Tom Clancy's The Division 2

Test de The Division 2 : La vraie révolution ?

Publié le   par Adrien Deyres
Annoncé il y a déjà plusieurs mois, The Division 2 vient enfin de faire son apparition sur PC et consoles de salon en nous promettant une suite épique et explosive. À lire également
The Division 2 : Tout ce qu'il faut savoir sur ce second opus !
Près de trois ans après la sortie de The Division premier du nom, ce deuxième épisode promet de reprendre les solides bases posées par son prédécesseur tout en améliorant les quelques aspects qui lui faisaient défaut, à l'image de la répétitivité de son endgame. Alors, que vaut réellement The Division 2 ? Est-ce une vraie révolution pour la saga ou une simple mise à jour ? Voilà ce qu'on en pense...

Division pour mieux régner !

Comme tout bon RPG, The Division 2 permettra, dans un premier temps, à chaque joueur de pouvoir créer son propre personnage et ainsi le customiser en choisissant parmi divers habits, accessoires et tatouages. C'est donc à la suite de cette première étape que le signal d'appel de la Division retentira, signe qu'il faut vous préparer à un rude combat. L'intrigue de ce second épisode prend ainsi place près de sept mois après les événements du premier opus dans une ville de Washington en proie à la guerre civile résultant des ravages causés par la pandémie. L'un de vos objectifs sera donc de défendre cette cité et ses habitants face aux différentes factions qui y sèment la terreur, à savoir les True Sons, les Hyènes et enfin les Parias.

À l'image de The Division, le scénario de ce second épisode paraîtra clairement anecdotique par rapport aux autres composantes du titre : sans être foncièrement mauvaise, l'intrigue de ce titre ne vous transportera jamais dans de vives émotions et profitera de quelques cinématiques plutôt bien réalisées pour faire légèrement évoluer l'histoire et les personnages. Concernant la longévité de la trame principale du jeu, cette dernière vous occupera pendant une trentaine d'heures et vous permettra notamment d'explorer une quinzaine de missions principales aux objectifs variés et généralement intéressants, ainsi que diverses missions et activités secondaires réparties aux quatre coins de cet immense terrain de jeu, et qu'il vous faudra compléter pour atteindre le sacro-saint niveau 30 qui marque le réel commencement du endgame.


Concernant ce fameux terrain de jeu qu'il vous faudra explorer de fond en comble si vous désirez en dénicher les secrets les plus enfouis, il offrira de magnifiques environnements qui, même s'ils peuvent paraître un peu moins attrayant que les avenues enneigées de New York, seront toujours bien réalisés et bénéficieront surtout d'un level-design maîtrisé d'un bout à l'autre de l'aventure et d'une plus grosse variété de décors, notamment mis en valeur par le cycle jour/nuit et la météo dynamique.

Quoi qu'il en soit, l'exploration sera largement mise en avant et récompensée dans The Division 2. Effectivement, vous ne mettrez pas longtemps à tomber sur un sac de loot ou une caisse de munitions, que ce soit au détour d'une ruelle ou devant un immense bâtiment. Le fait d'explorer Washington vous permettra pareillement d'accéder à une quantité assez impressionnante d'activités annexes comme des missions secondaires scénarisées, des points de contrôles à libérer puis à défendre, des lieux de diffusion de propagande à nettoyer, des caches de point de compétences à visiter, ou encore divers documents à retrouver. La carte de The Division 2 abritera également des planques et une base d'opérations similaire à celle du premier opus et basée à la Maison-Blanche, dans laquelle il vous sera notamment possible de vous procurer de nouveaux équipements et d'améliorer les compétences de votre personnage. De la même manière, des refuges seront également répartis dans la ville : une fois libérés, ces derniers s'amélioreront automatiquement au fur et à mesure que vous avancerez dans l'intrigue afin d’accroître sensiblement la qualité de vie des survivants.


