Resident Evil 7 - un retour aux sources salvateur

Après s’être perdu dans les méandres de l’action et de la surenchère, la plus rentable des sagas de Capcom opère un nouveau virage plus proche de ses origines. Préparez-vous à avoir peur, à nouveau !
Resident Evil 7 - un retour aux sources salvateur
Publié le 23 février 2017
par Oniclem
0
Si les épisodes 5 et 6 furent les plus vendus de la licence, ils furent aussi les plus décriés par les fans de la première heure. Il faut dire qu’après l’exercice brillant de Shinji Mikami sur Resident Evil 4, révolutionnant le gameplay sur le plan action sans pour autant délaisser l’ambiance horrifique si chère aux premiers épisodes, les successeurs du créateur de la série furent moins créatifs. Mais avec les années, le genre du survival horror a su se réinventer, préférant la vue en première personne à la troisième, et tentant au maximum de favoriser l’immersion du joueur dans l’horreur. C’est sans compter sur le développement de la réalité virtuelle qui fait des merveilles alors qu’elle n’est qu’à ses débuts. Capcom a donc (enfin) décidé de prendre en compte l’avis des fans, déçus en grand nombre par Resident Evil 6, tout en surfant sur la vague de succès de la nouvelle chrysalide des jeux d’horreur. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est vraiment ce dont la série avait besoin.

RESIDENT EVIL 7 biohazard_20170218214151
Les safe room et leur coffres communicants font leur grand retour

Ce n’est pas évident de prime abord, mais contrairement aux inquiétudes que laissaient peser les premiers trailers de ce 7ème opus, on est bien dans un Resident Evil, et non dans un mélange d’Outlast et de P.T, même si certaines inspirations sont évidentes. Vous débutez l’aventure aux commandes d’Ethan Winters, en quête de sa femme disparue depuis trois ans. Arrivant sur la demeure de la famille Baker, Ethan prend rapidement conscience que quelque chose ne va pas. C’est le début de votre voyage dans la résidence du mal. Sur le plan de l’ambiance, Resident Evil 7 emprunte beaucoup à Massacre à la tronçonneuse, à Misery, et parfois même à Saw, alors que les répliques désabusées et un brin humoristique de notre héros rappellent Evil Dead. Mais surtout plus important encore, vous allez retrouver en grande partie tout ce qui faisait le sel du tout premier épisode (et donc de son remake Rebirth). Des salles fermées à clé, des zones piégées, des portes qui couinent, une atmosphère lugubre, des pièces avec sauvegardes et coffres communicants. Quel bonheur de retrouver tous ces vestiges du passé que l’on pensait ne jamais revoir dans un Resident Evil. Le tout est magnifié par une bande son tantôt discrète tantôt pesante, mais toujours efficace.

RESIDENT EVIL 7 biohazard_20170219105735
Chaque rencontre avec des mycomorphes peut se solder par un game over

La grosse nouveauté se révèle être la vue subjective, une première dans la saga (si on excepte Resident Evil Survivor). Alors oui par le passé nous avons toujours vu nos héros en action, et c’était agréable ; mais que l’on soit allergique ou pas à la vue FPS, force est de reconnaitre qu’elle sied vraiment à un jeu d’ambiance tel que Resident Evil. Ne pas voir ce qui nous arrive dans le dos, surtout lors des poursuites de votre futur nouvel ami Jack, accentue le sentiment d’insécurité.

Le gameplay offre beaucoup moins de possibilités martiales qu’un RE6 (et à dire vrai ça nous convient) mais n’est pas en reste pour autant. Vous retrouverez la possibilité de vous retourner rapidement pour faire face à un ennemi. Vous pourrez vous accroupir pour passer par des endroits inaccessibles ou esquiver des attaques. Et vous pourrez enfin mettre vos bras devant vous afin de vous protéger et ainsi réduire un peu les dégâts encaissés en combat.

Concernant ces derniers, la volonté de Capcom était de créer l’impression chez le joueur que chaque rencontre pourrait être la dernière. Si ça fonctionne bien sur les trois premiers quarts de l’aventure, la dernière ligne droite, plus orientée action, se négocie davantage à grands coups de chevrotine. Mais rassurez-vous (ou pas), les munitions ne sont pas légion dans la demeure Baker, et il vous sera parfois nécessaire de fuir un combat pour survivre, quitte à faire mordre la poussière à votre agresseur plus tard. Notez qu’il est toujours possible comme à la bonne vieille époque de crafter des remèdes d’herbes vertes et des munitions.

RESIDENT EVIL 7 biohazard_20170201171519
               Comme par le passé vous devrez gérer votre inventaire au mieux, et en temps réel

Abordons maintenant l’un des gros points forts du jeu : la famille Baker. Ils seront vos Némésis sur une bonne partie de vos mésaventures. A commencer par Jack Baker, le patriarche, qui vous poursuivra un bon nombre de fois. A l’instar de Resident Evil 3, vous devrez choisir entre l’affronter ou vous cacher. On ne saurait que trop vous conseiller la seconde option car l’inspiration du 3ème opus est poussé à son paroxysme : Jack est invincible et ne restera pas à terre très longtemps avant de se relever pour vous traquer à nouveau. Nous n’en dévoilerons pas davantage en ce qui concerne Marguerite (la mère), Lucas (le fis), et la grand-mère, mais vous allez avoir des surprises ! Les combats de boss, peu nombreux, sont vraiment réussis, à l’exception du dernier sans intérêt. Le reste du bestiaire se révèle plus limité, mais en définitive ce n’est pas si gênant.

