Sniper: Ghost Warrior 3

Sniper Ghost Warrior 3, une mue pas totalement assumée

Publié le   par Adrien Ameztoy
Outsider dans sa catégorie, Sniper : Ghost Warrior 3 a ses concurrents dans le viseur avec, comme objectif, d'aller (enfin) titiller les plus grands. Alors, mission réussie ?
Sniper : Ghost Warrior, pour les plus connaisseurs d'entre vous, c'est deux premiers opus plutôt moyens qui auront surtout fait parler d'eux pour leurs défauts. De nombreux bugs, une I.A ras des pâquerettes, des missions scriptées au possible, la liste est longue. Mais CI Games a décidé de faire table rase de tout cela et de proposer des choses totalement nouvelles. En tête de liste se trouve un monde ouvert au milieu de la campagne Géorgienne. La carte, séparée en trois parties, n'est pas si grande que ça, mais elle permet au moins une liberté qui manquait grandement auparavant. Choix des missions principales et secondaires, choix du trajet, de quel côté arriver, ce nouvel opus offre de nombreuses possibilités, et cela fait du bien. Cependant, on est encore loin du dernier Ghost Recon, sorti il y a seulement quelques semaines. Un rapide comparatif permet de mettre en lumière quelques défauts : carte plus petite, impossibilité de personnaliser son personnage, etc.. Les exemples ne manquent pas. 

TEST EN COURS DE CHARGEMENT

4 minutes et 35 secondes. C'est le temps record qu'il a fallu pour que ma sauvegarde se charge. Même si cela ne s'est produit qu'à une seule reprise, les autres fois tournent autour de deux à trois minutes, ce qui reste bien trop élevé. En voulant passer d'un jeu fermé avec des niveaux composés d'une suite de "couloirs" à un monde ouvert, on a clairement l'impression que CI Games a voulu aller plus vite que la musique. Si cela ne se limitait qu'aux temps de chargement, aussi présents entre les vidéos et la reprise du jeu, on pourrait facilement passer l'éponge. Mais cela influe aussi les graphismes, qui sont loin des standards actuels, ainsi que sur les nombreux bugs présents tels que des jambes qui dépassent au travers de la baignoire quand vous essayerez de cacher un corps, ou bien une arme invisible dans vos mains.

18192702_1795987410718762_8025853248138185793_o Un des nombreux bugs du jeu.

Heureusement, Sniper : Ghost Warrior 3 n'est pas composé uniquement de défauts. Dans la liste des bonnes idées se trouve notamment la gestion de l'inventaire. Ici, il faudra user de vos munitions avec précaution, celles-ci ne se trouvant pas à foison, un peu partout sur votre parcours. Pour refaire le plein, il vous faudra passer par votre planque afin d'en acheter ou bien d'en fabriquer à partir des matériaux que vous aurez ramassés à gauche ou à droite. L'argent étant aussi nécessaire pour acquérir des nouvelles armes et des améliorations, la fabrication de vos munitions est loin d'être une option secondaire, bien au contraire. Et en parlant des améliorations, voilà un deuxième bon point pour le jeu. Que ce soit vos capacités ou les "gadgets" de vos armes, le système est bien pensé. Pas trop complexe, pas trop simple, il offre un juste milieu.

Le gameplay est plutôt bon. Comme le nom du jeu l'indique, la majorité du jeu consiste à remplir des objectifs en restant le plus discret possible, et le jeu est vraiment pensé dans ce sens. Ainsi, vous pourrez assez facilement escalader les roches ou les immeubles (frôlant même parfois le super-pouvoir sachant tout le barda qu'on se trimbale sur le dos !) afin de trouver des zones en hauteur pour mieux abattre votre cible de loin, ou de repérer des lieux avant de vous infiltrer. Les sensations arme à la main sont assez cool, et vos headshots seront par ailleurs accompagnés d'une killcam suivant votre balle au ralenti. Et quel plaisir d'allumer ses ennemis en restant à plusieurs dizaines de mètres, bien hors de danger ! Petit bémol cependant pour la partie conduite. L'impression de vitesse n'est clairement pas là, et la vue cockpit est la seule présente, présentant de gros problèmes de visibilité autour de soi.

GOUT D'INACHEVÉ 

Les décors sont fort peu variés, proposant un environnement escarpé dans de grands espaces de verdure ( parfois sous la neige ). Seuls quelques bâtiments par-ci par-là viennent briser la monotonie du paysage. L'alternance jour/nuit, qui donnait l'impression de voir deux mondes différents dans Ghost Recon : Wildlands, reste ici anecdotique n'influant ni votre façon de jouer, ni la platitude visuelle des décors.

18216627_1795983960719107_1532919640300610239_oUn Efferalgan ne sera pas suffisant à soigner son mal de crâne.

L'IA, bien qu'améliorée, semble avoir été programmée en mode roulette russe. Un coup un soldat vous repérera en un dixième de seconde, à plus de 200 mètres alors que seule une infime partie de votre tête dépasse d'une caisse, pendant que le coup suivant, un soldat ne remarquera pas son compère allongé à dix mètres de lui, une flaque de sang autour de sa tête explosée.

L'histoire, assez bateau, se termine en dix petites heures. Cela peut sembler cours, mais le jeu étant assez rapidement répétitif et blasant de par ses bugs, c'est au final bien suffisant.

Conclusion

Alors que sur le papier, tout semblait prometteur, Sniper : Ghost Warrior 3 affiche de nombreuses lacunes. CI Games est pour autant sur la bonne voie et arrive à se démarquer de la concurrence par quelques idées bienvenues qui ne suffisent cependant pas à faire pencher la balance en sa faveur. Le côté Sniper bien plus poussé pourra attirer quelques fans, mais la comparaison avec Ghost Recon est sans appel. En attendant le quatrième opus.
12
  • La gestion de l'équipement
  • La variété des possibilités
  • Le gameplay varié
  • De nombreux bugs
  • L'IA
  • Les temps de chargement
0
0
0
0
0
1

Ces articles pourraient vous intéresser

Sniper: Ghost Warrior 3
Le nouveau trailer révélé !
Bien plus que quelques headshots, ce nouveau trailer, pour le moins explosif, nous montre les aspects moins calmes du gameplay qui nous attend dans Sniper: Ghost Warrior 3 !
Overwatch
Overwatch : Winston est le héros qui pose le plus de problèmes aux développeurs
Le directeur du jeu, Jeff Kaplan et son équipe de développeurs, nous expliquent que Winston est le personnage le plus compliqué au niveau de l'animation, principalement dû à son changement pendant son ultime.
Call of Duty: WWII
Call of Duty WWII : Un nouveau mode et une nouvelle carte disponibles prochainement
Sledgehammer Games, le studio de développement de Call of Duty : WWII, vient d'annoncer qu'un nouveau mode de jeu et une nouvelle carte seront disponibles la semaine prochaine.
PUBG
PUBG : La mise à jour #10 modifie le fonctionnement de la zone bleue et retire les spawns de vêtements
Depuis de longues semaines, nombreux sont celles et ceux à demander que des changements soient apportés au fonctionnement des zones bleue et sécurisée. Les développeurs semblent avoir, enfin, pris les choses en main et ont apportés de nombreuses modifications à ces dernières, en plus d'essayer de rendre, le nord de Miramar, bien plus attrayant qu'auparavant.