Un gameplay plaisant et axé sur la progression de votre personnage

Dans The Division 2, la progression de votre agent jusqu'au niveau 30 se fera d'une façon assez similaire à celle du premier opus, que ce soit au niveau du gameplay ou de l'engrangement de l'XP. Dans un premier temps, sachez que votre arsenal d'attaque sera constitué de deux armes principales (à choisir parmi la multitude de fusils à pompe, fusils d'assaut, mitraillettes, mitrailleuses lourdes et autres fusils de précision que vous récolterez durant votre aventure), d'une arme de poing et de deux gadgets faisant office de compétences qui sont au nombre de huit et qui seront à débloquer après avoir complété quelques missions principales. Ainsi, vous pourrez préférer utiliser une tourelle, un lanceur chimique, une mine téléguidée ou même un drone pour faciliter vos attaques, tout en sachant que chacun de ces huit gadgets bénéficiera de plusieurs variantes permettant de faire évoluer les effets de ces derniers. Couplées au système de couverture toujours aussi réussi de The Division 2, ces compétences vous permettront, de plus, d'aborder les situations de différentes manières en privilégiant, par exemple, l'attaque frontale ou la discrétion.

Les points de compétences engrangés durant toute l'aventure pourront également servir à doter votre personnage de quelques avantages passifs permettant notamment d'augmenter la taille de l'inventaire, le taux d'expérience glané pendant les combats, ainsi que le nombre de grenades que vous pourrez transporter.


Concernant les combats, ces derniers seront généralement constitués de vagues d'ennemis à abattre dont l'intelligence artificielle, sans être exceptionnelle, vous donnera du fil à retordre dans bon nombre de situations puisqu'elle cherchera à vous contourner et vous attaquer pendant que vous vous soignerez ou que vous rechargerez votre arme. Ainsi, tout cela nécessitera de vous que vous choisissiez une bonne couverture afin de ne pas voir votre jauge de bouclier s'envoler sous les balles ennemies. Un certain aspect tactique sera donc bel et bien présent dans les phases de combats de The Division 2 puisqu'il vous faudra, par exemple, réfléchir à l'ordre dans lequel vous allez éliminer vos assaillants : en effet, abattre un médecin l’empêchera de réanimer ses coéquipiers, tandis qu'éliminer un ingénieur permettra de faire instantanément disparaître les tourelles qu'il aura disposées sur le champ de bataille. Enfin, certains soldats lourdement armés devront préalablement être affaiblis en se concentrant sur une partie du corps avant de pouvoir être abattus.


Comme évoqué plus haut, il ne vous suffira pas de compléter la trame principale et d'effectuer quelques missions secondaires pour atteindre le niveau 30, et ainsi profiter du endgame. Heureusement, la diversité des activités et des configurations de combats ne vous feront pas ressentir de répétitivité, un point souvent évoqué dans le premier opus. Vous pourrez par exemple chercher à terminer des projets permettant d’améliorer le niveau de vie des survivants, partir à la recherche des fameux Echos vous permettant de revivre des situations passées, mettre fin à la diffusion de la propagande ennemie, remplir des contrats visant à assassiner une cible particulière, ou encore libérer des avant-postes donnant accès à des réserves riches en équipements et qui pourront ensuite servir de lieu de voyages rapides. Toutes ces activités, que nous n'avons d'ailleurs pas toutes citées, vous octroieront une généreuse quantité d'XP, des possibilités de crafts plus nombreuses, des accessoires à monter sur vos armes, de nouvelles pièces d'équipements et autres bonus utiles à votre progression.

L'un des points positifs de ce The Division 2 est la possibilité que vous aurez de passer d'une activité secondaire à une mission principale simplement en vous baladant dans la ville. Ceci permettra à la progression de paraître souvent jouissive et de bénéficier de la diversité des lieux explorés allant du métro à la campagne, en passant par des lieux mythiques tels le Capitole.


Le endgame : une franche réussite ?