Mais que serait Resident Evil sans sa part de mystères et de petits trésors à dénicher. L’exploration revient sur le devant de la scène pour notre plus grand plaisir. Outre des statuettes à détruire qui vous offriront des bonus sur vos futures parties, et des fichiers à lire pour mieux comprendre le background, vous mettrez la main sur des pièces antiques. Ces dernières débloqueront des cages à oiseau contenant des armes ou des stéroïdes (pour améliorer votre jauge de vie) et des stabilisateurs (pour recharger plus vite). Les cages se situent dans la meilleure des « safe zone » du jeu : la caravane, l’une de vos meilleures alliées dans l’aventure.

Une fois le mode normal complété, et ce ne sera déjà pas une mince affaire, vous pourrez décider de souffrir encore davantage avec le mode survie. En plus de voir sa difficulté rehaussée, ce mode adopte quelques petits changements pour ne pas se contenter du minimum dans le genre "mode difficile". Tout d'abord Ethan est plus faible, les ennemis tapent plus fort et sont plus résistants. Mais sachez également que les objets et les ennemis ne seront pas positionnés aux mêmes endroits, ce qui vous obligera à aborder l'aventure d'une manière différente. Les munitions se feront plus rares, mais a contrario vous trouverez plus de pièces antiques et plus de bonus à débloquer pour vous aider dans ce cauchemar. Un mode de jeu indispensable pour tous ceux qui auraient l'impression de ne pas avoir suffisamment flippé en mode normal.

RESIDENT EVIL 7 biohazard_20170218213312
Jack Baker ne va pas vous lâcher!

Le scénario global de ce Resident Evil 7 et tout ce qui gravite autour se révèlent être de bien meilleure facture que les derniers épisodes en date. Nous retrouvons l’ambiance propre au 1er opus mais en plus morbide et plus trash, avec des personnages plus nuancés et moins convenus. La fin du jeu, certes décevante du point de vue du gameplay, pose beaucoup de questions et ouvre de nouvelles possibilités pour l’avenir de la saga.

Pour finir, sachez que ce 7ème opus est le premier jeu AAA à bénéficier de l’option VR (casque de réalité virtuelle uniquement sur PS4). Si l’aventure est déjà flippante sans, vous allez littéralement vivre l’horreur en même temps qu’Ethan. Privilégiez le casque audio pour renforcer l’immersion et vous serez vraiment dans le manoir Baker. Papa Jack n’aura jamais été aussi collant ! Bien évidemment âmes sensibles s’abstenir.
Black Friday to Cyber Monday À l'occasion du célèbre Black Friday, notre partenaire Instant Gaming vous fait profiter, l'instant de quelques heures, de réductions monstres sur de nombreux titres, dont les derniers AAA, ainsi que sur les crédits FIFA.

Vous retrouverez l'entièreté des offres disponibles sur la page dédiée de l'événement « Black Friday to Cyber Monday », ces réductions pouvant être l'occasion rêvée de jouer au dernier jeu du moment ou de préparer les cadeaux pour les fêtes de fin d'année !

Conclusion

On pensait la série transfigurée à jamais, on pensait que Capcom ne reviendrait jamais aux premiers amours de la saga créée par Mikami San. Comme quoi ne jamais dire jamais. Resident Evil 7 est un formidable retour aux sources. Révolutionnant le genre horrifique grâce au VR, reprenant les bonnes vieilles ficelles des premiers épisodes, beau à tomber et profitant d’une bande son sans fausse note, ce nouvel opus remet la série sur de nouveaux rails. On ne peut désormais qu’espérer que Capcom conservera cette trajectoire pour les prochains épisodes.
18
  • Le retour de la série au vrai survival horror!
  • Immersion renforcée grâce à la vue FPS et au casque VR
  • Gameplay à la fois rigide (à l'ancienne) et permissif
  • Le manoir Baker, tortueusement génial!
  • La famille Baker, une bande de tarés que vous allez adorer détester
  • Boss final décevant
  • Dernière ligne droite un peu trop orientée action
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

Resident Evil 7: Biohazard devient l'opus le plus vendu de la franchise
Resident Evil 7 14 août 2020

Resident Evil 7: Biohazard devient l'opus le plus vendu de la franchise

Même s'il est sorti en janvier 2017, Resident Evil 7: Biohazard continue de conquérir le cœur des joueurs. Ce dernier est devenu le jeu le plus vendu de la franchise.
Resident Evil 7 débarque sur la Nintendo Switch grâce au cloud streaming !
Resident Evil 7 22 mai 2018

Resident Evil 7 débarque sur la Nintendo Switch grâce au cloud streaming !

Avec plus de cinq millions d'exemplaires vendus, Resident Evil 7 a connu un large succès malgré son style radicalement différent mélangeant FPS et horreur.
Capcom dévoile les deux prochains DLC de Resident Evil 7 : Biohazard dans un nouveau trailer !
Resident Evil 7 17 octobre 2017

Capcom dévoile les deux prochains DLC de Resident Evil 7 : Biohazard dans un nouveau trailer !

Capcom vient de dévoiler un nouveau trailer présentant les deux prochains DLC de Resident Evil 7 : Biohazard, "Not a Hero" et "End of Zoe" qui sortiront tous les deux en décembre prochain.

0 commentaire