Publié le
par Corentin Rimbert
10 500
points

Epic Games arrêtera ses exclusivités si Steam baisse ses commissions

Alors que depuis le lancement de l'Epic Games Store de nombreux développeurs et éditeurs ont fait le choix de proposer leur titre en exclusivité chez ce dernier, au grand dam des nombreux adeptes de Steam, le fondateur du studio derrière Fortnite est prêt à mettre fin à ses exclusivités si Valve améliore le partage de revenu.
À lire également
World of Goo est offert par l'Epic Games Store jusqu'au 16 mai
En décembre dernier, Epic Games frappait un grand coup en annonçant sa plateforme de distribution de jeux dématérialisés similaire à Steam. Si dans un premier temps, la boutique était relativement vide, les pères de Fortnite ont su attirer leurs premiers adeptes grâce à des jeux proposés gratuitement sur une période limitée, le premier étant ni plus ni moins que le très bon Subnautica. Depuis, toutes les deux semaines, un nouveau jeu, connu ou non, est récupérable gratuitement, comme l'avait annoncé Epic Games lors du lancement de son store, d'ailleurs, sachez que Transistor est gratuit jusqu'à ce 2 mai, avant de laisser place à World of Goo.

Parallèlement à cela, le magasin en ligne s'est garni, petit à petit, de nouvelles œuvres vidéoludiques, notamment en exclusivité. Les plus importantes étant surement The Division 2 et Metro Exodus, deux des jeux les plus attendus de cette année 2019, et plus récemment, Borderlands 3, qui sera quant à lui exclusif pour une durée de six mois. Bien entendu, cela n'a pas plu à tout le monde, et une majorité de personnes se plaint des exclusivités, étant auparavant prévues pour une sortie sur Steam. Si les éditeurs et développeurs font ce choix de proposer leur titre uniquement sur l'Epic Games Store, c'est avant tout une question d'argent, étant donné que Steam garde 30 % en guise de commission, là où Epic Games n'en prend que 12 %.

Néanmoins, le fondateur d'Epic, Tim Sweeney, ne semble pas vouloir créer de conflit entre sa société et Valve, comme en témoignent ses récents propos sur Twitter. Ce dernier a alors commencé en disant qu'ils avaient choisi de prendre 12 % afin que les studios puissent bénéficier d'un revenu important, tout en permettant à Epic Games de générer assez d'argent pour être durable et rentable.
Un peu plus loin dans la discussion, avec différents utilisateurs de Twitter, celui-ci rétorque que si Steam s'engageait à laisser 88 % des revenus aux studios, il mettrait fin aux exclusivités, et réfléchirait même à intégrer ses jeux sur la plateforme de Valve.
L'intention d'Epic Games, via son magasin, n'est donc pas de se gaver d'exclusivités en signant des partenariats à tout va, mais bel et bien d'aider les studios de développement, en proposant une meilleure répartition des revenus, et en demandant, publiquement, à ce que le géant Steam fasse de même. Nous verrons d'ici quelques semaines si le message a été reçu du côté de chez Valve, ou si la guerre des exclusivités continuera.
N'hésitez pas à utiliser notre code créateur « GAMEWAVE » si vous appréciez le contenu que nous vous proposons sur Borderlands 3.
2
1
7
1
2
23

Ces articles pourraient vous intéresser

Borderlands 3

Borderlands 3 : Le correctif du 7 novembre améliore l'expérience de jeu de Récolte sanglante

Comme chaque semaine depuis la sortie du jeu, les développeurs de Borderlands 3, issus du studio Gearbox Software, nous ont concocté une mise à jour visant à améliorer l'expérience de jeu proposée par Récolte Sanglante, tout en apportant de nombreuses corrections de bugs remontées par la communauté.
Borderlands 3

Borderlands 3 : Comment récupérer des clés en or et des skins gratuitement ?

Comme vous le savez certainement déjà, Borderlands offre une quantité d'armes impressionnante en jeu, plus d'un milliard de combinaisons ayant été annoncé par le studio en charge du développement du titre, Gearbox Software. À côté, nombreux sont les outils de personnalisation à être proposés.
Borderlands 3

Borderlands 3 : Une faille mineure permet aux moddeurs de remplacer les vidéos afin de rendre certaines scènes hilarantes

Alors que les moddeurs prennent un malin plaisir à modifier l'apparence ou les mécaniques de leurs jeux préférés, il s'avère que Borderlands 3 n'est pas le titre le plus ouvert à cette activité. En effet, le studio en charge du développement du jeu, Gearbox Entertainment, n'a pas facilité la tâche aux moddeurs, les empêchant d'altérer les fichiers originaux.

0 commentaire