Au vu de la communication très appuyée mise en place par Ubisoft quant au endgame de The Division 2, nous pouvions nous attendre à ce que ce dernier fasse presque office de second jeu à l'intérieur de cet épisode. Ainsi, ce endgame verra débarquer, une fois que vous aurez atteint le fameux niveau 30, une toute nouvelle faction aux allures d'armée de paramilitaire : les Black Tusks. Ces derniers seront donc beaucoup plus résistants que les ennemis que vous aurez croisés jusqu'ici et disposeront de robots et autres gadgets beaucoup plus dangereux, à l'image de machines pouvant se déplacer sur quatre pattes qui vous pousseront par exemple à repenser vos stratégies d'attaques et de couvertures.

Outre leurs capacités de combats, sachez que les Black Tusks auront profité de leur arrivée soudaine pour envahir divers quartiers de Washington, bien que vous ayez nettoyé ces derniers auparavant : il ne tiendra donc qu'à vous de reconquérir ces territoires en partant à l'assaut de ces soldats d'élites. Pour cela, il vous faudra par exemple libérer des avant-postes ou reparcourir certaines missions principales, qui bénéficieront pour l'occasion d'un scénario sensiblement différent, afin d'engranger de l'expérience pour ensuite se frotter à des forteresses faisant office de donjons très généreux en loot et qui requièrent un score d'équipement minimal. En effet, à l'inverse de la progression de la campagne de The Division 2 qui est basée sur le niveau de votre personnage, la progression au sein du endgame est, quant à elle, axée sur le score d'équipement. Ainsi, il vous sera fortement conseillé d'utiliser des armes de niveau plus élevé, bien que parfois moins attrayantes, afin de pouvoir récolter du loot de meilleure qualité. Effectivement, le niveau des équipements que vous récupérerez sur le champ de bataille sera forcément supérieur à celui que vous tenez entre vos mains.


Afin de vous aider dans votre lutte contre les Black Tusks, le endgame de The Division 2 vous octroiera également la possibilité de choisir entre trois spécialisations distinctes : le Démolisseur, le Survivaliste, le Tireur d'élite. Sans grande surprise, la première spécialisation vous permettra d'utiliser un lance-grenades surpuissant, tandis que les deux autres intégreront respectivement une arbalète propice à la discrétion et un fusil de sniper de gros calibre. Malheureusement, ces trois armes ne bénéficieront que de très peu de munitions qu'il vous faudra récupérer sur les cadavres de vos victimes. 

En revanche, ces trois compétences spéciales seront chacune reliées à un arbre de talents grâce auquel vous pourrez faire progresser votre spécialisation, votre personnage, et même votre groupe en attribuant, par exemple, des bonus passifs et de puissances. Bien sûr, le choix d'une compétence spéciale ne sera pas gravé dans le marbre puisque vous pourrez tout à fait en changer en allant voir l'intendant de la base d'opération.

Vous l'aurez compris, le endgame de The Division 2 saura vous occuper pendant de nombreuses heures grâce à son contenu étoffé ainsi qu'à quelques bonnes idées de développement. Le système de loot clair, plaisant et gratifiant à chaque instant vous permettra de ne pas vous ennuyer et vous poussera sans cesse à partir à la recherche de pièces d'équipements de meilleures qualités, sans aucune frustration.


Dark Zones et PvP : la composante online de The Division 2

Déjà présente dans le premier opus de la franchise, la Dark Zone fait bel et bien son retour dans ce second volet et sera même divisée en trois zones distinctes : la Dark Zone Est, la Dark Zone Sud et la Dark Zone Ouest. En revanche, le principe de base de ces dernières ne change pas, puisqu'il sera toujours question de combats contre d'autres joueurs afin de récupérer différents types de récompenses et équipements contaminés qu'il vous faudra ensuite extraire par hélicoptère et aller récupérer dans votre réserve personnelle. Fort heureusement, les gunfights contre les autres joueurs ne seront pas uniquement basés sur l'arsenal que vous aurez en votre possession : en effet, l'équipement de chacun sera généralement normalisé afin que le skill prime sur le niveau des armes utilisées.

