League of Legends

Les pros passent à 10 bans !

Publié le  par Laureen Peers
Depuis le temps que Riot nous en parle de ce projet on commençait à croire que ça n'arriverait jamais ! Mais c'est enfin officiel, les joueurs professionnels auront 10 bannissements à effectuer et ce dès le Spring Split ! À lire également
Un ancien joueur de SCII rejoint H2K
Il y a quelque temps, nous vous avions confié que nous envisagions de passer à un système à 10 bannissements. Nous sommes désormais satisfaits du concept que nous avons développé et nous allons l'utiliser dans les ligues professionnelles et semi-professionnelles dès le début de la saison 2017. J'aimerais donc vous expliquer les idées sur lesquelles nous avons basé ce système : quels sont ses objectifs, comment il fonctionne et pourquoi nous modifions les bannissements des matchs pros en premier.


Pourquoi plus de bannissements ?

Dans le jeu pro, nous pensons que des changements au niveau des sélections/bannissements peuvent améliorer la diversité des champions et le jeu stratégique. Nous sommes d'avis qu'avec plus de bannissements, nous encouragerons le développement de pools de champions plus larges et la présence de davantage de champions individuels sur la Faille, ce qui donnera lieu à une phase de sélection plus intéressante et divertissante à regarder pour les fans.

Le but est d'offrir deux bannissements de plus à chaque équipe à la moitié de la phase de sélection, ce qui devrait encourager la capacité d'adaptation et récompenser les équipes qui peuvent prédire avec précision les stratégies de leurs adversaires pour ensuite réagir rapidement et les contrer. Nous avons testé ces théories en partenariat avec des pros, exploré différentes solutions et pris en compte leurs commentaires lorsque nous avons introduit les nouveaux changements. Comme à chaque nouvelle modification, nous tiendrons compte des retours réguliers de la part des fans et des pros à mesure que nous mettrons en place les bannissements supplémentaires.


Match organisé vs matchmaking 

Nous pensons que les améliorations apportées au système de sélections/bannissements présentent de nombreux avantages. Cependant, ceux-ci ne seront pas les mêmes dans les matchs pros ou les autres types de matchs organisés que dans les parties normales. Dans les matchs organisés, vous jouez avec un groupe constant, vous connaissez vos adversaires et leurs champions, et vous les avez peut-être même déjà affrontés.

Par opposition, dans les parties avec matchmaking, vous devez vous adapter à un nouveau groupe et vous n'avez aucune information initiale concernant l'équipe adverse. Les besoins et les avantages sont donc différents dans chaque contexte.


À quoi vont ressembler les matchs organisés ? 

La première partie de la sélection des champions ne changera pas, et les deux camps pourront bannir 3 champions avant de faire leurs choix. Une première sélection pour l'équipe bleu, puis deux pour l'équipe rouge, suivis de deux pour l'équipe bleue et d'une dernière pour l'équipe rouge. Il y aura ensuite une seconde phase où les deux camps alterneront les bannissements, en commençant par l'équipe rouge. Et enfin, nous passerons à la dernière phase de sélection, avec une première sélection pour l'équipe rouge, puis deux pour l'équipe bleue et une dernière pour l'équipe rouge.

image_2

Nous sommes tombés d'accord sur cette version après avoir modifié et exploré différentes variantes de la phase de sélection avec des pros et semi-pros du monde entier. Nous nous sommes également assurés que ce changement n'entraînerait pas une augmentation du temps passé dans la phase de sélections/bannissements.


Qu'en est-il des parties normales en matchmaking ? 

La mise à jour des sélections/bannissements lors des parties normales apparaîtra plus tard que celle des matchs organisés. Nous sommes encore en train d'évaluer quel style de modifications de sélections/bannissements correspondrait le mieux aux parties normales, dont les circonstances sont différentes (alliés inconnus, manque d'informations sur le camp adverse).

Un passage à 10 bannissements est encore très tentant, d'autant qu'il offrirait un bannissement par joueur, divisant l'influence de façon équitable dans la phase de bannissement. Cependant, les objectifs des bannissements sont quelque peu différents (ex : a priori, vous ne risquez pas de bannir le champion inattendu que l'équipe ennemie aime parfois jouer).

Le temps nécessaire pour accéder à la partie est également au centre de nos préoccupations pour les parties normales, car de nombreux joueurs se plaignent déjà d'une attente trop longue entre l'activation du bouton Jouer et le début de leur match. Les options que nous envisageons incluent une diminution de la durée de la sélection des champions.

Nous devrions pouvoir vous en dire plus sur les changements envisagés pour les sélections/bannissements dans les parties normales début 2017. En attendant, si vous avez des commentaires concernant les sélections/bannissements dans les matchs pros ou amateurs, n'hésitez pas à nous en faire part !

Source : Lol Esports

Ces articles pourraient vous intéresser

Rainbow Six: Siege
La mise à jour 5.3 détaillée de Rainbow Six: Siege
C’est avec cette mise à jour que les développeurs de Rainbow Six : Siège nous montrent l’intérêt qu’ils portent à la résolution des bugs actuellement présents. C’est ainsi que voit le jour une grosse mise à jour incluant de nombreuses corrections de bugs : la fameuse 5.3 !
CSGO
Les matchs du premier tour du major EL dévoilés !
L'annonce des matchs du premier tour du système suisse pour le major ELEAGUE s'est déroulée ce jeudi soir durant un événement pre-major au CES 2017 à Las Vegas.
CSGO
Au programme des WESG 2016
Ce mercredi soir, à partir de 4h30 du matin, débutent les finales mondiales des WESG. Après des phases de qualification régionales, les 24 équipes ayant obtenu leur ticket ont rendez-vous à Changzhou dans la banlieue de Shanghai pour se départager les 1 500 000$ de cashprize !
CSGO
Les stickers du major ELEAGUE sont disponibles !
Le major ELEAGUE commence dans maintenant 9 jours et comme pour chacun de ses événements à 1 000 000 $, l'éditeur américain vient de présenter les nouveaux stickers, le challenge Pick'Em et les nouveaux graffitis des équipes.