Farming Simulator 19

Test de Farming Simulator 19 : Quand devenir agriculteur s'approche de la réalité !

Publié le   par Benjamin Arthaud
Après deux ans d'attente, Farming Simulator est de retour avec l'ajout de plusieurs nouveautés dont un nouveau moteur graphique, deux nouvelles cultures, ainsi que l'intégration des chevaux. Suite à cela, nous avons décidé de tester le jeu afin de voir plus clairement son potentiel, avec ces points positifs et négatifs. À lire également
Farming Simulator 19 : Les premiers mods débarquent sur le ModHub
Cela faisait maintenant deux ans, après Farming Simulator 17, que les joueurs attendaient une nouvelle édition du jeu de gestion et simulation agricole sur PC et consoles de salon. Entre-temps, une édition 2018, Farming Simulator 18 a été publiée, mais qui cependant n'était réservée qu'aux consoles portables telles que la Nintendo 3DS, la PS Vita, ainsi que sur iOS et Android.

Par conséquent, cette attente a été récompensée par de nombreuses nouveautés. À l'exemple de l'intégration des chevaux parmi les animaux déjà présents, de nouveaux véhicules et équipements, dont l'ajout de la célèbre marque américaine John Deere, les mécaniques de chaulage et des mauvaises herbes demandant plus de travail dans vos champs, deux nouvelles cartes, ainsi que les deux nouvelles cultures, l'avoine et le coton, qui au passage nécessite pour cette dernière du matériel particulier. 

Une initiation pouvant être quelque peu... compliquée

Les premiers pas dans la franchise, et en particulier dans ce Farming Simulator 19, peuvent sembler difficiles puisqu'il faut apprendre les bases de l'agriculture, en plus de connaître les nouveautés implantées. Pour éviter de vous lâcher dans la nature sans en connaître les risques, les développeurs ont renouvelé la mise en place d'un didacticiel comprenant 6 idées principales à découvrir et à comprendre, afin de pouvoir par la suite se lancer dans l'aventure, seul ou en multijoueur, paisiblement.

farming simulator 19 guide interieur john deere 1 farming simulator 19 guide interieur john deere 2

En débutant par les cultures arables, puis la protection des cultures, ou l’épandage d'engrais, jusqu'à la gestion forestière qui comprend la plantation, et enfin la coupe et le transport du bois, le parcours de certaines mécaniques du jeu est très rapide. Il permet notamment de voir les bases, telles que la conduite de véhicules et leur utilisation de façon très simpliste, mais cela reste basique et n'aide presque pas les nouveaux venus.

Une fois prêt à fonder votre entreprise agricole, il ne reste plus qu'à choisir le mode de jeu et se lancer sur l'une des deux nouvelles cartes, l'Européenne de Felsbrunn, assez vallonneuse, ou celle des États-Unis de Ravenport, plutôt plate. Cependant, c'est à ce moment-là que les choses se compliquent si vous découvrez le jeu. Bien que le studio de développement ait annoncé que « Farming Simulator 19 demanderait de nombreux efforts aux nouveaux venus », les débuts, même dans le mode de jeu Nouveau Fermier, peuvent rapidement décourager.

En effet, après avoir cultivé les quelques champs à votre disposition, les joueurs ont probablement envie d'étendre et de faire prospérer leur entreprise agricole. Pour cela, il faut se tourner vers le choix du matériel à acquérir, et c'est malheureusement un peu plus compliqué que prévu. D'une part, le catalogue, bien qu'il soit organisé correctement, possède de nombreux articles agricoles, pouvant potentiellement perdre les joueurs en cours de route. En plus, le fait de ne pas savoir quel engin prendre pour un équipement particulier peut mener à l'achat inutile de matériel, ce qui entraîne une perte d'argent, qui dès le début n'est pas très rassurante.

Vient alors l'idée d'accomplir des missions pour d'autres agriculteurs afin d'obtenir quelques revenus. Cela va du labourage d'un champ, à l’épandage d'engrais ou de chaux, voire au simple transport de ressources. Néanmoins, une nouvelle fois, les erreurs peuvent être nombreuses et ainsi provoquer une perte de temps et d'argent si la mission n'est pas réalisée.

farming simulator 19 guide ferme

Une difficulté variable en fonction de votre envie de farm

Cet opus de Farming Simulator illustre bien la vision des développeurs concernant le fait de laisser le choix à la communauté de la difficulté du gameplay, en fonction de la partie souhaitée, qu'elle soit facile, moyenne, ou proche du role-play. Cela s'exprime notamment au travers des trois nouveaux modes de jeu, comme Nouveau Fermier, dans lequel on possède du matériel de base déjà préétabli, des champs et une ferme. Il permet aux nouveaux joueurs, ou même aux anciens, de retrouver un monde plus simple pour démarrer.

