We Happy Few

Banni depuis plus d’un mois, We Happy Few aura droit à une seconde chance en Australie !

Publié le   par Louis Braecky
Bien que cette condamnation n’ait en rien affecté le marché européen, We Happy Few a bien été banni en Australie depuis le mois dernier. Un bannissement qui vient d’être revu à jour, laissant donc une seconde chance au jeu. À lire également
Nintendo bannit les joueurs piratant les jeux de Switch !
Il y a quelques jours, nous vous avions fait part des problèmes juridiques de We Happy Few en Australie, dont la classification a été refusée, signfiant que sa distribution a été tout simplement interdite dans le pays. Cette décision a été émise par l’Australian Classification Board et mise en ligne le 22 mai 2018 sur leur site Internet.
Le jeu vidéo est classifié RC [Refused Classification] en accord avec le Code de Classification National, car celui-ci « dépeint, exprime, ou traite d’affaires liées au sexe, à la mauvaise utilisation de drogue ou addiction, au crime, à la cruauté, à la violence ou à un autre phénomène répugnant ou révoltant d’une manière qui offense les normes de morale, de décence et de bien-fondé acceptées de façon générale par des adultes raisonnables (…) ».
Pour rappel, l’histoire de We Happy Few se déroule en Angleterre, à Wellington Wells, au beau milieu des années 60, dans une ambiance dystopique et psychédélique où une grande partie de la population efface leurs idées négatives en ingérant une drogue appelée Joy. Cette consommation excessive de Joy et la dépendance sociétale qui en découle présente son lot de similarités avec ce qu’il se passe actuellement aux États-Unis par exemple, où le nombre de décès causés par des overdoses a quintuplé en trois ans…
 
Toujours selon l’Australian Classification Board,
Consommer du Joy permet au joueur de réduire la difficulté du gameplay, ce qui dès lors procure à ce dernier un incentive pour terminer le jeu plus rapidement. Bien qu’il existe des méthodes alternatives pour finir le jeu, le gameplay exige de prendre du Joy pour progresser.
Dans une interview accordée à Polygon, Alex Epstein, concepteur narratif de We Happy Few s’est justifié en indiquant que le jeu développé par Compulsion Games n’a en aucun cas pour but de glorifier l’usage de drogues, bien au contraire. C’est pourquoi le studio canadien a fait appel de la décision australienne il y a quelques jours.
 
Dès lors, l’Australian Classification Board a annoncé le 26 juin vouloir reconsidérer sa position via une décision en appel le mois prochain (le 3 juillet) et invite particuliers et organisations à postuler jusqu’au 29 juin en tant que partie intéressée. Espérons que le conseil d’administration australien revoie sa position après une profonde introspection du jeu et de ses idéaux narratifs. Pour rappel, la date de sortie officielle de We Happy Few est prévue pour le 10 août 2018 sur PC, PS4 et Xbox One.
3
0
1
0
0
0

Ces articles pourraient vous intéresser

We Happy Few
We Happy Few arrive avec tous ses contenus additionnels annoncés !
Le studio de développement Compulsion Games rend bientôt We Happy Few disponible et nous a déjà annoncé le contenu du Season Pass qui sera disponible à la sortie du jeu.
We Happy Few
We Happy Few se voit offrir un nouveau trailer, ainsi que de nouvelles images des personnages jouables !
Un mois avant la sortie de sa version complète, We Happy Few a dévoilé un nouveau trailer mettant en avant l'aspect narratif, que les développeurs ont peaufiné pendant ces dernières années.
We Happy Few
We Happy Few interdit en Australie à cause de la drogue, les développeurs font appel de cette décision
Tandis que We Happy Few a été interdit à la vente en Australie en raison de l’utilisation récurrente de la drogue Joy, un des développeurs de Compulsion Games est revenu sur cette décision en voulant convaincre l'Australian Classification Board qu'ils ne souhaitent pas glorifier l'usage de la drogue.