Hidden Dragon: Legend

Test de Hidden Dragon: Legend, le beat them all qui ne cache pas son ambition

Publié le   par Amine Abdelli
Hidden Dragon: Legend est le nouveau jeu du studio Megafun Games, après un développement de trois ans, on nous promet de l’action, des acrobaties et des puzzles. Le jeu est-il vraiment à la hauteur de ses promesses ? À lire également
I Wanna Be The Cat ! Le die & retry captivant du début d'année !
Derrière le projet Hidden Dragon: Legend, on retrouve le studio indépendant Megafun Games, qui lors du développement du jeu, ils ont gagné de multiples prix, notamment celui de « la meilleure technologie ». La volonté des développeurs est de proposer un beat them all en 2D vue de côté, qui intégrerait des mécaniques de RPG avec différents équipements et des combos à débloquer. De plus, ils ont ajouté des énigmes ainsi qu’un aspect jeu de plateforme, le tout, sur fond de vengeance et d’un univers qu’on nous promet violent.

Vous avez dit Déjà-Vu ?

Autant être clair, Hidden Dragon: Legend ne brille ni par son univers ni par son histoire. Dans ce jeu, vous incarnez le beau brun ténébreux Master Lu, vous vous réveillez en prison, amnésique et entouré de corps meurtris. Vous serez recueilli par une famille bienveillante et suite à quelques ressorts scénaristiques, vous comprendrez que votre mission sera de détruire l’Organisation Trigram. Plus connus sous le simple nom de l’Organisation, ils sèment le chaos et la destruction afin d’obtenir un élixir de jouvence à l’aide du chaudron des dragons. Vous voilà donc parti dans votre quête de vengeance aux quatre coins du pays.

Hidden Dragon capture 4
Lors de votre périple, vous aurez l’occasion de croiser le stéréotype de la méchante, pas si mauvaise que ça au final, le grand vilain qui a soif de pouvoir et bien sûr l’ancien frère d’armes qui a assassiné votre maitre. On pourrait imaginer qu’à la manière d’un No More Heroes, les développeurs se servent de ses clichés pour dévoiler une histoire haute en couleur. Seulement là, il n’en est rien, les personnages servent avant tout de prétexte afin de faire avancer l’histoire et ne possèdent que très peu de profondeur. C’est extrêmement dommage, car malgré le manque d’originalité, un univers plus développé aurait été beaucoup plus intéressant et immersif.

Des environnements riches et variés

Malgré les défauts de son scénario, Hidden Dragon: Legend, qui tourne sous l’Unreal Engine, est visuellement assez réussi. De niveau en niveau, le jeu place le héros dans de multiples lieux visuellement très aboutis et variés. De l’intérieur de grottes souterraines, à la forêt de bambous en passant par les toits d’une grande cité chinoise, Hidden Dragon: Legend s’illustre par la richesse de ses environnements. De plus, les développeurs ont su utiliser leur moteur afin de créer des jeux de lumière époustouflants. La seule ombre au tableau est sans doute le style graphique, qui sans être raté, reste assez simple. Le studio a sans doute davantage voulu se concentrer sur le chara-design des ennemis. Celui-ci est très abouti et à la manière d’un Bayonetta, dès que vous rencontrerez un nouvel opposant, un artwork apparaîtra à l’écran indiquant le nom et le niveau de menace du belligérant. Les différents types d’adversaires sont suffisamment nombreux pour apporter un peu de fraîcheur lors des innombrables séances de combat, mention spéciale pour un boss titanesque qui vous donnera surement du fil à retordre.

Hidden Dragon capture 3
De son côté, la musique n’est pas en reste, en effet la bande-son est réussie dans l’ensemble, elle accompagne assez bien les actions du héros à travers les différents niveaux. Cependant, il faut noter que lors des cinématiques, la mélodie, qui soutenait jusque-là très bien les exploits à l’écran, s’effondre complètement et ne permet de saisir tout l’enjeu dramatique des scènes.

Hidden Dragon: Legend s’inscrit dans la plus pure tradition des Beat them all classique : un bouton pour les attaques faibles, un autre pour les attaques fortes. Une large palette de coups est présente afin de créer des combos riches et variés. Par la suite, vous débloquerez une attaque à distance ainsi qu’un grappin, qui permettra de rapprocher les ennemis les plus récalcitrants, notamment ceux qui ont la capacité de voler. Des attaques ultimes sont aussi disponibles, avec lesquelles vous pourrez exécuter une succession de coups automatiques dévastateurs.