Si vous êtes un peu plus rodé aux mécaniques du jeu, vous pourrez dans ce cas vous lancer dans le mode Gérant de la Ferme, vous offrant uniquement une grosse somme d'argent. C'est donc à vous de placer votre ferme, permettant au passage d'essayer la nouvelle mécanique de placement des bâtiments, et d'acquérir le matériel que vous voulez pour les cultures que vous avez choisies.

Enfin, le mode le plus difficile, vous plongeant dans une version ultra-réaliste de ce que peuvent vivre les agriculteurs d’aujourd’hui face à la concurrence mondiale, Partir de Zéro. Dans cette partie du jeu, il faudra se contenter de fonds monétaires limités pour débuter, et ainsi réaliser des choix, comme probablement se passer de certains équipements, ou louer du matériel afin d'éviter de tomber dans le rouge. En plus de cela, pour arranger les choses, les prix des produits céréaliers et d'élevage sont bas, ce qui pousse à produire encore plus, avec des bénéfices à chaque fois moindres.

En parallèle, une fois la partie lancée en solo ou multijoueur, vous avez la possibilité de régler la vitesse d'avancée, ou d'activer et de désactiver certains paramètres tels que les mauvaises herbes, la nécessité d'utiliser de la chaux, ainsi que le nombre de fois où il faut épandre de l'engrais pour obtenir un rendement maximal. De plus, vous avez le choix de sélectionner certains éléments réalistes tels que le Start & Stop ou le démarrage automatique du moteur à l'entrée dans le véhicule. Par conséquent, cela laisse le choix de se plonger dans le jeu progressivement, en ajoutant des difficultés au cours des heures de jeu, ou dès le départ si l'on souhaite un gameplay un peu plus corsé.

farming simulator 19 guide vehicule

Un gameplay basé sur la culture et l'élevage

Avec un catalogue qui regroupe plus de 300 articles et 100 fabricants, ce Farming Simulator offre une nouvelle fois une grande liberté concernant l'achat et l'utilisation du matériel. En effet, que ce soient des tracteurs de différentes catégories, des récolteuses, moissonneuses-batteuses, ensileuses, faucheuses, engins forestiers, ainsi que les bons vieux camions américains et pick-up, l'éventail de choix permet d'utiliser, ou non, certaines marques en fonction des préférences de chacune et chacun.

En plus, le garage ne se limite pas à la marque, ou aux atouts tels que la maniabilité, et les capacités puisque la configuration de certains engins est également un atout important. À l'exemple de la largeur des roues permettant, s'ils sont peu épais, d'éviter de détruire les récoltes, qui est d'ailleurs l'une des nouvelles mécaniques implantées dans cet opus. Il existe aussi la possibilité de mettre les quadruples pneus par essieux, de modifier la puissance du moteur, de choisir la présence d'attelages, ou simplement de pouvoir personnaliser l'apparence grâce aux différentes couleurs proposées.

farming simulator 19 guide catalogue 1 farming simulator 19 guide catalogue 2

Par ailleurs, le choix des cultures et des activités agricoles est également assez important. Cela passe notamment au travers d'actions classiques comme labourer, semer, fertiliser et récolter les céréales, légumes ou plantes, mais également par l'entretien des élevages. En effet, il faut savoir gérer les besoins des animaux, en plus Farming Simulator 19 intègre les chevaux, ce qui demande du temps supplémentaire pour s'en occuper.

Même si la récompense est la possibilité de se balader librement dans votre exploitation, ou de vendre vos meilleurs poulains pour un bon prix, les chevaux demandent beaucoup d'attention, à l'instar des vaches, ou des autres animaux pouvant être élevés. En plus de cultiver des céréales ou de l'herbe spécialement pour eux, il faut veiller à ce que leur alimentation en eau soit constante, sans oublier à la propreté de leur endroit de vie.

Si la culture et l'élevage ne vous passionnent pas particulièrement, vous pouvez encore vous tourner vers la sylviculture, qui nécessite elle aussi du soin. En effet, nos amis les arbres doivent être bichonnés, que ce soit d'abord en les plantant, puis admirer leur croissance au fur et à mesure des jours, pour enfin s'amuser à les couper brutalement en petits morceaux avec une tronçonneuse, ou grâce à l'utilisation d'une machine forestière, qui est mieux adaptée à cette tâche.

farming simulator 19 mauvaises herbes herbicide farming simulator 19 mauvaises herbes desherbeur

De nouveaux graphismes pas toujours convaincants

Cette édition de Farming Simulator met particulièrement en avant son nouveau moteur graphique qui permet d'offrir à la communauté de meilleurs rendus concernant les nouveaux décors. Il est vrai que pour les joueurs ayant possédé l'un des anciens épisodes de la franchise, ils s'en sont rendus compte très rapidement puisqu'il permet une amélioration significative des effets visuels et des textures, mais ce n'est pas non plus une révolution dans l'univers graphique des jeux vidéo.

