Publié le
par Dany Petit
2836
points

Nous avons joué à The Evil Within 2

Tout droit sorti d'un cauchemar, The Evil Within 2 vous replonge dans la peur en retrouvant le détective Sebastian Castellanos, héros du premier épisode sorti quelques années auparavant. 
Notons également que la série est réalisée par le père de Resident Evil. The Evil Within 2 est destiné à être encore plus effrayant que le premier épisode et, sans vouloir vous spolier des informations qui vous révéleraient un déroulement trop inattendu du jeu, c’est vraiment le cas. C’est lors d’une session d’une petite heure que nous avons pu nous replonger le cauchemar de Sebastian Castellanos qui découvre que sa fille aurait survécu et qu’il va devoir, pour la retrouver, se surpasser en retournant dans le STEM. Pour ceux qui n’ont pas suivi le premier épisode, le STEM est un outil de conscience partagée mis au point par une organisation répondant au nom de Mobius. 

Après une courte séquence d’introduction dans laquelle Sebastian doit s’échapper d’une accablante course-poursuite, le jeune inspecteur se retrouve plongé dans une ville mystérieuse et bien glauque. Persuadé qu’il pourra y retrouver sa fille Lily, notre acolyte n’hésite pas à faire le pas dans cette plongée vers le cauchemar. Tout de suite, on rencontre déjà des personnages qui ne laissent pas de doute : bienvenue en enfer. Quelques pas plus loin, on aperçoit le nom de cette étrange ville : Union. 

20645476_1445541458862991_7912003173703651370_o

Union est une ville digne des films d’horreur les plus cultes. On retrouve une ambiance tamisée, des véhicules sur les bas-côtés des routes parfois retournés sur leur toit, des buissons permettant de se cacher de nos ennemis, éclairés par la lumière de la lune et le tout cerné par une ambiance sonore qui vous donne froid dans le dos. C’est la définition du cadre parfait pour ce jeu. 

C’est l’occasion pour les développeurs de vous introduire au nouveau gadget du jeu. Vous aurez à suivre des ondes radio qui vous mèneront vers des quêtes à travers la ville, parfois intéressantes, parfois complètement inutiles en termes de scénario, mais vous offrant des objets comme des munitions ou des kits de soins. Vous aurez aussi l’occasion de jouer à l’infiltration et au mode furtif en vous cachant dans les buissons afin de ne pas vous faire repérer. 

Repérer ? Oui, et pas que par des créatures puisqu’il s’agira également d’échapper à des personnages humains un peu délurés qui orneront la mésaventure du jeune détective. On retrouvera entre autres Stefano Valentini, un photographe morbide et psychopathe qui s’extasie devant l’horreur de cette ville. Vous aurez d’ailleurs l’occasion de découvrir ses différentes réalisations décorer les murs des maisons du coin. 



Vous l’aurez compris, The Evil Within 2 se veut encore plus impressionnant que son prédécesseur. L’angoisse est omniprésente et certaines scènes ne manqueront pas à vous faire des remontées gastriques. La suite du titre créé par Shinji Mikami sortira ce 13 octobre 2017 — sur PC, Xbox One et PlayStation 4 — pour le plus grand plaisir des fans et nous sommes impatients de pouvoir vous présenter un test du jeu plus en détail. En attendant, nous vous laissons avec cette superbe bande-annonce :

0
0
0
0
0
0

Ces articles pourraient vous intéresser

The Evil Within 2

Bethesda dévoile un trailer de lancement assez flippant pour The Evil Within 2 !

Le prochain volet du jeu d'horreur de Bethesda, The Evil Within 2, sera bientôt disponible. À cette occasion, l'éditeur a dévoilé le trailer de lancement du jeu qui donne le ton de ce prochain opus.
The Evil Within 2

Bethesda révèle les configurations minimale et recommandée pour The Evil Within 2

Le mois d'octobre est commencé depuis quelques jours maintenant, signe que l'automne bat son plein et que LA journée de l'horreur, avec Halloween, approche à petits pas.
The Evil Within 2

Un nouveau trailer pour The Evil Within intitulé Wrathful, Righteous Priest !

La suite du célèbre jeu de survie-horreur de Shinji Mikami est une nouvelle fois mis à l'honneur avec une vidéo. Cette dernière met en avant le personnage de Théodore, un prêtre qui semble bien atteint en degrés d'extrémisme.

0 commentaire