Guides

La saga Final Fantasy : plus que du jeu vidéo ?

Publié le  par Corentin Tuaillon
Final Fantasy, juste des jeux de rôles ? Zoom sur la saga la plus connue de l'histoire, des jeux vidéos jusqu’aux séries d'animations.

Aujourd'hui, tout le monde joue aux jeux vidéo. Que ce soit sur console de salon, ordinateur ou mobile, personne ne peut nier son implication culturelle dans le monde d'aujourd'hui. Pour l’année 2017, ce marché est même estimé à plus de 3 milliards d’euros en France (soit une croissance de 10% par rapport à 2014). L’industrie du jeu vidéo rivalise même avec celle du cinéma, avec des licences phares comptant parmi les plus grands succès de ce secteur : Mario, les Pokémon, FIFA, Call of Duty, Battlefield, mais aussi Final Fantasy.

Final Fantasy, c’est 30 ans d’existence, 18 jeux de base et plus de 110 millions d’exemplaires vendus dans le monde : c’est sans conteste l'une des saga de jeux vidéo les plus connues de l'histoire. Zoom sur ce géant du jeu de rôle. 

Final Fantasy : la genèse

Avant d’être le studio que tout le monde connaît aujourd’hui, Square Enix est juste Square en 1987, date de sortie du premier jeu Final Fantasy. A cette époque, l’entreprise est au bord de la faillite et se prépare à déposer le bilan dans les mois à venir. À ce moment, le principal concepteur de jeux vidéo de Square, Hironobu Sakaguchi, se lance un dernier défi : une aventure épique qui cumule épopée chevaleresque et sauvetage du monde. Son projet est basé en grande partie sur le concept de l’éditeur rival de Square à l’époque : Enix qui, avec la saga des Dragon Quest, est une véritable référence du genre à l’époque. Toutefois, Sakaguchi tient absolument à s’en différencier et à créer son propre univers.

square

Pendant plusieurs années, l’origine du nom de la série est sujet à de nombreuses rumeurs. L’une d’elles veut que ce projet étant censé être le dernier de Square avant sa fermeture, soit le nom Final Fantasy (Dernière Fantaisie en anglais) lui fut donné. Ce n’est qu’en 2015 que Sakagushi révèle que le jeu n’a été nommé ainsi que parce que les initiales « FF » sonnaient bien et étaient faciles à retenir.

Final Fantasy connaîtra un énorme succès dès sa sortie en décembre 1987, redorant au passage le blason de Square. L’éditeur japonais connait alors une ascension fulgurante dans son pays, mais aussi aux États-Unis en 1990, date à laquelle Final Fantasy arrive en Amérique.

FF_1_battle

La série se trouve un véritable public de joueurs connaisseurs et, année après année, la saga Final Fantasy devient plus ambitieuse et plus aboutie. Après six épisodes de grandes qualités, beaucoup de fans pensent la série terminée, jusqu’à l’annonce de Final Fantasy VII, sur Nintendo 64. Les premiers visuels sont une claque graphique pour tous, y compris pour son concurrent direct Enix. En effet, les premiers visuels montrent des graphismes en 3D, véritable révolution à cette époque pour le jeu vidéo. Malheureusement, des discordent surviennent entre Square et Nintendo, menant à la rupture de leur contrat.  
Peu de temps après, Square rejoint Sony, qui se lance dans le jeu vidéo avec une console lisant des CD et non plus des cartouches (le support CD pouvant stocker bien plus de données qu’une cartouche) : la Playstation. En 1997, soit dix ans après la création de la saga, le premier Final Fantasy sur CD est commercialisé

Chaque opus de la saga apporte un nouveau monde, une nouvelle dynamique de jeu, une nouvelle histoire, de nouveaux personnages. On retrouve tout de même des thèmes et éléments récurrents et propre à la saga, pourtant aucun jeu n’aura de suite avant Final Fantasy X et sa suite Final Fantasy X-2 en 2003. La série des Final Fantasy XIII est composée de 3 jeux avec Final Fantasy XIII, XIII-2 et Lightning Returns.

FF_13

Aujourd’hui, les concepteurs du premier Final Fantasy comptent parmi les figures les plus reconnues et emblématiques du jeu vidéo : Yoshitaka Amano, le designer des premiers Final Fantasy, Nobuo Uematsu,  le compositeur de la bande originale des onze premiers jeux et Hironobu Sakaguchi, chef de projet.

