CSGO

CSGO : Virtus.pro arrête les frais et quitte la scène compétitive

Publié le   par Florent Pateau
Légendes de la scène Counter-Strike, les hommes Virtus.pro ne rejoueront probablement jamais sous les couleurs de l'organisation russe. Après les échecs répétés des différentes équipes pour revenir au plus haut niveau, la structure jette l'éponge et annonce aujourd'hui cesser toutes opérations sur la scène compétitive. À lire également
CSGO : Astralis remportent 1 250 000 $ aux finales des ESL Pro League !
En quatre ans, la formation polonaise de Virtus.pro aura tout gagné. Depuis leur première place au Major ESL de Katowice en 2014 jusqu'à la première saison de l'ELEAGUE, l'équipe initialement composée du Golden Five avait effectué quelques changements au cours des années, mais en conservant toujours les légendes qui avaient constitué leur histoire. Malheureusement, après avoir réussi à se relever des temps difficiles à plusieurs reprises, la structure n'y arrive plus et souhaite désormais faire table rase du passé pour revenir avec du sang frais pour la saison 2019.

Après des années brillantes et un niveau maintenu au plus haut, l'année 2017 puis 2018 auront été difficiles pour les Polonais. En février, c'était d'ailleurs Wiktor "TaZ" Wojtas qui en avait fait les frais, rapidement remplacé par le jeune Michał "MICHU" Müller. Ensuite, face à l'absence d'amélioration, c'était consécutivement Janusz "Snax" Pogorzelski puis Paweł "byali" Bieliński qui avaient quitté les rangs de Virtus.pro, laissant les jeunes Michał "snatchie" Rudzki et Piotr "morelz" Taterka rejoindre les légendes que sont Jarosław "pashaBiceps" Jarząbkowski et Filip "NEO" Kubski. Seulement, après une difficile élimination au Major de Londres, une cinquième place aux BLAST Pro Series d'Istanbul et une élimination, face aux Vitality, de la course au Major de Katowice, l'organisation a acté l'arrêt des opérations.
Attention cependant, malgré cette sortie de la scène compétitive, l'organisation à l'ours prévoit d'ores et déjà un retour prochain. Alors que pour le moment, les rumeurs laissent entendre que l'organisation réfléchit aux différentes possibilités, Jarek "DeKay" Lewis, journaliste pour VPEsports, a expliqué que la structure pourrait être en train de reconstruire un cinq autour de son talent Michał "snatchie" Rudzki. Les spéculations restent cependant totales autour de la nationalité de celle-ci, l'organisation fera-t-elle le choix de rester totalement polonaise et de tenter sa chance avec les talents du pays ou se ré-ouvrira-t-elle à la région du CIS, voire à l’Europe entière, rien n'est moins sûr.
1
0
1
0
3
1

Ces articles pourraient vous intéresser

CSGO
CSGO : Vertigo remplace Cobblestone dans le matchmaking compétitif
La dernière mise à jour déployée par Valve a modifié la liste des cartes compétitives, étant donné que Cobblestone a laissé sa place à Vertigo.
CSGO
CSGO : Libéré par mousesports, oskar signe chez HellRaisers
Ce jeudi, lors de l'annonce de mousesports présentant sa nouvelle équipe pour l'année 2019, Tomáš "oskar" Šťastný était annoncé comme libre de tout contrat. Ainsi, après près de trois années passées au sein de l'organisation allemande, le Tchèque rebondit aujourd'hui dans une autre équipe européenne : HellRaisers.
CSGO
CSGO : Mousesports annonce son équipe pour la saison 2019
Réduite à trois joueurs depuis plusieurs semaines, la formation allemande tend à se reconstruire sur de nouvelles bases pour l'année 2019. Ainsi, la structure a pris la décision de conserver chrisJ et ropz, et d'intégrer trois nouveaux joueurs.
CSGO
CSGO : Les joueurs 3DMAX se séparent de leur structure
Alors que l'ouverture de l'ESL Pro League approche à grands pas, la formation française évoluant jusqu'à aujourd'hui sous la bannière 3DMAX vient d'annoncer la fin de sa collaboration avec sa structure en raison de l'incapacité de cette dernière à supporter les salaires des joueurs.