After-H

Interview de Jean Mariotte, développeur de After-H : « Et si on sortait un des premiers jeux esport VR ? »

Publié le   par Nacira Bourahmani , modifié le 
Nous nous sommes rendus à Virtuality Paris, le salon de la réalité virtuelle qui avait lieu au 104 à Paris, les 8, 9 et 10 février. Pour cette occasion, SmartVR Studio présentait son nouveau jeu esport After-H que nous avons pu tester en avant-première avant que Jean Mariotte, développeur de After-H, ait bien voulu répondre à nos questions. À lire également
Même avec le recrutement de Selfie, H2K n'y arrive pas !
After-H est un FPS, mais aussi l'un des premiers jeux esport à sortir en VR. En 2050, alors que l'humanité souffre d'un manque de ressources à cause de la surpopulation, elle est obligée d'envoyer des méchasmes sur la Lune, Mars et Io pour les coloniser. Seulement, 30 ans plus tard, les premiers colons qui arrivèrent sur Mars furent face à une mauvaise surprise. Les méchasmes avaient décidé de s'approprier la planète et l'humanité n'était pas la bienvenue. Dans ce jeu, votre rôle sera donc d'éradiquer la menace afin d'éviter l'extinction de l'Homme. 

Pouvez-vous nous parler de votre studio, SmartVR studio ? 

On est quatre co-fondateurs, on s'est crées il y a deux ans avec deux offres. La première, c'est qu'on développe des expériences en réalité virtuelle pour des marques ou des entreprises. La deuxième est qu'on a un mode édition où on développe nos propres jeux et After-H fait partie des jeux que le studio a développé. 

Comment est né le projet After-H ? 

Dans ma tête, il est né il y a très longtemps (rires). Je suis content qu'il voit le jour aujourd'hui. Je suis dans le monde de l'esport depuis un petit moment, on a organisé des compétitions pour les marques autour de l'esport, je suis aussi un gamer esport et je trouve que l'esport apporte une plus-value, une saveur supplémentaire à un jeu vidéo classique. En commençant à faire de la VR avec le studio, rapidement on s'est dit « et si on sortait un des premiers esport VR ? » donc c'est ce qu'on a fait avec After-H.

Pourquoi avoir choisi un FPS ? 

Les FPS aujourd'hui, c'est 80% de la demande en VR et c'est aussi 80% des jeux. On n'a pas encore vu de FPS digne de ce nom et qui nous plaisait avec lequel on pouvait vraiment s'amuser donc on s'est dit qu'on allait essayer le créer. C'est comme ça qu'est né le projet After-H, par passion tout simplement. On voulait avoir notre jeu esport VR.

Pourquoi l'esport alors qu'il n'existe pas encore de VR dans le monde de l'esport ?

L'esport dans le jeu vidéo, c'est un phénomène incroyable et je suis convaincu que le futur de l'esport c'est la VR. Il y a une saveur supplémentaire et c'est la raison pour laquelle on est allé vers l'esport, pour créer une communauté, avoir des pro gamers et aussi avoir la possibilité de commenter des matchs et de les regarder comme on fait aujourd'hui.

After-H a-t-il été fait spécialement pour l'esport ? 

Oui, totalement. Les caractéristiques d'un jeu esport c'est le fait qu'il soit équilibré. Même si vous avez plusieurs stratégies, personnages ou armes possibles dans le jeu, il ne faut pas qu'il y en ait un qui soit beaucoup plus fort que l'autre. Ça aboutirait à ce que tous les gens jouent avec un seul des personnages et pas tout le monde, et ça c'est hyper important. L'équilibrage est une chose assez sensible pour faire un bon jeu esport. La deuxième caractéristique, c'est que la prise en main doit être rapide, qu'on peut monter en niveau et qu'il y ait une énorme différence qui soit faite. Si vous jouez contre un pro gamer sur After-H, vous avez très peu de chance de gagner. Le facteur chance est très réduit. Dernier point, le mode observateur est disponible avec After-H. Un jeu esport doit être génial à jouer mais aussi génial à regarder pour qu'il puisse être commenté par des casters. On a beaucoup travaillé le mode observateur.

After-H réunit donc tout les bons éléments pour faire un bon jeu esport. Prise en main des guns connectés rapide et facile, différents modes de jeux (deathmatch, domination...), un jeu "équilibré" et un mode spectateur. Il se pourrait bien que la VR soit effectivement, le futur de l'esport.

Merci à Jean Mariotte d'avoir répondu à nos questions.

0
2
2
0
1
1

Ces articles pourraient vous intéresser

E3
Sony fera l'impasse sur l'E3 en 2019
Chaque année, les cadors de l'industrie vidéoludique se donnent rendez-vous dans la ville de Los Angeles pour participer à l'E3, le plus grand salon de jeu vidéo dans le monde. Cependant, il semblerait que l'année 2019 sera marquée par l'absence de la marque PlayStation.
Assassin's Creed: Odyssey
Assassin's Creed: Odyssey : Le patch 1.0.7 intègre le système de personnalisation visuelle et résout de nombreux bugs !
Maintenant que les premières quêtes gratuites de The Lost Tales of Greece peuvent être jouées, Ubisoft passe désormais à l'ajout de plusieurs fonctionnalités dans ce patch 1.0.7. Parmi les nouveautés, on note la mise en place de la personnalisation visuelle, de l'amélioration du mode photo, ainsi que d'autres modifications.
Rainbow Six: Siege
Rainbow Six: Siege dévoile la nouvelle attaquante Nomad de l'opération Wind Bastion
Après la très récente présentation officielle du défenseur Kaid, Ubisoft dévoile deux jours après l'attaquante Nomad présente lors de la prochaine opération Wind Bastion. Spécialiste de son unité en matière d'opérations environnementales, l'opératrice du GIGR est une habituée de l'aventure et des climats hostiles.
Monster Hunter : World
Monster Hunter: World ouvrira la chasse à l'alpha suprême sur Steam
Capcom nous dévoile en ce jeudi 15 novembre le prochain événement disponible sur Monster Hunter: World sur PC. Nous aurons le droit d'aller bouter un dragon ancien très spécial, puisqu'il s'agit d'un "alpha suprême".