CSGO

CSGO : Virtus.pro arrête les frais et quitte la scène compétitive

Publié le   par Florent Pateau , modifié le 
Légendes de la scène Counter-Strike, les hommes Virtus.pro ne rejoueront probablement jamais sous les couleurs de l'organisation russe. Après les échecs répétés des différentes équipes pour revenir au plus haut niveau, la structure jette l'éponge et annonce aujourd'hui cesser toutes opérations sur la scène compétitive. À lire également
CSGO : Astralis remportent 1 250 000 $ aux finales des ESL Pro League !
En quatre ans, la formation polonaise de Virtus.pro aura tout gagné. Depuis leur première place au Major ESL de Katowice en 2014 jusqu'à la première saison de l'ELEAGUE, l'équipe initialement composée du Golden Five avait effectué quelques changements au cours des années, mais en conservant toujours les légendes qui avaient constitué leur histoire. Malheureusement, après avoir réussi à se relever des temps difficiles à plusieurs reprises, la structure n'y arrive plus et souhaite désormais faire table rase du passé pour revenir avec du sang frais pour la saison 2019.

Après des années brillantes et un niveau maintenu au plus haut, l'année 2017 puis 2018 auront été difficiles pour les Polonais. En février, c'était d'ailleurs Wiktor "TaZ" Wojtas qui en avait fait les frais, rapidement remplacé par le jeune Michał "MICHU" Müller. Ensuite, face à l'absence d'amélioration, c'était consécutivement Janusz "Snax" Pogorzelski puis Paweł "byali" Bieliński qui avaient quitté les rangs de Virtus.pro, laissant les jeunes Michał "snatchie" Rudzki et Piotr "morelz" Taterka rejoindre les légendes que sont Jarosław "pashaBiceps" Jarząbkowski et Filip "NEO" Kubski. Seulement, après une difficile élimination au Major de Londres, une cinquième place aux BLAST Pro Series d'Istanbul et une élimination, face aux Vitality, de la course au Major de Katowice, l'organisation a acté l'arrêt des opérations.
Attention cependant, malgré cette sortie de la scène compétitive, l'organisation à l'ours prévoit d'ores et déjà un retour prochain. Alors que pour le moment, les rumeurs laissent entendre que l'organisation réfléchit aux différentes possibilités, Jarek "DeKay" Lewis, journaliste pour VPEsports, a expliqué que la structure pourrait être en train de reconstruire un cinq autour de son talent Michał "snatchie" Rudzki. Les spéculations restent cependant totales autour de la nationalité de celle-ci, l'organisation fera-t-elle le choix de rester totalement polonaise et de tenter sa chance avec les talents du pays ou se ré-ouvrira-t-elle à la région du CIS, voire à l’Europe entière, rien n'est moins sûr.
Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur CSGO ou rejoindre une communauté active pour partager d'agréables moments avec d'autres joueurs, nous vous invitons à rejoindre le Discord communautaire CSGO de GAMEWAVE.
1
0
1
0
3
1

Ces articles pourraient vous intéresser

CSGO
CSGO : Les Minors, dernière étape de la course au Major, dans les starting-block
À moins d'un mois du début du Major IEM de Katowice, 32 formations sont encore en course pour tenter d'obtenir l'une des dix places disponibles. Une course qui se voit par ailleurs remanier par rapport aux années passées puisque deux des dix places seront accessibles via une phase de Play-In.
CSGO
CSGO : Avec un air de déjà-vu, MiBR officialise l'arrivée de felps
La fin de l'ère MiBR anglophone a définitivement été confirmée ce vendredi. En effet, plusieurs semaines après les premières tractations dans la presse, l'organisation brésilienne vient de confirmer le nouvel et ultime membre de sa line-up pour la saison 2019.
CSGO
CSGO : FaZe se renforce avec AdreN et YNk
Alors que le Major IEM de Katowice ouvrira ses portes dans quelques semaines, la formation FaZe Clan vient d'officialiser l'arrivée de deux nouveaux membres dans ses rangs. Ainsi, l'ancien joueur Gambit : AdreN et YNk - ancien coach MiBR - rejoignent l'équipe en lieu et place de karrigan et RobbaN.
CSGO
Valve a distribué un nombre record de VAC ban sur Steam en décembre
Afin de lutter contre les joueurs qui utilisent des logiciels de triche, Valve a mis en place le VAC, qui bannit ces derniers. Au mois de décembre, le nombre d'utilisateurs sanctionnés a atteint un chiffre record.