De nos jours, Final Fantasy est l’une des sagas les plus connues et rentables du monde des jeux vidéo. Mais peut-on la résumer à des simples jeux ?

Plus qu’une saga : des films

Surfant sur le succès phénoménal des jeux Final Fantasy, Square souhaite exporter la saga hors de nos salons : c’est ainsi qu’en 2001 sort le film Final Fantasy : les Créatures de l’Esprit. C’est le premier film entièrement réalisé en images de synthèse en remplacement d’acteurs et il est révolutionnaire pour l’époque. Le film est une véritable prouesse graphique par la qualité de l’image et des animations à couper le souffle. Malgré tout, il restera l’un des plus gros échecs cinématographiques de l’histoire, n’ayant rapporté que 85 millions de dollars de recette, bien loin des 137 millions dépensés pour sa production.  Cet échec provoquera la faillite de Square, qui sera contrainte de fusionner avec sa principale concurrente Enix en 2003.


Et c’est fort de son nouveau visage que Square Enix sort son deuxième long-métrage en 2005 : Final Fantasy VII : Advent Children. Toujours en images de synthèse, le développement de celui-ci est plutôt particulier : au départ, Advent Children n’était qu’un exercice, une démo technique sur le jeu Final Fantasy VII. Mais c’est en voyant le rendu de celle-ci que Square Enix a fait appel à un réalisateur pour produire le film. Ce qui ne devait être qu'une simple cinématique s’est transformé en film d’1h40, puis de 2h06 avec l’ajout de scènes supplémentaires en 2009.  Contrairement au premier film, Advent Children est la suite directe de l’un des jeux de la saga : Final Fantasy VII, qui reste à ce jour l’un des opus les plus appréciés des fans. Le succès est immédiat et Square Enix peut s’en féliciter après l’échec de 2001.

Onze ans plus tard, Square Enix annonce un troisième film à l’occasion de la sortie du jeu Final Fantasy XV, nommé Kingsglaive : Final Fantasy XV. Contrairement aux films précédents, celui-ci est une introduction directe au prochain jeu de la saga. L’histoire du film se déroule avant celle de Final Fantasy XV, et la scène post-générique est celle de l’introduction du jeu.

Kingsglaive est le premier film Final Fantasy à être tourné en motion capture (comprenez des capteurs sur de vrais acteurs, les mouvements étant enregistrés sur un ordinateur et retranscris à l’écran), et le casting est plutôt impressionnant : Aaron Paul (Need for speed, Breaking Bad), Lena Headey (300, Game of Thrones) et Sean Bean (Le Seigneur des anneaux, Troie, Game of Thrones) pour ne citer qu’eux. Kingsglaive fût tout de suite un énorme carton commercial et les fans de la série ne peuvent que se réjouir de voir l’avant Final Fantasy XV. Mais le film ne s’adresse pas qu’aux fans : les néophytes de Final Fantasy peuvent le voir sans craindre de ne pas comprendre l’intrigue et c’est un vrai plus pour un film tiré d’une saga de jeux vidéo.

Un univers musical unique et reconnu

La musique et l’ambiance sonore ont toujours eu une grande place dans l’univers Final Fantasy. La plupart des jeux de la saga ont donné lieu à des bandes originales, composées en grande partie par Nobuo Uematsu, qui est l’auteur des bandes originales des onze premiers Final Fantasy. Parmi les différents compositeurs ayant aussi contribués, on peut citer Masashi Hamazu, Naoshi Mizuta, Hitoshi Sakimoto, ou encore Kumi Tanioka. Les musiques des jeux Final Fantasy ont plusieurs fois été jouées lors d’évènements musicaux (Play! A Video Game, Concerts symphoniques de musiques de jeux, Video Games live,...), ce qui est pour le moins représentatif de la popularité de ces bandes originales.

Les compositions ont aussi été jouées lors de différents concerts dédiés exclusivement à Final Fantasy, de 1989 avec Final Fantasy : Symphonic Suite à Tokyo, en passant par les États-Unis avec Dear Friends - Music from Final Fantasy de 2004 à 2005.

