Histoire de mécanique : Mon premier hélicoptère

 
Publié le 13 janvier 2015
par Nordine
5
Plus jeune quand j'habitais sur le continent, mes parents avaient cette petite maison de plein pied située tout près de l'aérodrome régional.

On était loin de tout, isolé, mais ça permettait à mon père d'avoir assez de place dans son terrain pour bricoler ses voitures et moto...
À 8 ans, je jouais souvent avec mon cerf-volant, à imaginer que c'était un hélicoptère et que je lui faisais faire toutes sortes d’acrobaties. Sur l'aérodrome il y avait peu d'hélicoptères, peut-être par manque de pilotes chevronnés ou tout simplement par manque de clients et d'application de ces engins dans la région.

Cependant il y en avait un, un peu décrépi, laissé à l'abandon, que j'observais souvent au travers de mes jumelles en plastique.

  À 10 ans, je fabriquais des maquettes d'engins volants. Le rendu final des maquettes se rapprochait du design d'un hélicoptère mais elles n'avaient certainement pas les caractéristiques pour pouvoir voler, même avec un moteur.

  À 13 ans, j'avais fabriqué un petit avion. J'avais dézingué l'épilateur de ma mère pour faire le moteur, ce qui m'avait valu une grosse correction. Mais celui là volait! Le seul soucis était les commandes. J'avais pensé à le faire voler mais pas à le contrôler. Je me rappelle encore le voir s'évanouir au loin, dans la brume du matin en direction de l'aérodrome. Je ne me faisais pas de soucis pour lui, il retrouverait ses semblables et s'en porterait pas plus mal.

  Mais le lendemain je décidais d'aller le récupérer. Je passais dans le trou de la clôture, accompagné de mon vélo. La brume matinale m'aidait à passer inaperçu sur les grandes pistes étalées à perte de vu. J'entendais cependant un gros bourdonnement se rapprocher. C'était un avion qui amorçait son décollage. Probablement le jet privé de l'autre millionnaire, celui de la grande ville. Il ne m'avait pas vu, j'étais allongé dans les hautes herbes jouxtant la piste, mon vélo à plat. Je remontais sur mon vélo et me dirigeais vers l'épave d'hélicoptère, celle que j'admirais au travers de mes jumelles tous les jours sans brume.

  Sous le hangar, juste à côté de l'hélico, je voyais mon avion, le bac dans le bitume, une aile à moitié vacillante. Il avait trouvé sa place dans le hangar à pièces détachées. J'abandonnais l'idée de récupérer mon avion et m'approchais de l'hélicoptère. On voyait clairement qu'il avait vécu et que ça faisait un moment qu'il était là, abandonné. Des ressorts avaient troué les sièges en cuir, dénotant pourtant une qualité d'époque. Le manche penchait légèrement sur le côté comme si quelqu'un s'efforçait à faire une manœuvre. Il lui manquait une pale mais le rotor semblait conservé malgré les intempéries. J'entendais des chiens de chasseur au loin. Ils avaient dû me sentir dans les environs, fallait que je m'en aille.

  Pour l'anniversaire de mes 15 ans, mon père m'avait offert une de ces maquette volante qu'on appelait drone. La prise en main de la télécommande n'était pas facile et innée mais je m'y étais fait, à force de crasher puis de réparer l'engin.

  C'est pour mes 18 ans que j'avais eu la plus grosse surprise de ma vie. Ça faisait déjà quelques semaines que j'avais remarqué que l'épave d'hélico avait disparu. Je voyais là dedans un présage, ma jeunesse disparaitrait avec lui. 


   Je rentrais de mes cours de mécanique. Ma mère me pressait de rentrer pour se mettre à table avec eux, comme si elle voulait m'empêcher d'aller bricoler ma moto dans mon petit hangar qui se trouvait derrière celui de mon père. Après le repas, ce fut une grande surprise. Ma mère avait fait les choses en grand, c'est pas tous les jours que son fiston avait 18 ans. Ils me dirigeaient vers l'extérieur, les yeux bandés, ma mère à gauche, mon père à droite, me tenant tous les deux par la main pour me guider. Je sentais l'excitation des deux. La surprise devait être géniale, j'en devenais presque impatient...


Un texte de Rodriguez Duke.

Un concours est organisé avec notre partenaire Instant Gaming, lequel vous permet de repartir avec le jeu vidéo de votre choix, des crédits FIFA ou des V-bucks.

Pour participer, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant → Choisir mon jeu vidéo !
Smiley tranquille0 Smiley heureux0 Smiley amoureux0 Smiley effrayé0 Smiley triste0 Smiley démon0

Ces articles pourraient vous intéresser

Altislife.fr 2.0 - Le mod disponible
Altis Life 10 novembre 2019

Altislife.fr 2.0 - Le mod disponible

Altislife.fr - Teaser (Le retour !)
Altis Life 15 mars 2016

Altislife.fr - Teaser (Le retour !)

Sortie du teaser du serveur. Réouverture en avril 2016, plus d'information prochainement sur le site GAMEWAVE et sur twitter (@AltisFr) !
Réouverture, enfin !
Altis Life 05 mars 2016

Réouverture, enfin !

Vous attendiez la date de la réouverture de votre serveur favoris ? Pour le moment nous ne pouvons vous fournir de date précise. Suivez twitter pour plus d'info !

5 commentaires

Avatar flolebarbu
1
0
flolebarbu
Le 12/03/2015 à 07:43
J'ai ecrit la suite, elle se trouve à la suite du texte originel en partie poste RP du forum
Répondre
Avatar Hollogramme
3
0
Hollogramme
Le 05/03/2015 à 11:32
La suite, la suite, la suite !
Répondre
Avatar Florian
0
0
Florian
Le 06/02/2015 à 01:00
lool
Répondre
Avatar Pango
2
0
Pango
Le 15/01/2015 à 20:00
+ 1
Répondre
Avatar James Milson
36
0
James Milson
Le 13/01/2015 à 07:33
Encore un beau texte de Rodriguez :) Merci !
Répondre