En plus des différents enchaînements de base, vous pourrez débloquer des combos avancés à l’aide de points ainsi que renforcer vos Sutra : des livres saints permettant de renforcer vos compétences de bases. Pour obtenir des points, il suffit de combattre des ennemis. Plus vous tuez vos adversaires avec des combos longs, plus vous aurez de points et plus vous pourrez acheter et renforcer vos combos. Un cercle vertueux basé sur la tuerie en somme.

Hidden Dragon capture 2

C'est aussi la bagarre !

Dans la plupart des jeux du genre, les combats tournent autour de la mécanique de l’attaque et de l’esquive et Hidden Dragon: Legend n’échappe pas à la règle. Un bouton de dash est présent et si vous arrivez à esquiver au bon moment, vous pourrez déclencher un contre ravageur et très jouissif. Cependant, sur de nombreux ennemis, il est quasiment impossible de savoir quand ils vont attaquer. On se retrouve donc obligé d’essayer d’esquiver au hasard, en priant pour que l’ennemi attaque au même moment. C’est d’autant plus dommage que la mécanique de contre est très réussie visuellement. De plus, malgré les nombreux combos à disposition, on peut terminer le jeu sans avoir besoin de varier sa palette de coups. En effet, à part pour les adversaires les plus lourds, le jeu ne vous obligera jamais à utiliser l’ensemble de la palette de coups.

Hidden Dragon capture 6
Afin de diversifier l’expérience de jeu, une composante plateforme est présente, malheureusement ces différentes phases s’avèrent catastrophiques. En effet, même si le héros dispose d’un double saut, il reste lourd et très peu maniable une fois dans les airs. Ajoutez à cela des Hit-box approximatives et vous obtenez des séquences très frustrantes une fois la manette en main.

La couche de jeu de plateforme qui aurait pu être un ajout intéressant se transforme donc en séquences pénibles, c’est d’autant plus dommage que le level design est très réussi et pousse les joueurs à explorer les niveaux de fond en comble afin de trouver des nouveaux équipements. À la manière d’un RPG, vous pourrez équiper votre héros de différentes épées et de nouvelles dagues, malheureusement l’aspect personnalisation s’arrête là. Enfin, quelques énigmes très réussies sont présentes, permettant ainsi entre deux phases de combat, de reposer ses pouces et de faire travailler ces méninges.

Conclusion

Hidden Dragon: Legend est un jeu qui n’est malheureusement pas à la hauteur de ses ambitions. Pour autant, il reste un beat them all intéressant et doté de mécaniques séduisantes. D’une durée de six heures, il vous permettra de vous divertir pour un prix très correct. Enfin, à travers ce jeu, on sent que les développeurs de Megafun Games ont du talent et que leurs prochaines productions seront à surveiller de près.
11
  • Des niveaux visuellement réussis
  • Une liste de combos varié
  • Un chara-design maitrisé ...
  • Les animations travaillées
  • Une histoire bourrée de clichés
  • Un style graphique générique
  • ... mais qui manque d'originalité
  • Un aspect jeu de plateforme pénible
0
0
0
0
1
0

Ces articles pourraient vous intéresser

CSGO
Astralis règne en maître sur le Major FACEIT CSGO de Londres !
Ce dimanche soir, après trois semaines de compétition, FACEIT, organisateur du Major londonien, a couronné les joueurs Astralis après leur victoire deux cartes à zéro, face aux Ukraino-Russes de Natus Vincere.
Sekiro
Sekiro: Shadows Die Twice dévoile 12 minutes supplémentaires de gameplay
Sony Interactive Entertainment et From Software ont dévoilé de nouveaux passages de gameplay de Sekiro: Shadows Die Twice lors de la Tokyo Game Show. On y découvre un nouveau boss et un serpent géant.
FIFA 19
FIFA 19 : La vitesse grandement nerfée sur FUT
Alors que la vitesse a souvent été la statistique la plus adulée par la communauté FUT ces dernières années, il semblerait qu’elle ne soit plus aussi importante qu’auparavant. Est-ce forcément une mauvaise nouvelle ? Non.
Death Stranding
Death Stranding révèle de nouveaux personnages ainsi qu'un trailer inédit
Hideo Kojima a dévoilé deux nouveaux personnages ainsi qu'un nouveau trailer à l'occasion de la Tokyo Game Show. Ces informations inédites sont également accompagnées de magnifiques illustrations de l'artiste Yoji Shinkawa.