Cependant, l'un des avantages que ce jeu possède est le fait que même avec l'intégration d'un tout nouveau moteur graphique plus puissant, les petites configurations ne subissent en aucun cas des lags ou chutes de FPS, ce qui est très rare pour un jeu de cette ampleur.

farming simulator 19 guide recolte 1 farming simulator 19 guide recolte 2

La communauté, l'une des roues de secours du jeu ?

Le multijoueur est l'un des éléments importants du jeu. L'une des meilleures aventures est probablement celle d'oser rejoindre un serveur en ligne. Une fois s'être fait éjecter à cause de votre statut de novice, un serveur s'offre à vous, c'est alors que démarre une nouvelle épopée.

Bien que la communauté soit exigeante, principalement envers les nouveaux arrivants, elle est totalement passionnée par le jeu. C'est réellement un plus, même s'ils peuvent être extrêmement durs avec certaines nouveautés, l'amour de l'agriculture et des belles machines primes avant tout. Ainsi, vous êtes sûr de rencontrer des groupes de joueurs dans lesquels règnent la convivialité et la sympathie, en plus d'une assurance de transmission du savoir et d'un apprentissage des techniques afin de devenir un bon fermier.

Par ailleurs, on voit cette implication des joueurs dans Farming, notamment au travers de la variété des mods. À l'instar de Farming Simulator 17, la plateforme de mods est de retour pour le plaisir de tous. En plus d'enrichir le contenu déjà mis en place par le jeu, ils permettent d'ajouter des activités, des cultures, ainsi que des cartes, dont certaines sont déjà disponibles.

Conclusion

En somme, Farming Simulator 2019 est fait pour les passionnés qui souhaitent gérer une exploitation agricole, ce qui peut provoquer un déséquilibre des connaissances entre novices dans la franchise, et joueurs expérimentés. Cependant, le jeu se rattrape sur d'autres points, comme son large éventail de matériel, avec à chaque fois des engins et outils très bien reproduits de telle sorte à ce qu'ils ressemblent le plus à la réalité. Par ailleurs, la communauté est là pour dynamiser le jeu, que ce soit grâce aux serveurs multijoueur, ou simplement à la confection de mods, étendant le champ des possibles. Quoi qu'il en soit, cet opus reste très intéressant, et de nombreuses heures de jeu sont en vue afin d'essayer toutes les activités proposées. Néanmoins, une question s'impose, à quand l'ajout de la viticulture, des champs de choux, ou même de lin ?
15
  • Un catalogue de véhicules et d'équipement composé de 100 marques.
  • Une modélisation des engins extrêmement réaliste avec de nombreux détails.
  • Un nouveau moteur graphique améliorant l'environnement de jeu.
  • Une durée de vie du jeu assez longue due à la grande quantité d'activités réalisables
  • Des mods faits par et pour la communauté, ce qui dynamise grandement le jeu.
  • Un didacticiel et un menu d'aide intéressant, mais pas assez complet lorsque l'on débute le jeu.
  • Peu d'indications sur le matériel et l'équipement.
  • Des cartes simplistes et peu vivantes.
3
2
2
0
1
0

Ces articles pourraient vous intéresser

Farming Simulator 19
Farming Simulator 19 : Le patch 1.2.0.0 vous permettra de modifier votre carte
Le patch 1.2.0.0 arrive très prochainement sur Farming Simulator 19, et la bêta est d'ores et déjà disponible sur Steam. Désormais, vous pourrez changer les textures du sol et le relief de votre carte en jeu sans passer par Giants Editor.
Farming Simulator 19
Farming Simulator 19 : Le million de ventes dépassé dix jours après le lancement du jeu
C'est à peine dix jours après son lancement que le nouvel opus de Giants Software et de Focus Home Interactive a atteint son premier million de ventes. Un chiffre insolite jamais dépassé en si peu de temps auparavant par la firme, qui témoigne d'un intérêt croissant des joueurs envers la simulation agricole.
Farming Simulator 19
Farming Simulator 19 est le jeu le plus téléchargé pendant la semaine du Black Friday !
Suite à la semaine du Black Friday, le classement des meilleures ventes de l'EMEAA concernant les jeux vidéo a été dévoilé, et laisse entrer dans le top 10, Farming Simulator 19 qui a réalisé d'importantes ventes en peu de temps.
Farming Simulator 19
Farming Simulator 19 : La mise à jour 1.1.3 corrige plusieurs bugs !
Une dizaine de jours après la sortie du jeu, une nouvelle mise à jour est disponible pour les joueurs PC. Elle corrige certains problèmes impactant le gameplay, et ajoute un support pour certaines références de volants.