Preview d'Have a Nice Death : Un roguelite au grand potentiel

Les amoureux de roguelite attendaient sa sortie avec impatience : le titre de Magic Design Studio, Have a Nice Death, est récemment arrivé en Early Access sur PC. Nous avons eu l'opportunité de le tester. Ainsi, voici nos premières impressions sur le soft.

 
Publié le 28 mars 2022
par Clémence Usseglio
0

La Mort n'a pas dit son dernier mot

Une faux. Une cape noire. Une tête de squelette. Oui, c'est bien de la Mort dont nous parlons avec Have a Nice Death (mais vous l'aurez probablement déjà compris à la lecture du nom du jeu). Dans le titre de Magic Design Studios, actuellement disponible en accès anticipé, nous incarnons Death, le PDG de Death Incorporated, entreprise spécialisée dans le traitement des âmes. Or, Death est au bord du burnout, pour différentes raisons. De ce fait, nous sommes un antagoniste et nous nous retrouvons dans une atmosphère morbide, et pourtant très fun. Ce n'est pas sans rappeler un roguelite récompensé de nombreuses fois, ces deux dernières années, n'est-ce pas ? 

HAND 1
L'objectif d'Have a Nice Death et du PDG est relativement simple : il doit remettre les choses en ordre puisque les employés de Death Inc. ont décidé de prendre du bon temps et de ne plus endosser leurs responsabilités. Ces derniers semblent ennuyés par l'aspect très bureaucratique de leur travail. En d'autres termes, Death et le joueur se doivent de leur passer un savon afin que ces derniers reprennent leur travail. Pour cela, il faudra les battre. Résumé en quelques lignes, Have a Nice Death profite ainsi d'un background narratif plutôt intéressant, suffisant pour avoir envie de se plonger dans l'aventure et surtout très original. Toute l'aventure étant bourrée d'humour et de sarcasmes, nous avons esquissé plusieurs sourires durant nos sessions. 

HAND 2
D'ailleurs, tous les personnages ont le droit à leur histoire et caractère. Parfois, ils sont assez loufoques, mais dans tous les cas ils sont tous très fun. Notons qu'il est possible de connaître leur passé et les événements qui ont conduit à leur mort grâce au Guide de l'employé, disponible dans le menu in-game. Cela permet d'apporter du lore, et surtout de la profondeur au titre. Nous avons apprécié. Magic Design Studios parvient à tourner en dérision un sujet important et souvent triste, avec brio, humour et intelligence. Autant dire que ça nous a, très vite, accroché


Quand Hades et Dead Cells se rencontrent

Comme beaucoup d'autres jeux avant lui, Have a Nice Death est influencé par plusieurs roguelike et puise dans leur gameplay pour se façonner. Rien que dans les premières minutes de jeu, nous pouvons ressentir l'influence du roguelite de Supergiant Games, Hades. Par exemple, Hades dispose d'une narration se dévoilant progressivement, au gré des événements et actions des joueurs. C'est un peu la même idée, ici : après avoir essuyé un échec, dit « burnout », il est possible de discuter avec l'assistante du PDG. Cette dernière fait alors une remarque quant à un élément du lore et de notre défaite. C'est un peu la même chose dans Hades, avec Hypnos. Nous avons trouvé cela à propos mais tout de même mieux réalisé dans le titre de Supergiant Games, pour être tout à fait franc. 

HAND 3
Et si vous vous demandiez quel type d'expérience vous attend avec Have a Nice Death, sachez que le titre de Magic Design Studios est un roguelike 2D. Il dispose de tous les éléments attenants au genre : un système procédural générant de façon aléatoire les niveaux, des parcours ponctués par des mini-boss et boss, un retour au départ en cas d'échec. La mort conditionnant ainsi la perte de toutes les ressources et de la progression générale. De ce fait, dans Have a Nice Death, nous devons parcourir 4 mondes différents (un cinquième doit être ajouté dans la mise à jour d'avril 2022). À chaque fois, dans un monde, nous devons faire un choix entre 3 salles diverses lorsque nous arrivons au bout d'un parcours. Vous aurez, par exemple, la possibilité de vous rendre au magasin, au local technique ou bien à un dépôt de Soulary (monnaie du jeu), dans un bureau abritant un mini-boss, un étage hasardeux, et bien d'autres salles. 