Tout cela amènera, en outre, un sentiment persistant d'insécurité et danger qui vous forceront une nouvelle fois à réfléchir à votre stratégie d'attaque. Effectivement, il vous faudra juger le risque pris dans chaque situation afin de savoir si le jeu en vaut véritablement la chandelle et si l'équipement à récupérer saura atténuer cette prise de risque. Sachez d'ailleurs que dans le cas où vous perdriez la vie dans la Dark Zone, cela vous coûtera un certain nombre de points d'expériences pouvant provoquer une rétrogradation de votre grade de Dark Zone, ainsi que la perte de certains bonus.

Toujours dans le but de varier les plaisirs, les trois Dark Zones présentes dans The Division 2 bénéficieront de caractéristiques de level-design et de décors variés. Par exemple, la Dark Zone Ouest est située dans le quartier résidentiel de Georgetown, un des plus anciens de Washington, et profite d'une architecture européenne assez ancienne, mais également de nombreuses petites ruelles propices aux affrontements rapprochés. À l'inverse, celle située à l'est de la ville sera la plus grande des trois et permettra aux joueurs de s'affronter aussi bien dans de grandes allées, que dans des parcs fleuris. Enfin, la zone se trouvant au sud de Washington sera la plus petite et mettra, une nouvelle fois, l'accent sur des combats rapprochés pouvant notamment prendre place dans des bâtiments et des croisements de rues.

Pour les amateurs de multijoueur plus classiques, The Division 2 dispose également un mode Conflit permettant à tout un chacun de profiter d'un mode Domination et d'un mode Escarmouche qui ne révolutionneront en rien les standards du genre, mais qui permettront tout de même à ceux qui le désire de profiter d'un contenu supplémentaire.

TD2_13
The Division 2 est donc disponible depuis le 15 pars 2019 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One sous différentes formes : une édition Gold, une édition Ultimate, une édition Dark Zone, une édition Phoenix Shield, et bien évidemment une version standard qui vous est d'ailleurs proposée par notre partenaire Instant Gaming au prix de 43,79 € au lieu de 60 €, soit une réduction de 27 %.

Conclusion

The Division 2 remplit parfaitement son rôle de suite améliorée. Il n'est ainsi pas difficile de voir tout le soin apporté aux décors, au gameplay, mais aussi, et surtout, au endgame qui paraît beaucoup plus attrayant et moins répétitif que son prédécesseur. Nous regrettons cependant la présence de quelques bugs qui, même s'ils ne terniront pas profondément l'expérience de jeu, pourront en déranger certains.
16
  • Une ville de Washington magnifiquement reproduit
  • Des décors variés et très réussis
  • Un endgame qui vaut le coup
  • Le système de loot clair et gratifiant
  • Des combats intéressants
  • La progression fluide et jamais frustrante
  • Une tonne de contenu à parcourir
  • Les Dark Zones : classiques, mais bougrement attrayantes
  • Un scénario en retrait
  • Quelques bugs à signaler
  • Une bande-son et des doublages parfois moyens
10
0
3
1
0
1

Ces articles pourraient vous intéresser

The Division 2
The Division 2 est le jeu le plus vendu du mois de mars
Le dernier titre d'Ubisoft étant l'un des jeux les plus attendus de cette année, il est logique de le voir dominer le classement des meilleures ventes du mois de mars. La Nintendo Switch est également très bien représentée dans ce top 20, témoignant de sa grande popularité.
The Division 2
The Division 2 va accueillir une nouvelle mise à jour mineure
Près d'un mois après sa sortie officielle sur PC et consoles de salon, The Division 2 continue de bénéficier de divers correctifs.
The Division 2
The Division 2 : Du loot de bas niveau serait plus avantageux que celui du endgame !
Bien plus complet que son prédécesseur que ce soit au niveau du gameplay ou du endgame, The Division 2 comporterait tout de même quelques soucis de loot et d'équilibrage.
The Division 2
The Division 2 : De nombreux correctifs appliqués grâce à une nouvelle maintenance !
Bien qu'il ait conquis la plupart des joueurs, The Division 2 bénéficie assez régulièrement d’améliorations et de correctifs permettant d'harmoniser au maximum le jeu.