Mais ces concerts prendront une autre dimensions en 2007, avec Distant Worlds. Ces deux simples mots évoqueront forcément beaucoup aux fans de la saga. C’est en effet le nom de la première tournée mondiale des compositions Final Fantasy, créée pour célébrer les vingt ans de la saga. La tournée débute en Suède et se poursuit encore maintenant (Distant World est notamment passé à Paris en décembre 2013 au Grand Rex). Au fil du temps et au gré des sorties de jeux, les musiques interprétées varient, rendant chaque concert unique. Avec des écrans géant placés au-dessus de l’orchestre, les spectateurs revivent toute l’histoire de Final Fantasy.

FF_distantworlds

Des albums éponymes ont aussi vu le jour au moment où Distant World a pris son envol, le dernier en date étant sorti en février 2015 sous le nom Distant World III : More music from Final Fantasy.

Une série pleine d’animation

Final Fantasy, c’est aussi des séries d’animations (animés). Square s’y essaie en 1994 avec une série de 4 OAVs intitulée Final Fantasy : Legend of the Crystals.

Sept ans après sors une deuxième série animée : Final Fantasy : Unlimited. La série a une intrigue nouvelle, sans lien avec les jeux de la saga sortis précédemment. Débutée en octobre 2001, sa diffusion s’arrête après seulement 25 épisodes, bien loin des 51 prévus au lancement du projet, faute de rencontrer le succès escompté.  

FF_brotherhood

L’échec d’Unlimited ayant été assez conséquent, Square Enix abandonnera tout autre projet de série animée pendant de longues années. Mais avec la sortie de Final Fantasy XV prévue pour la fin d’année 2016, le développeur japonais fait une démarche totalement inédite dans ce domaine : une série animée de 5 épisodes, produite et disponible avant la sortie du jeu dont elle est tirée. Cet animé nous permet donc de découvrir Noctis, le héros du jeu, accompagné de ses amis. Cette série introduit les personnages principaux du jeu, nous permettant d’apprendre à les connaître avant de les jouer. Les épisodes sont d’ores et déjà disponibles gratuitement sur internet.

Juste du jeu vidéo ?

Peut-on donc finalement résumer Final Fantasy à du seul jeu vidéo ?

Alors oui, Final Fantasy, en premier lieu, c’est un jeu sorti en 1987 sur NES. En 30 ans, c’est plus de 18 jeux phares, plus de 90 jeux toutes plateformes confondues et le prochain sortira à la fin du mois de novembre 2016. Mais Final Fantasy, ce n’est pas que du jeu vidéo. Sa tournée mondiale de musique symphonique, Distant World, a été jouée plus d’une trentaine de fois et dans plus d’une dizaine de pays différents ; passant par le Japon, la Corée, la Chine, Les États-Unis, la France, la Suède… Distant World a permis la sortie de plusieurs albums et la tournée mondiale continue encore aujourd’hui, avec une date prochaine annoncée à Paris. 

Outre la musique, qui fait partie intégrante des jeux, Finals Fantasy c’est aussi 3 films sortis au cinéma. Et bien que le premier n’ait pas rencontré le succès escompté, il convient de reconnaître que les images de synthèses sont magnifiques pour l’époque. Et que dire de Kingsglaive et de son panel d’acteurs impressionnants ?

Dans une moindre mesure car beaucoup plus méconnus, les séries d’animations font aussi partie du monde extérieur aux jeux. Elles sont importantes car elles contribuent au développement de Final Fantasy hors des limites du jeu vidéo, tout comme les concerts et les films, touchant ainsi une autre catégorie de public.

Final Fantasy aujourd’hui, c’est une saga de jeux vidéo gigantesque.  Elle touche toutes les générations de joueurs, devenant au fil des années un monde, un univers, où nombre de personnes se plongent régulièrement. Par la musique, les films et/ou les jeux, chacun peut y trouver son compte.




Plus qu'une saga : des films Une série pleine d'animation

Ces articles pourraient vous intéresser

GTA 5
Comment installer FiveM et jouer à GTA 5 RP ?
FiveM est un launcher qui vous permet de jouer à GTA V en multijoueur sur des serveurs dédiés alternatifs. Ce tutoriel vous montre comment installer le client FiveM afin de jouer à GTA RP, ou d'autre mods si vous le souhaitez !