Au cours d'une run, nous avons la possibilité de débloquer des sorts, générés de façon aléatoire, attribuables aux touches Y/B sur manette Xbox ou bien Triangle/Rond pour controller PlayStation. Ils sont assez divers, ce qui permet de belles possibilités de builds. Par exemple, il est possible de trouver un sort envoyant un marteau, qui, à l'impact, générera des rochers retombant sur les ennemis. Il y a également la possibilité de faire pleuvoir des météorites sur les opposants, etc. En revanche, la touche X/Carré est toujours affiliée à la Faux. Bien que celle-ci puisse être améliorée, c'est dommage de ne pas avoir accès à plus d'armes. Par ailleurs, durant l'aventure, nous pouvons également débloquer des bonus liés aux attaques, à la santé ou au mana. Certains de ces bonus, attribués par Monsieur A. Dumollard, comportent certaines malédictions, et donc debuff. 

HAND 4
D'un autre côté, si Have a Nice Death s'alimente du mastodonte Hades, il n'en oublie pas Dead Cells. Nous retrouvons, notamment, l'idée de déplacements très frénétiques, grâce au saut et au dash. D'ailleurs, en dashant, Death ne peut pas subir de dégâts, tout comme dans Hollow Knight, par exemple. Dans la même idée, après chaque burnout, nous nous retrouvons dans le bureau du PDG. En repartant à l'aventure, nous pouvons voir une salle indiquant tous les sorts sélectionnés dans les runs précédentes. Cela vous rappelle quelque chose, non ?

Ainsi, le titre de Magic Design Studios a tout pour plaire aux amateurs et amatrices de roguelike. Disposant de très bonnes bases de gameplay, l'expérience est amusante tout en oubliant pas d'être exigeante. En ce qui concerne la difficulté, nous avons remarqué qu'elle était assez accrue au lancement du jeu en accès anticipé. En effet, nous ne pouvions trouver que très peu d'objets de soin, dans les niveaux. Cet aspect a été corrigé, après plusieurs jours, via des patchs correctifs. Ainsi, Have a Nice Death est punitif et ce comme il se doit, roguelike oblige.

Malgré tout, Have a Nice Death n'est pas encore parfait : nous noterons une certaine approximation dans les explications concernant les armes et les améliorations de celles-ci. Par ailleurs, l'exploration ne récompense pas forcément les joueurs et les joueuses, alors que le titre mériterait de proposer des secrets et plus d'items à récupérer. Nous aurions aimé avoir plus d'endroits et recoins à découvrir, au sein d'un même niveau. Have a Nice Death a un donc grand potentiel mais le soft a besoin d'être peaufiné et a besoin d'accueillir de nouveaux éléments, pour faire de lui un roguelike véritablement indispensable et incontournable. L'accès anticipé étant là pour cela, nous ne doutons pas que les développeurs fournissent et fourniront un suivi très régulier et qualitatif pour leur titre. 

HAND 5


Une ambiance mortelle

L'ADN d'Have a Nice Death est réellement charmant : la direction artistique est plaisante à souhait. Le titre arbore une chromatique bien particulière, versant dans des nuances de gris mélangés à un vert émeraude. Nous notons également quelques touches de rouge, par-ci, par-là. D'ailleurs, rappelons que l'univers, comprenant aussi bien les personnages, les niveaux et les décors, sont issus de dessins faits main. C'est ainsi que nous retrouvons un aspect très bande dessinée ou comics. Nous avons presque l'impression d'être dans un jeu que Tim Burton aurait développé. Et, oui, c'est un compliment ! Chapeau bas pour ça, Magic Design Studios. Les animations sont travaillées avec une grande minutie et sont très fluides. 

