développeurs du studio Boss Key ont décidé de reconduire cette opération pour leur jeu LawBreakers, du jeudi 9 jusqu'au dimanche 12 novembre.
LawBreakers
Les 48 joueurs de LawBreakers pourront bientôt s'affronter dans des matchs compétitifs !
LawBreakers, le FPS édité par la société sud-coréenne Nexon, devrait très prochainement proposer un système de matchs compétitifs lié à un classement, comme l'avait promis Cliff Bleszinski, le fondateur et développeur du studio Boss Key, au début du mois de septembre.