HAND 6

Nous avons fortement apprécié la variété des personnages secondaires et leur background narratif. Versant constamment dans l'humour et un aspect très décalé, nous rencontrons des PNJ très fun : l'assistante Pump Quinn possède bien évidemment une citrouille à la place de la tête, contrairement à Monsieur A. Dumollard qui est un cercueil vivant attribuant les bonus et malédictions. Oui, vous avez bien lu. D'un autre côté, la secrétaire de Death Inc. se plaint souvent de problèmes de stress, comme cela peut être le cas dans notre réalité. L'ensemble est franchement drôle et prête à sourire. 

Nous avons trouvé la bande originale un peu moins convaincante, en l'état actuel. Elle propose des séquences mélodieuses et rythmées amplement satisfaisantes, mais n'est pas mémorable à nos yeux et oreilles. Après, c'est vrai, qu'il est difficile de passer après les incontournables compositions de Darren Korb, directeur audio de Supergiant Games. Avec Have a Nice Death, nous sentons que les développeurs peuvent aller un peu plus loin en matière de fond sonore et bruitages, s'ils prennent un peu plus de risques. Plus de peps ne serait pas de refus. Mais là encore, l'Early Access leur permettra certainement de rectifier le tir. 

HAND 7
Finalement, un point sur l'aspect technique : Have a Nice Death tourne parfaitement bien sur un bon PC. De notre côté, nous possédons une tour disposant d'une 3070, de 16 Go de RAM et d'un processeur AMD Ryzen 7, pour faire court.  Durant nos sessions, nous n'avons été victime d'aucune baisse de framerate, d'aliasing ou de popping. Là-dessus, le travail des développeurs est quasi irréprochable. En revanche, évidemment, dès sa sortie en Early Access, les joueurs et les joueuses ont rencontré des bugs. Ils ont été corrigés et continuent à l'être, via différentes mises à jour. En ce qui nous concerne, nous n'en avons pas vu. Nous avons juste trouvé que l'input pour activer la furie de Death (son ultime) était parfois approximatif, au sens où cela ne se lançait pas alors que les touches adéquates étaient bien enfoncées. 


En bref

Dans l'ensemble, Have a Nice Death a presque tout pour devenir un grand dans le monde des roguelike. Son univers si particulier est très plaisant à découvrir et à traverser. La construction des personnages est plutôt intéressante, et ne manque jamais de nous faire esquisser un petit sourire. La direction artistique est époustouflante et la palette de couleurs utilisée est tout à fait à propos. En revanche, le soft manque d'un peu plus de punch, de façon générale, ce qui pourrait être apporté grâce à une bande originale encore plus dynamique et mémorable. Par ailleurs, nous espérons que le titre s'alimentera de différents contenus et parviendra à avoir plus de profondeur par la suite. L'ajout de quelques coins et recoins au sein d'un même niveau, ou même de secrets à découvrir, ne serait pas de refus. 

HAND 8
Disponible en accès anticipé, Have a Nice Death profite actuellement d'un suivi très régulier de la part des développeurs de Magic Design Studios. Il y a fort à parier que leur titre s'améliorera au fil des semaines et des mois, avant sa sortie en version 1.0. En tout cas, ils sont sur la bonne voie.
Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

Have a Nice Death : MàJ du 20 juillet, tous les détails
Have a Nice Death 21 juillet 2022

Have a Nice Death : MàJ du 20 juillet, tous les détails

Have a Nice Death vient tout juste d'accueillir une nouvelle mise à jour, apportant principalement des correctifs.
Have a Nice Death : MàJ du 13 juillet, tous les détails
Have a Nice Death 14 juillet 2022

Have a Nice Death : MàJ du 13 juillet, tous les détails

Have a Nice Death vient tout juste d'accueillir une nouvelle mise à jour, apportant plusieurs correctifs.
Have a Nice Death : La mise à jour majeure « Aggro-alimentaire » est disponible
Have a Nice Death 08 juillet 2022

Have a Nice Death : La mise à jour majeure « Aggro-alimentaire » est disponible

Le roguelike de Magic Design Studio, Have a Nice Death, vient tout juste d'accueillir une toute nouvelle mise à jour majeure.

0 commentaire